El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Der Artikel / Video anzubieten existiert noch nicht.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

O artigo / vídeo que você requisitou não existe ainda.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

あなたが要求した記事/ビデオはまだ存在していません。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Der Artikel / Video anzubieten existiert noch nicht.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

O artigo / vídeo que você requisitou não existe ainda.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Chapitre 48, Al-Fath (La victoire éclatante)

Évaluation:
Taille des caractères:

Description: Une victoire est promise, la désobéissance a pour conséquence le châtiment et de quelle façon reconnaître les croyants.

  • par Aisha Stacey (© 2019 IslamReligion.com)
  • Publié le 22 Jul 2019
  • Dernière mise à jour le 22 Jul 2019
  • Imprimés: 3
  • Lus: 742 (moyenne quotidienne: 6)
  • Évaluation: pas encore évalué
  • Évalué par: 0
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

Introduction

chapter-48.jpgLa victoire éclatante est une sourate courte, mais détaillée, composée de vingt-neuf versets.  Son titre est tiré des paroles de Dieu, dans le premier verset, qui prédisent une grande victoire aux musulmans, sous la forme d’une trêve avec les mécréants de La Mecque.  Cette trêve est connue en tant que Traité de Houdaybiyah (du nom du lieu où elle fut signée).  La sourate fut révélée alors que les musulmans retournaient vers Médine après avoir signé le traité de paix et environ trois ans après la sourate qui la précède et qui est intitulée Mohammed.

Le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) et ses compagnons souhaitaient se rendre à la mosquée de La Mecque pour accomplir la Oumrah (petit pèlerinage), mais en furent empêchés par les Mecquois.  Mais les Mecquois acceptèrent néanmoins de conclure un traité de paix, tandis que Mohammed accepta de retourner à Médine et de revenir accomplir la Oumrah l’année suivante.  En révélant cette sourate, Dieu confirme que le traité est une victoire pour les musulmans.  Après des années de guerre entre les musulmans et les idolâtres, les deux parties se rencontrèrent et discutèrent; les musulmans furent reconnus comme une force redoutable et l’État islamique fut reconnu comme légitime.  La trêve apporta la paix et la sécurité, permettant à l’islam de se répandre rapidement dans la contrée.  Lors du traité de Houdaybiyah, les compagnons du Prophète étaient au nombre de 1400, tandis que deux ans plus tard, lors de la conquête de La Mecque, il mena une armée de plus de 10 000 hommes.

L’atmosphère générale de cette sourate donne l’impression que la communauté musulmane a mûri au cours des trois années précédentes.  Elle n’est plus testée comme elle l’était auparavant et elle est plus forte que jamais.  Dans cette sourate, Dieu assure Mohammed que ce traité est une grande percée pour les musulmans.  Les hypocrites et les idolâtres sont condamnés et Dieu conclut la sourate en louant les musulmans.

Versets 1 – 10   Succès pour les croyants

La sourate s’ouvre sur trois versets adressés au prophète Mohammed.  Dieu lui dit qu’Il lui a accordé, en vérité, une victoire éclatante, afin qu’Il lui pardonne ses péchés passés et futurs, qu’Il parachève sur lui Son bienfait, qu’Il le guide sur le droit chemin et lui apporte un puissant secours.  Puis, la sourate décrit les bénédictions accordées aux croyants : Il a fait descendre dans leur cœur un réconfort apaisant afin d’accroître leur foi et Il leur fait la promesse de multiples faveurs dans l’au-delà.[1]  Le pardon de leurs péchés et leur entrée au Paradis est le but ultime et constitue le véritable succès.

Un autre aspect de la sagesse de Dieu, à cette époque, était Ses plans pour les mécréants.  Il rassemble, en un verset, tous les ennemis de l’islam, et nous dit qu’Il châtiera les hypocrites, hommes et femmes, et les polythéistes, hommes et femmes, qui pensent du mal de Lui.  Que le sort s’acharne sur eux, clame Dieu.  Dieu est en colère contre eux, les a maudits et leur a préparé l’Enfer. À Dieu appartiennent les armées des cieux et de la terre; et Il est le Puissant, le Sage.

Dieu continue de s’adresser au Prophète en soulignant sa mission et l’objectif de celle-ci.  Il lui rappelle qu’Il l’a envoyé pour servir de témoin, pour annoncer la bonne nouvelle et pour avertir les gens afin qu’ils croient en Dieu et en Son messager, qu’ils L’honorent, Le révèrent et Le glorifient matin et soir.  Les compagnons du Prophète qui lui ont prêté serment d’allégeance ont en réalité prêté serment à Dieu.  Lorsqu’ils ont placé leur main sur celle du Prophète, la Main de Dieu était par-dessus la leur.  Alors quiconque viole son serment ne le viole qu’à son propre détriment, tandis que celui qui respecte son engagement envers Dieu, Celui-ci lui accordera une immense récompense.

