L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Donald W. Flood, Ex-Christian, USA (part 4 of 4)

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: Comment une analogie avec une roulette a amené cet ancien résident de Las Vegas à devenir musulman.  Partie 4 : Une bande vidéo pleine de bon sens et quelques réflexions sur le sujet de la conversion.

  • par Donald W.  Flood
  • Publié le 09 Apr 2012
  • Dernière mise à jour le 09 Apr 2012
  • Imprimés: 142
  • Lus: 9351 (moyenne quotidienne: 4)
  • Évaluation: 5 de 5
  • Évalué par: 4
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

Surmonter un obstacle

Après toutes mes lectures, j’étais à 80% certain que je voulais devenir musulman, mais j’hésitais encore.  La réaction de ma famille et de mes amis, si je devenais musulman, m’inquiétait.  Peu de temps après, je parlai de cette inquiétude à un musulman qui me répondit qu’au Jour du Jugement, nul ne sera en mesure de m’aider de quelque façon que ce soit, ni mon père ni ma mère, ni aucun de mes amis.[1]  Il me dit que si je croyais vraiment que l’islam était la vérité, je devais alors embrasser cette religion et vivre ma vie avec l’intention de plaire à Celui qui m’a créé.  Je compris, à ce moment, que nous sommes tous dans le même bateau : chaque âme goûtera la mort et devra rendre des comptes à son Seigneur sur ses croyances et ses actions.[2]

Une bande vidéo pleine de bon sens

Alors que je sentais que j’étais sur le point de me convertir, je regardai, sur bande vidéo, un sermon islamique dont le sujet était la raison d’être de notre existence.  L’idée principale était que la raison d’être de notre existence se résume en un mot, i.e. l’islam (la soumission à la volonté de Dieu).

Une autre idée centrale du sermon était que le terme « islam », contrairement aux noms des autres religions, ne fait référence à personne ni à aucun lieu.  C’est Dieu Lui-même qui a choisi le nom de cette religion, comme en fait foi le Coran :

 « Certes, la religion acceptée de Dieu est l’islam. » (Coran 3:19)

Quiconque embrasse l’islam est appelé « musulman », peu importe sa race, son sexe ou sa nationalité.   C’est là une des raisons pour lesquelles l’islam est une religion universelle.

Avant d’entamer ma quête de vérité, je n’avais jamais considéré l’islam comme une option à cause de l’image négative des musulmans véhiculée par les médias.  Dans cette bande vidéo, il était justement dit que si l’islam est caractérisé par des normes morales très élevées, ce ne sont pas tous les musulmans qui se conforment à ces normes.  D’ailleurs, on peut dire la même chose des fidèles de toutes les religions.  Je compris qu’on ne peut juger une religion uniquement sur les actions de ses fidèles, comme je l’avais fait, car tous les humains sont faibles.  Nous devons donc éviter de juger l’islam par rapport aux actions de ses fidèles et le juger plutôt sur la base de sa révélation (le Coran) et de la sounnah (les paroles et actions du prophète Mohammed).

Enfin, j’appris, grâce à ce sermon, l’importance de la gratitude.  Dieu mentionne, dans le Coran, que nous devrions être reconnaissants pour tout ce qu’Il nous accorde comme bienfaits :

 « Dieu vous a fait sortir du ventre de votre mère dénués de tout savoir; et Il vous a donné l’ouïe, la vue et l’intelligence afin que vous soyez reconnaissants. » (Coran 16:78)

Dieu cite également la gratitude avec la croyance et souligne qu’Il ne gagne rien à châtier les gens, tout comme Il ne gagne rien à ce que les gens se montrent reconnaissants et soient croyants.  Il dit, dans le Coran :

 « Pourquoi Dieu vous infligerait-il un châtiment si vous êtes reconnaissants et croyants? » (Coran 4:147)

