La religion de l'Islam  
 

 
 

Recommander ce site
| More
 

La Terre, une planète vivante

  
Description: La Terre a été conçue spécifiquement pour la vie humaine, et la stabilité et les divers équilibres complexes que nous retrouvons sur notre planète et dans l’univers tout entier prouvent l’existence de Dieu.  Mais seulement pour ceux qui savent réfléchir.
par A.O.
Publié le 23 Aug 2010 - Dernière mise à jour le 18 Sep 2010
Lus: 7377 (moyenne quotidienne: 5) - Évaluation: 4.8 de 5 - Évalué par: 8
Imprimés: 191 - Envoyés: 2 - Commentés: 0

Catégorie: Articles > Preuves que l'islam est la vérité > L'existence de Dieu

La Terre est une planète vivante au sein de laquelle de nombreux systèmes complexes fonctionnent de façon continue et parfaite.  Lorsque nous la comparons aux autres planètes, il nous apparaît évident que dans tous ses aspects, la Terre a été spécifiquement conçue pour la vie humaine.  Créée sur des équilibres fragiles et complexes, la vie est répandue sur toute la surface de notre planète, de l’atmosphère aux profondeurs de la Terre.

Étudier quelques-uns de ces fragiles équilibres suffit à démontrer que le monde dans lequel nous vivons a été spécifiquement conçu pour nous.

L’un des équilibres les plus importants se trouve dans l’atmosphère qui nous entoure.  L’atmosphère terrestre contient les gaz les plus appropriés, dans les proportions exactes nécessaires non seulement à notre survie, mais à celle de tous les êtres vivants de la terre.

Les 77% de nitrogène, les 21% d’oxygène et le 1% de dioxyde de carbone, de même que les autres gaz facilement accessibles dans l’atmosphère sont présents en proportions idéales pour notre survie et celle des êtres vivants de la Terre.  L’oxygène, un gaz essentiel pour les êtres vivants, nous aide à convertir la nourriture en énergie, dans nos corps.

Si la quantité d’oxygène, dans l’atmosphère, dépassait 21%, les cellules de notre corps subiraient rapidement de sérieux dommages.  La flore et les molécules d’hydrocarbure nécessaires à la vie seraient également détruites.  Si la quantité baissait en-deçà de 21%, nous aurions de la difficulté à respirer et la nourriture que nous consommons ne pourrait être transformée en énergie.  Les 21% d’oxygène, dans l’atmosphère, sont donc une quantité idéale pour le bon maintien de la vie sur Terre.

En plus de l’oxygène, d’autres gaz, comme le nitrogène et le dioxyde de carbone, se trouvent eux aussi en quantités idéales pour répondre aux besoins des êtres vivants et assurer leur survie.  Le nitrogène, dans l’atmosphère, se trouve en quantité parfaite pour prévenir les effets néfastes de l’oxygène.  Cette quantité est aussi la meilleure qui soit pour assurer la photosynthèse, laquelle est essentielle pour alimenter l’énergie sur Terre.  Par ailleurs, la quantité de dioxyde de carbone, à 1% dans l’atmosphère, est parfaite pour assurer la stabilité de la température terrestre et pour prévenir les pertes importantes de chaleur, surtout au cours de la nuit.  En effet, ce gaz recouvre la Terre comme une couverture afin que la chaleur ne s’échappe pas vers l’espace.  Mais si sa quantité augmentait, la température de la Terre s’élèverait de façon excessive, provoquant une grande instabilité climatique et menaçant la vie même des êtres vivants.

Grâce à un système parfaitement équilibré, ces proportions demeurent constantes.  La végétation recouvrant la Terre transforme le dioxyde de carbone en oxygène, produisant ainsi près de 190 milliards de tonnes d’oxygène chaque jour.  Quant aux autres gaz, leurs pourcentages demeurent aussi constants grâce à divers systèmes complexes réciproquement liés.  C’est ainsi que la vie se trouve préservée.