Verses 11 – 17  Choisir de désobéir mérite un châtiment

Dieu S’adresse aux Bédouins (Arabes du désert) qui ont refusé d’accompagner le prophète Mohammed parce qu’ils craignaient la défaite aux mains des Mecquois.  Il dévoile au grand jour les excuses qu’ils utiliseront pour se disculper quand le Prophète reviendra sain et sauf à Médine. « Nos biens et nos familles nous ont retenus; implore donc le pardon pour nous! »  Ils disent des choses qu’ils ne pensent pas au fond d’eux-mêmes.  Ils croyaient, en réalité, que le Messager et les croyants ne reviendraient jamais chez eux et ces idées menèrent à leur perte.

      Dieu dit : « Quand ils vous verront sortir pour aller récupérer votre butin, ceux qui seront demeurés en arrière diront : « Laissez-nous vous suivre! Dis-leur, (ô Mohammed) : « Jamais vous ne nous suivrez.  Dieu en a déjà décidé ainsi ! » Dis à ces nomades, qui ont préféré rester en arrière : « Vous serez bientôt appelés à combattre un peuple d’une puissance redoutable.  Si vous obéissez, Dieu vous accordera une juste récompense.  Mais si vous vous détournez comme vous l’avez fait auparavant, Il vous châtiera d’un douloureux châtiment. »  L’aveugle, le boiteux et le malade ne sont pas à blâmer s’ils ne participent pas au combat.  Et quiconque obéit à Dieu et à Son messager, Il le fera entrer dans des jardins sous lesquels coulent des rivières.  Et quiconque se détourne, Il le châtiera d’un douloureux châtiment.

Verses 18 – 28  Prêter allégeance est un acte qui plaît à Dieu

Cette partie de la sourate parle des croyants qui ont prêté serment d’allégeance à Mohammed juste avant la signature du traité de Houdaybiyah. Dieu était satisfait des croyants quand ils ont prêté serment d’allégeance sous l’arbre.  Il savait ce que contenait leur cœur et Il a fait descendre sur eux un réconfort apaisant.  Et il leur a donné, en récompense, une victoire proche, ainsi qu’un abondant butin à capturer.  Dieu est Puissant et Sage.

      C’est Dieu qui, dans la vallée de la Mecque, a détourné des croyants les mains de leurs ennemis, afin que les premiers soient bien guidés.  Si les mécréants avaient combattu les croyants plutôt que de signer le traité, les croyants auraient gagné le combat.  Mais le plan de Dieu consistait en des victoires ultérieures et Son plan ne manque jamais de se réaliser.

Ceux qui ont refusé de croire et qui ont empêché les croyants d’accéder au Lieu Sacré d’adoration se sont rendus coupables d’une faute grave. Des croyants et des croyantes se trouvaient parmi les mécréants et si le combat avait eu lieu, des croyants auraient pu être tués.  Tandis que les mécréants nourrissaient en eux-mêmes un ardent fanatisme digne de l’Âge de l’ignorance, Dieu faisait descendre un réconfort apaisant sur Son messager et les croyants.

      Dieu a confirmé la vérité du songe de Son messager, à savoir que, par la volonté de Dieu, les croyants entreront en toute sécurité dans le Lieu Sacré d’adoration pour accomplir la Oumrah. C’est Lui qui a envoyé Son messager pour prêcher la bonne voie et la religion de vérité, pour la faire prévaloir sur toutes les autres religions. 

Verset 29  Une description des croyants

Mohammed est le messager de Dieu.  Ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois, (ô Mohammed), s’incliner, se prosterner en prière, recherchant de Dieu grâce et agrément.  On les reconnaît à la trace laissée par la prosternation sur leur visage.  C’est en ces images que la Torah parle d’eux.  Et dans l’Évangile, l’image que l’on donne d’eux est celle d’une semence qui produit de (jeunes) pousses puis prend de la vigueur et se dresse fermement sur sa tige, à l’émerveillement des semeurs.  C’est ainsi que Dieu fait paraître les croyants aux mécréants, remplissant ces derniers de dépit.  À ceux d’entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, Dieu a promis un pardon et une énorme récompense.



Note de bas de page:

[1] Certains croyants étaient mécontents des conditions du traité.  Ils trouvaient difficile d’accepter de retourner chez eux et de ne revenir que l’année suivante.  C’est pourquoi Dieu cherche, ici, à leur apporter tranquillité et réconfort afin qu’ils acceptent ce traité et qu’ils comprennent ses bénéfices à long terme.

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version