La vérité se dévoile

Dès que se termina la bande vidéo, je compris que la vérité venait d’être dévoilée devant mes yeux.  Je sentis le poids de mes péchés quitter mes épaules et j’eus l’impression que mon âme montait au-dessus de la terre, refusant les plaisirs de ce monde pour ne goûter qu’aux joies de l’au-delà.  Cette expérience, qui venait clore un long processus de raisonnement, venait aussi résoudre le casse-tête du pourquoi de la vie.  L’islam était la vérité et cette conviction revivifiait ma spiritualité.  C’est alors que j’entrai dans l’islam en prononçant la déclaration de foi (nécessaire pour devenir musulman) : Ashhadou an La ilaha illa Allah wa ashhadou anna Muhammadan Rasoolou llah (j’atteste qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que Mohammed est Son messager).  Cette attestation confirme la croyance de celui qui la prononce en tous les prophètes et messagers de Dieu, en toutes Ses révélations (dans leur forme originale), au dernier des prophètes envoyés à l’humanité (Mohammed) et à la dernière révélation de Dieu (le Coran).  Tout devenait clair, pour moi.  Et si Jésus avait été le dernier prophète de Dieu et l’Évangile la dernière révélation divine, j’en aurais attesté.  Mais ce n’était pas le cas et il me parut donc naturel de suivre la dernière révélation du Créateur, transmise à l’humanité par le sceau des prophètes.

Impressions d’un nouveau musulman

Durant ma quête de vérité, la leçon qui transcenda toutes les leçons apprises est que tout objet d’adoration autre que Dieu n’est qu’un leurre.  Quiconque s’en rend compte, sa seule option est de faire en sorte que sa volonté et ses actions soient en complète harmonie avec la volonté de Dieu.  Me soumettre à la volonté de Dieu m’a permis d’être en paix avec mon Créateur, avec les autres et avec moi-même.  Par conséquent, je suis très reconnaissant d’avoir été, par la miséricorde de Dieu, sauvé des profondeurs de l’ignorance et poussé vers la lumière de la vérité.  L’islam, la religion qui vaut pour toutes les époques, tous les lieux et toutes les personnes, est un mode de vie complet qui amène l’homme à remplir l’objectif de son existence, sur terre, et qui le prépare pour le Jour où il retournera vers son Créateur.  Suivre cette voie avec dévotion permet à une personne d’obtenir la satisfaction de Dieu et de se rapprocher de Lui, tout en s’éloignant du feu de l’Enfer.  De plus, notre vie d’ici-bas ne peut être que plus heureuse lorsque nous décidons de suivre cette voie.

Un plaisir trompeur

Embrasser l’islam m’a permis de mieux comprendre la nature trompeuse de cette vie.  Par exemple, l’un des principaux objectifs de l’islam est la libération de l’homme.  C’est pourquoi le musulman s’identifie comme « Abdoullah » (serviteur de Dieu), parce que le fait d’être serviteur de Dieu nous libère de toutes les autres formes de servitude.  Et bien que l’homme moderne se croit libéré, il est en fait totalement esclave de ses désirs et totalement dupé par les faux-semblants de cette vie.  Il est dépendant de son désir d’amasser des richesses, dépendant du sexe, de l’alcool, du divertissement, etc.  Mais par-dessus tout, il est souvent séduit par le système capitaliste, qui lui invente de faux besoins qu’il se sent obligé de combler au plus vite.  Dieu dit, dans le Coran :

 « As-tu vu celui qui a choisi pour divinité ses propres désirs?  Saurais-tu te porter garant de lui?  Ou bien crois-tu que la plupart d’entre eux entendent ou comprennent?  Ils ne sont, en vérité, comparables qu’à des bestiaux.  Ou plutôt, ils sont (en fait) plus éloignés, encore, du droit chemin! » )” (Coran 25:43-44)

Nous ne devons pas laisser notre désir de profiter des plaisirs de ce monde mettre en péril la possibilité qui s’offre à nous de profiter des joies du Paradis.  Dieu dit, dans le Coran :

 « On a enjolivé aux gens l’amour des plaisirs (que procurent) les femmes et la progéniture, les monceaux d’or et d’argent accumulés, les chevaux marqués, le bétail et les champs bien labourés.  Tout cela est jouissance de la vie d’ici-bas.  Et Dieu est Celui auprès de qui se trouve la meilleure demeure.  Dis : « Puis-je vous informer d’une chose meilleure que tout cela? Pour les pieux, il y aura, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent des rivières, où ils demeureront éternellement, ainsi que des compagnes pures et la satisfaction de Dieu. » (Coran 3:14-15)

