L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L’histoire du Coran (partie 1 de 4) : L’ultime révélation de Dieu

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: Qu’est-ce que le Coran?

  • par Aisha Stacey (© 2012 IslamReligion.com)
  • Publié le 23 Apr 2012
  • Dernière mise à jour le 22 Jun 2015
  • Imprimés: 449
  • Lus: 82722 (moyenne quotidienne: 30)
  • Évaluation: 5 de 5
  • Évalué par: 1
  • Envoyés: 2
  • Commentés: 0

Les musulmans croient que le Coran constitue l’ultime révélation de Dieu à l’humanité.  Ils croient qu’il s’agit de la parole littérale de Dieu, révélée sur une période de plusieurs années à Son dernier prophète, Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui). 

Le Coran est un livre empreint de sagesse, contenant des versets desquels ressortent la grandeur et la splendeur de Dieu, et qui sont un testament de Sa miséricorde et de Sa justice.  Il ne s’agit pas d’un livre d’histoire ni d’un recueil de récits ni d’un manuel scientifique, bien qu’il contienne un peu de chacun de ces genres.  Le Coran est le plus grand présent de Dieu à l’humanité; c’est un livre incomparable et inégalé.  Dans le second verset de la seconde sourate, Dieu parle du Coran comme d’un livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, un guide pour les pieux, les vertueux et ceux qui craignent Dieu (Coran 2:2).

Le Coran constitue le cœur de l’islam.  Y croire est une condition sine qua non, pour le musulman.  Car quiconque ne croit pas au Coran dans sa totalité ne peut prétendre être musulman.

« Le messager croit en ce qui lui a été révélé de la part de son Seigneur, et les croyants (y croient aussi).  Chacun (d’entre eux) croit en Dieu, en Ses anges, en Ses livres et en Ses messagers.  (Ils disent) : « Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers. »  Et ils disent : « Nous avons entendu et nous obéissons.  (Accorde-nous), Seigneur, Ton pardon, car c’est vers Toi que nous retournerons. » (Coran 2:285)

     

L’islam se fonde sur deux sources, le Coran et la sounnah (recueil des paroles et actions du prophète Mohammed), laquelle vient à la fois expliquer et/ou compléter le texte coranique.

 « Et Nous ne t’avons révélé le Livre que pour que tu leur expliques (les choses) au sujet desquelles ils sont en désaccord et afin (qu’il serve) de guide et de miséricorde pour les gens qui croient. » (Coran 16:64)

Le Coran fut révélé à Mohammed par l’ange Gabriel sur une période de vingt-trois ans.

 « Et c’est un Coran que Nous avons communiqué fragment par fragment pour que tu le récites aux gens graduellement. » (Coran 17:106)

Le prophète Mohammed reçut l’ordre de Dieu de transmettre le Coran à toute l’humanité et cette responsabilité lui fut lourde à porter.  Même lors de son sermon d’adieu, il demanda aux gens présents de témoigner du fait qu’il leur avait bel et bien transmis le message.

Le Coran explique le concept de Dieu, il explique en détail ce qui est permis et ce qui est interdit, de même que les bonnes manières et les principes moraux, et il établit des règles au sujet de l’adoration.  Il rapporte les histoires des prophètes de Dieu et de nos pieux prédécesseurs et il décrit le Paradis et l’Enfer.  Le Coran fut révélé pour l’humanité tout entière.

Le livre physique dans lequel est contenu le Coran est appelé moushaf, en arabe.  Le Coran est si unique en contenu et en style qu’il ne peut être traduit comme tel.  C’est pourquoi toute traduction n’est considérée que comme une interprétation du sens de ses versets.

