L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Jermaine Jackson, USA (partie 1 de 2)

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: Le frère du célèbre chanteur Michael Jackson raconte sa conversion à l’islam.  Partie 1.

  • par Jermaine Jackson
  • Publié le 31 Mar 2008
  • Dernière mise à jour le 07 May 2008
  • Imprimés: 816
  • Lus: 56984 (moyenne quotidienne: 13)
  • Évaluation: 4.7 de 5
  • Évalué par: 15
  • Envoyés: 27
  • Commentés: 0

Quand et comment a débuté votre cheminement vers l’islam?

C’était en 1989 quand, avec ma sœur, j’ai fait une tournée dans quelques pays du Moyen-Orient.  Durant notre séjour à Bahrain, nous avons été chaleureusement accueillis.  J’y ai rencontré des enfants avec lesquels j’ai un peu bavardé; je leur posais des questions et ils me posaient à leur tour des questions innocentes.  Au cours de ce bavardage, l’un d’eux m’a demandé quelle était ma religion.  Je lui ai dit que j’étais chrétien, puis je les ai interrogés à mon tour sur leur religion.  Une vague de sérénité les a submergés lorsqu’ils m’ont répondu en chœur : l’islam.  Leur réponse enthousiaste m’a réellement remué.  Puis, ils se sont mis à m’expliquer ce qu’est l’islam en me donnant des bribes d’informations, qu’ils m’expliquaient à leur façon.  Le ton de leurs voix me disait à quel point ils étaient fiers de l’islam.  C’est de cette façon que j’ai commencé à m’y intéresser.

C’est ainsi qu’un petit bavardage avec un groupe d’enfants m’amena à avoir, par la suite, de longues conversations sur l’islam avec des musulmans.  Puis, une grande agitation s’empara de mon esprit.  J’essayai, en vain, de me rassurer en me disant que rien ne s’était passé; mais à un certain moment, je ne fus plus en mesure de me cacher à moi-même qu’au fond de mon cœur, je m’étais bel et bien converti à l’islam.  J’en parlai d’abord à mon ami Qunber Ali.  Il m’emmena à Riyadh, la capitale de l’Arabie Saoudite.  À ce moment-là, je n’en savais pas beaucoup sur l’islam.  Mais là-bas, en compagnie d’une famille saoudienne, je me rendis à la Mecque pour faire une « oumrah » [un pèlerinage plus court que le grand pèlerinage appelé Hajj].  C’est là que, pour la première fois, je déclarai publiquement que je m’étais converti à l’islam.

 

Quels ont été vos sentiments après avoir déclaré publiquement votre conversion à l’islam?

Après avoir embrassé l’islam, je me suis senti comme si je venais de naître à nouveau.  J’ai trouvé dans l’islam les réponses à ces questions qui étaient toujours demeurées sans réponse du temps où j’étais chrétien.  Et c’est l’islam qui m’a apporté des réponses satisfaisantes aux questions relatives à la naissance de Jésus.  C’était la première fois que j’étais entièrement convaincu de la vérité d’une religion.  Je prie Dieu de faire en sorte que les membres de ma famille puissent eux aussi comprendre ces choses.  Les membres de ma famille font partie des Témoins de Jéhovah, selon lesquels seules 144 000 personnes rencontreront les exigences pour entrer au Paradis.  Pourquoi cela?  Voilà qui est toujours demeuré un principe déroutant, pour moi.  J’ai été surpris, aussi, d’apprendre que la Bible avait été compilée par autant de personnes différentes.  Que dirait-on d’un homme qui compilerait un ouvrage qu’il attribuerait à Dieu, mais qui ne se conformerait pas lui-même tout à fait à cet ouvrage?  Durant mon séjour en Arabie Saoudite, j’ai acheté une cassette du chanteur britannique devenu prêcheur musulman, Yusuf Islam (auparavant Cat Stevens).  J’ai beaucoup appris en l’écoutant.

Et qu’est-il arrivé lorsque vous êtes retourné aux États-Unis, après votre conversion à l’islam?