En plus de la composition atmosphérique parfaite pour assurer la survie des espèces, nous retrouvons, parallèlement, des mécanismes contribuant à préserver et à maintenir cet ordre.  Toute rupture ou toute interruption dans cet équilibre, ou tout changement dans les proportions des diverses matières, même pour une très courte période de temps, entraînerait la destruction de la vie.  Heureusement, cela ne se produit pas; car la formation de ces gaz atmosphériques, dans des proportions parfaites, et la constante préservation de ces proportions indiquent clairement que nous sommes en présence d’une création planifiée dans le menu détail.

Par ailleurs, la Terre possède la grandeur idéale pour accueillir une atmosphère autour d’elle.  Si la masse de la Terre diminuait le moindrement, sa force gravitationnelle serait insuffisante, ce qui aurait pour effet de disperser l’atmosphère dans l’espace.  Mais si sa masse, au contraire, augmentait, même un tout petit peu, alors sa force gravitationnelle serait trop puissante et la Terre absorberait tous les gaz de l’atmosphère.  Un nombre très élevé de conditions est nécessaire à la formation d’une atmosphère telle que celle qui entoure notre planète et ces conditions doivent exister simultanément pour permettre la vie.

La plupart des gens vivent toute une vie sans avoir conscience des fragiles équilibres se trouvant dans la composition gazeuse de l’atmosphère, de la distance entre la Terre et le soleil ou des mouvements des planètes.  Ils ignorent à quel point ces équilibres et réglages minutieux sont essentiels à leur propre survie.  Et pourtant, même une légère modification dans n’importe lequel de ces phénomènes mettrait en danger l’existence même de l’humanité.

Plusieurs autres systèmes délicats contribuent à la préservation de la vie.

Par exemple, si la gravité était plus forte qu’elle ne l’est présentement, l’atmosphère retiendrait trop d’ammoniac et de méthane, ce qui signifierait la fin de la vie, sur Terre.  Si elle était plus faible, l’atmosphère perdrait trop d’eau et la vie sur Terre, encore une fois, serait impossible.

L’épaisseur de la croûte terrestre contribue elle aussi à l’équilibre terrestre.  Si elle était plus épaisse, trop d’oxygène serait transféré de l’atmosphère vers cette croûte, ce qui compromettrait la vie humaine.

Mais si, au contraire, elle était plus mince, l’activité volcanique et les mouvements tectoniques seraient trop importants pour permettre la vie, sur Terre.

Un autre phénomène essentiel à la vie humaine est le niveau d’ozone dans l’atmosphère.  S’il était plus élevé qu’il ne l’est actuellement, les températures, à la surface de la Terre, seraient trop basses.  Et s’il était moins élevé, les températures seraient plus élevées, ce qui engendrerait une trop grande quantité de radiations ultraviolettes à la surface de la Terre.

En fait, l’absence de n’importe lequel de ces fragiles équilibres sonnerait le glas de la vie sur Terre.  Mais Dieu a créé l’univers avec une sagesse et un pouvoir infinis, et Il a conçu la Terre de façon à ce qu’elle accueille la vie humaine à la perfection.  Malgré cela, la majorité des gens vivent leur vie en ignorant totalement ces faits.  Dans le Coran, Dieu s’adresse ainsi aux hommes :

« Il fait pénétrer la nuit dans le jour, comme Il fait pénétrer le jour dans la nuit.  Et Il a soumis le soleil et la lune (à votre service), l’un et l’autre poursuivant leur course jusqu’à leur terme fixé.  Tel est Dieu, votre Seigneur; à Lui appartient le pouvoir suprême.  Et ceux que vous invoquez en dehors de Lui ne sont même pas maîtres de la pellicule d’un noyau de datte. » (Coran 35:13)

Il suffit de considérer les millions de planètes mortes, dans l’espace, pour comprendre que les fragiles équilibres qui permettent la vie sur Terre ne sont pas le fruit d’une série de coïncidences.  Les conditions essentielles à la vie sont trop nombreuses et trop complexes pour s’être formées d’elles-mêmes et par pur hasard.

Ces conditions et ces équilibres, que nous avons brièvement décrits, ne sont que quelques-uns parmi des millions, tous parfaitement liés les uns aux autres, qui ont été créés afin que les hommes puissent vivre en sécurité sur Terre.