Ainsi, la compétition à laquelle nous devons participer, dans cette vie, n’est ni l’accumulation des richesses ni l’atteinte de la gloire; cette compétition, c’est la course aux bonnes actions,  ce qui ne nous empêche nullement de profiter des joies de ce monde auxquelles nous avons droit.[3]

La voie menant à Dieu

De nombreuses alternatives religieuses sont offertes à l’homme et il lui revient de choisir celle qu’il désire suivre.  Il est comme un consommateur, devant un étalage, qui n’a que l’embarras du choix.  Il choisira évidemment celle qui semble pouvoir lui offrir le meilleur rendement à long terme, même s’il n’a aucune garantie à cet égard.  Par opposition, celui qui croit à l’unicité de Dieu et qui se soumet à Lui (i.e. le musulman) a la certitude que s’il suit la voie du Coran et de la sounnah du prophète Mohammed, il trouvera assurément le succès et une généreuse rétribution au bout du chemin.  Qui plus est, ce succès commence dès ses premiers pas dans la bonne voie.

Abou Sa’id al-Khoundri a rapporté que le Messager de Dieu a dit : « Si une personne embrasse l’islam sincèrement, Dieu lui pardonnera tous ses péchés passés et ce n’est qu’à partir de ce moment qu’elle commencera à rendre des comptes (sur ce qu’elle fait).  La récompense pour ses bonnes actions sera multipliée entre dix et sept cent fois et chacune de ses mauvaises actions ne comptera que pour une mauvaise action, à moins que Dieu décide de la lui pardonner. » (Sahih al-Boukhari)

Épilogue

Ma quête de vérité m’a amené à conclure que notre façon de croire en Dieu et les actions que nous posons au quotidien déterminent notre sort dans l’éternité.  Notre Créateur nous donne, à tous, une chance égale de satisfaire à Ses exigences en préparation du Jour du Jugement.  Dans le Coran, Dieu dit :

 « Et obéissez à Dieu et au messager; peut-être vous sera-t-il fait miséricorde.  Et rivalisez les uns avec les autres pour obtenir le pardon de votre Seigneur, et pour un Paradis aussi large que les cieux et la terre, préparé pour les pieux. » (Coran 3:132-133)

Si nous cherchons sincèrement la vérité, Dieu nous y guidera, s’Il le veut.  Dieu nous guide pour que nous suivions la sounnah de Mohammed, le meilleur exemple à suivre, sur terre, Il nous guide pour que nous étudions et réfléchissions à ce que nous lisons, dans le Coran.  Le Coran fait penser à un frappement persistant, à une porte, ou à des cris lancés pour réveiller ceux qui dorment profondément parce que trop absorbés par la vie d’ici-bas.  Les frappements et les cris surviennent les uns après les autres : Réveille-toi!  Regarde autour de toi!  Pense!  Réfléchis!  Dieu est ici!  Et il y a la reddition des comptes, les rétributions, les châtiments et les joies éternelles!

Il ne fait aucun doute que la meilleure façon de vivre et de mourir, en ce monde, est en tant que musulman vertueux!  Si vous parvenez à la conclusion que l’islam est la vérité, ne tardez pas à embrasser l’islam, car vous ne savez pas quand sera votre dernier jour et vous risquez d’attendre trop longtemps.[4]

Quelques mois après m’être converti à l’islam, je trouvai deux versets, dans le Coran, qui reflètent ce que le musulman américain m’avait dit sur la façon dont nous devrions vivre et mourir :

 « Et c’est ce qu’il enjoignit à ses fils, et Jacob fit de même (disant) : « Ô mes fils !  Certes, Dieu a choisi pour vous la vraie religion ; ne mourez donc point autrement qu’en musulmans (soumis à Lui). » (Coran 2:132)

Et :

 « Ô vous qui croyez!  Craignez Dieu comme Il doit être craint, et ne mourez qu’en musulmans soumis. » (Coran 3:102)



Footnotes:

[1] Voir Coran 31:33; 82:18-19.

[2] Voir Coran 29:57; 3:185.

[3] Voir Coran 28:77.

[4] Voir Coran 23:99-100; 63:10-11.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version