Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

あなたが要求した記事/ビデオはまだ存在していません。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Chapitre 5, versets 116-117: Conseils et mises en garde

Évaluation:
Taille des caractères:

Description: Jésus niera son prétendu caractère divin au Jour du Jugement.

  • par Aisha Stacey (© 2017 IslamReligion.com)
  • Publié le 17 Apr 2017
  • Dernière mise à jour le 17 Apr 2017
  • Imprimés: 3
  • Lus: 4368 (moyenne quotidienne: 3)
  • Évaluation: pas encore évalué
  • Évalué par: 0
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

« Et lorsque Dieu dira, [au Jour de la Résurrection] : « Ô Jésus, fils de Marie!  Est-ce toi qui as dit aux gens : « Prenez-nous, ma mère et moi, pour deux divinités en dehors de Dieu » ?  Il dira : « Gloire à Toi!  Il ne m’appartenait pas de déclarer ce que je n’avais aucun droit de dire.  Si je l’avais dit, Tu l’aurais su, certes.  Tu sais ce qu’il y a en moi, mais je ne sais pas ce qu’il y a en Toi.  Certes, Toi et Toi seul connais l’invisible. Je ne leur ai dit que ce que Tu m’avais commandé (de dire), à savoir : « Adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur. »  Et j’ai été témoin de ce qu’ils faisaient aussi longtemps que j’ai été parmi eux.  Mais une fois que Tu m’as rappelé (vers Toi), c’est Toi qui étais désormais leur gardien, car Tu es témoin de toute chose. » (Coran 5:116-117)

Ces deux versets essentiels sont tirés de la cinquième sourate du Coran, intitulée Al-Maïdah ou, en français, la table servie.  C’est l’une des trois sourates qui parlent beaucoup de la vie de Jésus et de sa mère, Marie.  Elle fut révélée à Médine et se concentre sur l’unicité de Dieu, tout en rejetant toutes les formes de polythéisme, la trinité, l’attribution d’associés à Dieu et la possibilité qu’Il ait des égaux.  Les deux versets dont nous parlerons, 116 et 117, se trouvent parmi les cinq derniers versets de la sourate et peuvent être considérés comme une mise en garde adressée aux chrétiens.

Au Jour du Jugement, une conversation aura lieu entre Dieu et Son prophète Jésus.  Il s’agit en fait d’un témoignage de Jésus, lorsque Dieu lui demande si c’est lui qui a demandé aux hommes de les adorer, lui et sa mère.  Bien sûr, Dieu sait exactement ce que Jésus a dit aux gens de son peuple, mais cette interaction s’adresse surtout à ceux qui les observeront et les écouteront.

Jésus commence par glorifier Dieu, puis nie avoir jamais dit cela.  Il affirme être innocent et que tout cela n’est que pure fabrication.  Il est important de souligner que les musulmans connaissent et comprennent Jésus sur la base des informations fournies par le Coran et par le prophète Mohammed à son sujet.  Jésus faisait partie d’une longue lignée de prophètes ayant appelé les gens à adorer un Dieu unique.  Il y a plusieurs passages, dans la Bible, où Jésus et ses disciples démontrent, par leurs paroles, qu’ils ne voient Jésus que comme un serviteur de Dieu.

« … le Père est plus grand que moi. » (Jean 14:28)

« Quand vous priez, dites : « Père, que tu sois reconnu pour Dieu… » (Luc 11:2)

« Car le Fils de l'homme n'est pas venu pour se faire servir, mais pour servir lui-même… » (Mathieu 20:28)

« Non, c'est le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob[d], le Dieu de nos ancêtres, qui vient ici de manifester la gloire de son serviteur Jésus. » (Actes 3:13)

« Écoutez bien, Israélites, ce que j'ai à vous dire. Vous le savez tous: Jésus de Nazareth --- cet homme dont Dieu vous a montré qu'il l'approuvait en accomplissant, par son moyen, au milieu de vous des miracles, des signes et des actes extraordinaires… » (Actes 2:22)

Ceux qui ont cru en Jésus de son vivant ne le considéraient pas comme Dieu ni comme le fils de Dieu.  Et le concept de trinité leur était totalement inconnu.  Jésus lui-même n’a jamais prétendu être Dieu et plusieurs versets de la Bible le décrivent comme un prophète.