Lorsque l’on s’arrête ne serait-ce qu’à quelques-uns de ces équilibres et à l’harmonie qui existe entre eux, cela suffit à nous faire réaliser l’immense supériorité de Dieu et à nous faire comprendre qu’il existe bel et bien une création planifiée dans le menu détail.  Même si tous les hommes s’unissaient, ils n’arriveraient jamais à établir de tels équilibres, liés entre eux par une telle harmonie.  Et jamais les composantes de cette structure ordonnée, tels les atomes, les éléments, les molécules et les gaz, ne pourraient établir d’elles-mêmes un tel ordre, basé sur des calculs et des mesures aussi complexes et sur des réglages aussi minutieux.  Cela parce que des actions telles que la planification, le classement, l’arrangement, le calcul et le dosage ne peuvent être posées que par des êtres doués de sagesse, de savoir et de pouvoir.  L’Être Suprême qui ordonne, planifie et équilibre l’univers tout entier, qui rend la Terre habitables aux êtres humains et qui l’administre à l’aide de mesures et d’équilibres aussi fragiles et complexes est Dieu, un Être doté d’une sagesse, d’un savoir et d’un pouvoir infinis.

Dans le Coran, Dieu affirme que seuls ceux qui sont capables de comprendre et de reconnaître ces faits sont « doués d’intelligence » :

« Certes, dans la création des cieux et de la terre, dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a des signes pour les gens doués d’intelligence qui invoquent Dieu debout, assis ou allongés sur le côté, et méditent sur la création des cieux et de la terre (en disant) : « Seigneur!  Tu n’as pas créé tout cela en vain.  Gloire à Toi!  Garde-nous du châtiment du Feu. » (Coran 3:190-191)

Boîte à outils de l'article
Faible Meilleur  Évaluer cet article Évaluer
Retour en haut Retour en haut
Imprimer Imprimer Sauvegarder cet article Sauvegarder Envoyer cet article à un ami Courriel PDF PDF
Commenter cet article Ajouter un commentaire Voir ou cacher les commentaires sur cet article Voir les commentaires (aucun commentaire) Ajouter cet article à vos favoris sur ce site Les favoris du site Ajouter cet article à vos favoris sur Explorer Les favoris d'Explorer
| More
Autres articles dans la même catégorie
Catégorie: Articles > Preuves que l'islam est la vérité > L'existence de Dieu
La capacité de voir les signes de Dieu
Le monde scientifique se tourne vers Dieu
Les scientifiques et la religion (partie 1 de 2) :
Les scientifiques et la religion (partie 2 de 2) : Les scientifiques religieux
Les signes sur la Terre et dans les cieux
L’indéniable existence de Dieu
La conception divine dans la nature
Qui est notre Créateur?
L’athéisme (partie 1 de 2) : Nier l’indéniable
L’athéisme (partie 2 de 2) : Une question de compréhension
Les physiciens contemporains et l’existence de Dieu (partie 1 de 3) : Le caractère éternel de la matière
Les physiciens contemporains et l’existence de Dieu (partie 2 de 3) : Une série de causes
Les physiciens contemporains et l’existence de Dieu (partie 3 de 3) : Une place pour Dieu
L’agnosticisme (partie 1 de 4) : Le concept d’agnosticisme
L’agnosticisme (partie 2 de 4) : Discussion sur les affirmations de Huxley
L’agnosticisme (partie 3 de 4) : Le fruit de fausses religions
L’agnosticisme (partie 4 de 4) : Se contenter de moins
Créationnisme, évolution, design intelligent ou islam?
La chronique de fossiles réfute l’évolution
Les athées sont en fait des polythéistes
Réponses rationnelles à certaines convictions idéologiques
   

Page d'accueil Page d'accueil

Contactez-nous Contactez-nous

EnglishEspañol
FrançaisDeutsch
РусскийPortuguês
中文日本語
Italian

  Aide en direct par Chat  
En ligne tous les jours
De  à 
(selon l'heure de votre ordinateur)

  Connecter  
Nom d'utilisateur
Mot de passe
Me connecter automatiquement à chaque visite
Vous avez oublié votre mot de passe?
Vous ne possédez pas de compte? S'inscrire et pourquoi

  Plus populaires  

  Afficher les articles  

  Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.


  Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

Désactiver l'enregistrement de mon historique