L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Donald W. Flood, ex-chrétien, États-Unis (partie 2/4)

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: Comment une analogie avec une roulette a amené cet ancien résident de Las Vegas à devenir musulman.  Partie 2 : Le christianisme et la croyance répandue selon laquelle Jésus est le fils de Dieu.

  • par Donald W. Flood
  • Publié le 26 Mar 2012
  • Dernière mise à jour le 26 Mar 2012
  • Imprimés: 151
  • Lus: 12814 (moyenne quotidienne: 5)
  • Évaluation: 5 de 5
  • Évalué par: 1
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

Même si j’ai été élevé par des parents chrétiens, le christianisme ne m’a jamais vraiment intéressé parce que trop déroutant.  J’ai toujours senti que j’avais hérité d’une religion mystérieuse et impossible à comprendre et c’est probablement la raison pour laquelle j’ai toujours été un chrétien de nom seulement.  De plus, à la longue, mes doutes au sujet du christianisme avaient fait de moi une personne sans religion.  Néanmoins, durant ma quête de vérité, j’eus l’occasion d’examiner de plus près ces croyances dont j’avais hérité de mes parents, mais que je ne m’étais jamais donné la peine d’étudier.

En consultant des livrets et des cassettes audio et vidéo sur le christianisme, produits à la fois par des musulmans et des non-musulmans, j’ai découvert avec surprise qu’il y a des centaines de versets bibliques qui vont à l’encontre des croyances chrétiennes établies.  En effet, selon ces références que j’ai consultées, Dieu était considéré comme Un avant la venue de Jésus (que la paix soit sur lui).  De même, Jésus n’a jamais prêché autre chose que l’unicité de Dieu.  Ce n’est qu’après la venue de Jésus que les chrétiens se sont mis à croire à la trinité.  Aussi, avant Jésus, Dieu n’avait ni fils ni associés.  De même, Jésus a clairement affirmé être le messager de Dieu, tandis qu’après sa mort, le clergé chrétien insista pour dire que Jésus était le fils de Dieu ou, tout aussi pire, Dieu Lui-même.

Concernant le monothéisme, le premier des dix commandements confirme l’affirmation de Jésus selon laquelle Dieu est unique : « Ô Israël, ton Seigneur, Dieu, est un Dieu unique. » (Marc 12:29)[1]  De même, la Bible contient de très nombreux versets réfutant la divinité de Jésus.  Par exemple, Jésus admet ne pas pouvoir accomplir de miracles par sa propre volonté, mais uniquement par la volonté et par la permission de Dieu.[2]  Il est également intéressant de noter que des versets affirment que Jésus priait.[3]  Je ne peux m’empêcher de me demander : « Comment Jésus peut-il être Dieu et prier Dieu en même temps? »  Un Dieu qui prie est une énorme contradiction.  De plus, Jésus affirme que ses enseignements ne sont pas les siens, mais ceux de Celui qui l’a envoyé.[4]  Logiquement, si ce qu’il dit ne provient pas de lui, il n’est autre qu’un prophète recevant la révélation de Dieu comme la reçurent d’autres prophètes avant et après lui.  En outre, Jésus admet ne faire que ce qui lui est enseigné par Dieu.[5]  Encore une fois, la question : « Comment Dieu peut-Il enseigner à quelqu’un qui est censé être Dieu? »  Dans mes discussions avec des musulmans, mes interlocuteurs reconnaissaient que Jésus avait commandé aux gens de n’adorer qu’un Dieu, comme le commande aussi le Coran : « Dis : « Il est Dieu, l’Unique. » (Coran 112 :1).[6]    

 

Je découvris aussi qu’il y avait dans la Bible des versets qui faisaient référence à Jésus comme à un prophète de Dieu.[7]  Et je découvris que l’islam considère Jésus comme un prophète et messager de Dieu.  Dans le Coran, Dieu dit :

 « Le Messie, fils de Marie, n’était qu’un messager.  Avant sa venue, des messagers (comme lui) sont passés.  Sa mère était une femme véridique, et ils consommaient tous deux de la nourriture.  Vois comme Nous leur expliquons les révélations, et vois comme ils se détournent! » (Coran 5:75)

Une autre croyance fondamentale du christianisme est la croyance selon laquelle Jésus est le fils de Dieu.

Selon la Bible, il était coutumier d’appeler fils de Dieu un prophète de Dieu, ou même un homme vertueux.   Jésus s’est lui-même appelé le fils de l’homme, mais pas le fils de Dieu.[8]  Il va de soi que c’est Paul qui fut responsable de l’élévation du statut de Jésus à fils de Dieu, déformant ainsi les enseignements de Jésus.[9]

 

De plus, Jésus n’a jamais été le fils « engendré » par Dieu, tel que l’affirmait Jean 3 :16, jusqu’à ce que la Bible soit révisée et que ces paroles soient effacées.  Le Coran, de son côté, affirme que Dieu n’a jamais eu de fils[10], tout en mentionnant que Dieu a créé Adam et Jésus :

« Certes, pour Dieu, Jésus est comme Adam, qu’Il créa de poussière (de la terre), puis lui dit : « Sois! » et il fut. » (Coran 3:59)

En plus de ces modifications, des empereurs et des hommes du clergé y ajoutèrent maintes fabrications allant à l’encontre des enseignements de Jésus.  Parmi elles, le concept de la trinité, dans lequel Jésus est l’une des trois manifestations du Dieu trinitaire (le Père, le Fils et le Saint Esprit).[11]  La trinité fut inventée après de nombreux conflits entre chrétiens, en l’an 325, lors du concile de Nicée.  Par ailleurs, le Coran met en garde les juifs et les chrétiens contre le fait de rejeter les révélations de Dieu et contre la croyance en la trinité.[12]

Un autre sujet de controverse est celui du péché originel et du salut par la crucifixion de Jésus.  On suppose qu’avant Jésus, il n’existait pas de doctrine du péché originel.  C’est après lui qu’elle serait apparue.  Par ailleurs, avant Jésus, le salut s’obtenait par l’obéissance envers Dieu tandis qu’après Jésus, le salut ne pouvait plus s’obtenir que dans le fait de croire à sa crucifixion et à sa résurrection.