Quand Dieu envoya des prophètes aux diverses nations de la terre, il arriva, à quelques reprises, qu’Il leur fasse accomplir des miracles qui étaient susceptibles d’avoir un impact positif sur les peuples auxquels ils s’adressaient.  À l’époque de Moïse, par exemple, la magie et la sorcellerie étaient fort répandues; c’est pourquoi certains des miracles que Dieu lui permit d’accomplir étaient liés à la magie.  À l’époque de Mohammed, les Arabes, bien qu’illettrés, pour la plupart, étaient connus comme les maîtres de l’art oratoire.  Leur poésie et leur prose étaient plus que remarquables et constituaient un modèle d’excellence littéraire.

Lorsque le prophète Mohammed se mit à réciter le Coran, les Arabes furent profondément émus par l’extraordinaire beauté de ses paroles et par l’excellence de ses rimes.  Le Coran fut donc le miracle avec lequel Dieu envoya Mohammed aux Arabes.  Mohammed était un illettré, incapable de lire ni d’écrire, et les Arabes savaient bien qu’il était donc incapable de produire des textes d’une telle éloquence.  Malgré cela, certains d’entre eux s’entêtèrent et refusèrent de croire que le Coran put être la parole de Dieu.  Dieu leur lança alors un défi, celui de produire un texte semblable à celui du Coran.  Dans le Coran, Dieu dit :

 « Et si vous êtes dans le doute au sujet de ce que Nous avons révélé à Notre serviteur (Mohammed), alors essayez donc de produire ne serait-ce qu’une sourate semblable, et appelez vos témoins que vous adorez en dehors de Dieu, si vous êtes véridiques. » (Coran 2:23)

Évidemment, ils furent incapables de relever le défi.  Par ailleurs, de nombreux Arabes se sont convertis simplement après avoir entendu la récitation du Coran, car ils ont su, immédiatement, qu’un texte d’une si sublime beauté ne pouvait provenir que de Dieu.  De nos jours encore, de nombreux musulmans arabophones sont émus aux larmes en écoutant ou en récitant le Coran.  Et même ceux qui ne comprennent pas l’arabe sont touchés par la beauté du Coran, lorsqu’ils l’entendent réciter.

Maintenant que nous avons démontré que le Coran est la parole de Dieu, il est également important de savoir que le Coran est demeuré inchangé depuis sa révélation, il y a environ 1400 ans.  De nos jours, lorsqu’un musulman, en Égypte, par exemple, tient un Coran dans ses mains et qu’il le lit, il ne fait aucun doute qu’il lit exactement les mêmes mots que le musulman qui lit le Coran en Indonésie.  Et l’enfant, aux États-Unis, qui tient le Coran dans ses mains et qui tente de le réciter pour la première fois prononce les mêmes paroles que celles qui sortirent de la bouche de Mohammed.

Dieu nous assure, dans le Coran, qu’Il protègera Sa parole jusqu’à la fin des temps.  Il dit :

« En vérité, c’est Nous qui t’avons révélé le Rappel et c’est Nous qui le préserverons, certes, (contre toute altération). » (Coran 15:9)

Cela signifie que Dieu le préservera contre toute altération, que ce soit une altération par ajout ou par omission.[1]  Il est donc protégé contre toute falsification et si quiconque tente de déformer les versets du Coran, Dieu guidera une personne afin qu’elle dénonce ouvertement une telle tromperie.[2]  Les musulmans croient que les révélations précédentes, transmises par Dieu – et cela inclut la Torah et l’Évangile – ont été soit perdues, soit altérées au point de ne plus être fiables.  Ils voient donc comme un soulagement le fait que les paroles de Dieu, i.e. le Coran, soient maintenant bien protégées.

Dieu a fait descendre le Coran à l’ange Gabriel au cours du mois de Ramadan.  Vous pourrez lire, dans la partie 2, le récit de sa révélation et de la façon dont il devint disponible dans le monde entier (avec des traductions en plus de 100 langues).[3]  

 



Footnotes:

[1] Tiré du tafsir d’Ibn Jareer al-Tabari

[2] Tiré du tafsir d’Al-Sa’di

[3] Selon le Centre d’études africaines de l’Université de Pennsylvanie, le Coran aurait été traduit en 114 langues.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version