Lorsque je suis retourné aux États-Unis, les médias américains ont orchestré une véritable propagande haineuse contre l’islam et les musulmans.  Les ragots, à mon sujet, circulaient à toute vitesse et dans tous les milieux, ce qui m’ébranla passablement.  Hollywood cherchait à tout prix à calomnier les musulmans, qui étaient régulièrement décrits comme des terroristes.  L’islam et le christianisme ont plusieurs points en commun et le Coran présente Jésus comme un prophète vertueux.  Je me demandais donc pourquoi l’Amérique chrétienne portait tant d’accusations sans fondement contre les musulmans.

Voilà qui me rendait morose.  Je décidai donc que j’allais faire de mon mieux pour dissiper cette fausse image des musulmans qu’alimentaient les médias occidentaux.  Je n’avais pas soupçonné que les médias réagiraient de façon aussi virulente à ma conversion à l’islam et qu’ils allaient en faire tout un cas.  Ce faisant, ils allaient totalement à l’encontre de leur sacro-sainte liberté d’expression et de conscience qu’ils prêchent pourtant haut et fort.  Alors, l’hypocrisie de la société américaine m’apparut soudainement. 

L’islam dénoua plusieurs problèmes, pour moi.  Je commençai à me percevoir comme un être humain à part entière, au sens littéral du terme.  Après avoir embrassé l’islam, je sentis un changement profond s’opérer au fond de moi.  Je me mis à éviter les choses que l’islam interdit, ce qui compliqua mes relations avec ma famille et affecta les liens que j’entretenais avec elle.  Plus tard, je me mis à recevoir des lettres de menaces, ce qui intensifia l’inquiétude de ma famille.

Quel genre de menaces?

Et bien, ces gens me disaient qu’en entrant dans l’islam j’avais provoqué l’animosité de la société américaine et que je m’étais retiré à moi-même le droit de vivre parmi les gens, dans cette société.  On me disait qu’on allait me rendre la vie impossible aux États-Unis, etc.  Mais je dois dire que ma famille est assez ouverte d’esprit et qu’elle respecte les religions.  C’est ainsi que nos parents nous ont élevés.  Alors d’une façon générale, les Jackson sont capables d’entretenir des relations amicales avec des gens de presque toutes les religions.  C’est probablement pour cela qu’ils m’ont toléré jusqu’à maintenant.

Quelle fut la réaction de votre frère Michael?

Avant de revenir aux États-Unis, j’ai acheté plusieurs livres en Arabie Saoudite.  Mon frère Michael est venu me demander lui-même de lui prêter certains de ces livres.  Avant cela, son opinion avait été influencée par la propagande médiatique américaine contre l’islam et les musulmans.  Il n’était pas hostile envers l’islam, mais il n’était pas non plus favorablement disposé envers les musulmans.  Mais après avoir lu ces livres, il a cessé de parler contre les musulmans.  Peut-être, aussi, que le fait d’avoir un peu étudié l’islam a joué un rôle dans ses nouvelles relations d’affaires avec le monde musulman.  Maintenant, il possède des parts égales avec le richissime prince saoudien Waleed bin Talal dans la compagnie multinationale de ce dernier.

On a dit de Michael Jackson qu’il détestait les musulmans, puis il y a eu des rumeurs selon lesquelles il s’était converti à l’islam.  Quelle est la vérité?

Je peux vous affirmer qu’à ma connaissance, Michael n’a jamais tenu de propos dénigrants à l’endroit des musulmans.  D’ailleurs, ses chansons contiennent pour la plupart un message d’amour envers les autres.  Nos parents nous ont appris à aimer les autres.  Seuls ceux qui ont un parti pris font circuler toutes sortes d’allégations à son sujet.  Lorsqu’on voit ce que ma conversion a déclenché comme agitation, il n’est pas étonnant que l’on fasse subir le même sort à mon frère.  Jusqu’à maintenant, les médias ne lui ont pas lancé de  critiques trop acerbes, mais le fait qu’il se rapproche de l’islam risque de le rendre vulnérable à cet égard.  Imaginez ce que ce serait s’il se convertissait réellement à l’islam.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version