« Après avoir entendu ces paraboles, les chefs des prêtres et les pharisiens comprirent que c'était eux que Jésus visait.   Ils cherchaient un moyen de l'arrêter, mais ils avaient peur des réactions de la foule, car tous considéraient Jésus comme un prophète. » (Mathieu 21:45-46)

Quant à la divinité de Marie, la mère de Jésus, la Bible ne la suggère même pas.  Un tel concept était totalement étranger à la pensée chrétienne au moins jusqu’au 3e siècle, quand des théologiens d’Alexandrie se mirent à faire référence à Marie en tant que « mère de Dieu ».  Malgré cela, cette expression ne s’enracina réellement qu’un siècle plus tard, après le concile d’Éphèse.[1]  Ainsi, avant même que le Coran ne soit révélé, Marie était devenue une déité incontestée.  C’est pourquoi le rejet de cette doctrine, par Jésus, au Jour du Jugement, sera si important.

Jésus affirme que Dieu est omniscient et Dieu sait bien que Jésus est innocent du péché d’association (de partenaires à Dieu) et de l’abomination de se déclarer lui-même divin.  Le Jésus que nous lisons dans la Bible fait un effort manifeste pour prendre ses distances vis-à-vis des attributs n’appartenant qu’à Dieu.  Il dit : « Quant au jour et à l'heure où cela se produira, personne ne les connaît, ni les anges du ciel, ni même le Fils; personne, sauf le Père, et lui seul. » (Mathieu 24:36)  Quand un homme s’adresse à lui en l’appelant « bon Maître », il répond : « Pourquoi m'appelles-tu bon? Personne n'est bon, sinon Dieu seul. » (Marc 10:18)

Jésus affirme qu’il n’a fait qu’appeler les gens à adorer Dieu de façon exclusive.  La responsabilité de transmettre le message du monothéisme pur a lourdement pesé sur les épaules de tous les prophètes de Dieu.  Dans son dernier sermon, le prophète Mohammed a demandé à ses fidèles de témoigner du fait qu’il avait bel et bien transmis le message divin.  On peut présumer que Jésus aurait également voulu que ses fidèles témoignent du fait qu’il avait transmis le message de Dieu.  Il se décharge aussi de toute responsabilité relativement à ce que les gens ont fait suite à son départ.

Jésus affirme qu’après avoir été élevé vers Dieu, Dieu fut témoin de ce que les gens faisaient.  Les chrétiens croient que Jésus est mort après avoir été crucifié, mais le Coran nie cette croyance avec insistance : « Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié, mais cela leur est apparu ainsi. » (Coran 4: 157).  Jésus fut élevé au ciel, auprès de Dieu, et n’eut plus aucun contrôle sur ce que ses fidèles, et ceux des générations suivantes, firent ou dirent à son sujet.  Avec le temps, ses paroles et ses enseignements devinrent corrompus et altérés.

Cette conversation entre Dieu et Jésus démontre à quel point les enseignements de Jésus furent corrompus après son départ.  Elle sert également à mettre en garde les gens au sujet de toute association qu’ils pourraient établir entre Jésus et Dieu.  Ces deux versets invitent les chrétiens à se dissocier de l’idolâtrie qui s’est, depuis longtemps, installée au sein du christianisme, tout en établissant la vérité sur la nature et le rôle du prophète Jésus.



Note de bas de page:

[1] Mary, Mother of God (Marie, mère de Dieu) par Carl E.  Braaten et Robert W.  Jenson page 84

Ajouter un commentaire

Les plus lus

du quotidien
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Total
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version