Dans le christianisme, c’est la doctrine du péché originel qui justifie le salut par la crucifixion de Jésus.  Néanmoins, je découvris que cette doctrine est totalement contredite par certains passages de l’Ancien Testament.[13]    Il semble que ce concept fut inventé pour faire croire aux gens qu’ils n’auront pas à rendre compte de leurs péchés devant Dieu, au Jour du Jugement.[14]  Pourtant, selon ce que j’ai pu lire, Jésus affirme bel et bien que l’homme ne peut être sauvé que par l’obéissance et la soumission à Dieu.[15]  De même, dans le Coran, il est dit que chaque âme sera rétribuée pour ce qu’elle aura acquis.[16]  Mais cette idée de soumission à Dieu fut rejetée et remplacée par le salut par la crucifixion de Jésus.[17]

La théorie du salut par la crucifixion stipule que Jésus se serait offert pour être crucifié et ainsi racheter les péchés du monde.  Si tel était le cas, pourquoi Jésus aurait-il alors demandé à Dieu de l’aider avant que les soldats ne viennent l’arrêter?  De même, pourquoi est-il écrit, dans le Nouveau Testament, que Jésus aurait imploré Dieu à voix haute, tandis qu’il était sur la croix : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-Tu abandonné? » (Matthieu 27:46).  De plus, comment Jésus pouvait-il se laisser crucifier pour racheter les péchés du monde alors qu’il n’avait été envoyé qu’aux Enfants d’Israël?[18]  Mes recherches me permirent de découvrir de très nombreuses contradictions dans les textes bibliques.

Le Coran affirme que Jésus n’a pas été crucifié, mais que son visage fut transposé sur une autre personne qui elle, fut crucifiée. [19]  Si tel est le cas, cela peut expliquer que Jésus se soit manifesté à ses disciples après la crucifixion.  Car s’il était vraiment mort sur la croix, il n’aurait pu le faire.  Tel qu’on peut le lire dans Luc 24:36-43, Jésus les a rencontrés avec son corps physique et intact, après la crucifixion.  Par ailleurs, mes lectures me permirent d’apprendre que c’est Paul qui enseigna l’idée de la résurrection de Jésus.[20]  Il aurait également admis que le concept de résurrection constituait son propre évangile.[21]

Diverses sources affirment que Paul, de même que d’autres chrétiens, était irrité par le rejet du message de Jésus par les juifs et c’est pourquoi il alla prêcher aux Gentils.  Lui et ses acolytes se rendirent jusque dans le sud de l’Europe, où le polythéisme et l’idolâtrie étaient très répandus.  Petit à petit, le message de Jésus fut modifié pour s’adapter aux préférences et aux coutumes des Grecs et des Romains de l’époque. [22]  La Bible met en garde contre le fait d’ajouter ou de retirer des informations de ses pages et c’est pourtant exactement ce qui se produisit.[23]  

Dieu parle aussi de ce phénomène dans le Coran :

« Malheur, donc, à ceux qui, de leurs propres mains, écrivent un livre et disent : « Ceci vient de Dieu » pour en tirer un prix misérable.  Malheur à eux pour ce que leurs mains ont écrit et malheur à eux pour le profit qu’ils en tirent! » (Coran 2:79)



Footnotes:

[1] Voir aussi Nombres 23:19; Deut. 6:4,13; Matt. 4:10, 22:36-38,23:9-10; Marc 10:18; Luc 4:8.

[2] Voir Matt. 12:28; Luc 11:20; Jean 3:2, 5:30; Actes 2:22.

[3] Voir Matt. 26:39; Marc 1:35, 14:32; Luc 5:16, 6:12.

[4] Voir Jean 7:16, 12:49, 14:24, 31.

[5] Voir Jean 8:28.

[6] Voir aussi 4:48; 5:116; 39:67.

[7] Voir Matt. 13:57, 21:11, 45-46; Marc 6:4; Luc 4: 43, 13:33, 24:19; Hébreux 3:1.

[8] Voir Matt. 13:37; Luc 12:10; 1 Tim. 2:5.

[9] Voir Actes 9:20.

[10] Voir 19:88-92.

[11] Voir 1 Jean 5:7.

[12] Voir 3:19; 4:171; 5:73.

[13] Voir Ezéchiel 18:20; Jérémie 31:30.

[14] Voir Ephésiens 1:7; Romains 3:22-26, 4:25, 10:9.

[15] Voir Matt. 5:19-20, 6:4, 7:21, 19:17.

[16] Voir 3:25; 41:46; 74:38.

[17] Voir Romains 3:28; 1 Jean 2:1-2.

[18] Voir Matt. 10:5-6, 15:24.

[19] Voir 4:157-158.

[20] Voir Romains 5:10-11; Actes 17:17,18.

[21] Voir 2 Timothée 2:8.

[22] Voir 1 Cor. 9:19:-23.

[23] Voir Rev. 22:18-19.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version