El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Der Artikel / Video anzubieten existiert noch nicht.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

O artigo / vídeo que você requisitou não existe ainda.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

あなたが要求した記事/ビデオはまだ存在していません。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Der Artikel / Video anzubieten existiert noch nicht.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

O artigo / vídeo que você requisitou não existe ainda.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Chapitre 2, Al-Baqarah (La vache) (partie 5 de 5)

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: Histoires, explications, règles et invocations.

  • par Aisha Stacey (© 2018 IslamReligion.com)
  • Publié le 27 Aug 2018
  • Dernière mise à jour le 27 Aug 2018
  • Imprimés: 1
  • Lus: 283 (moyenne quotidienne: 10)
  • Évaluation: 5 de 5
  • Évalué par: 1
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

Versets 213 – 242   Consignes pour la vie

Chapter-2-part-5.jpgTous les gens formaient, à l’origine, une seule communauté; mais ils s’opposèrent et se mirent à inventer leurs propres religions.  Alors Dieu leur envoya des prophètes pour leur annoncer la bonne nouvelle et pour les avertir et leur fournir un guide pour trancher leurs différends.  Mais, par haine les uns envers les autres, ceux qui avaient reçu les Écritures se mirent à se disputer à leur sujet après que des preuves claires leur furent venues.  Et Dieu guida ceux qui croyaient.  Dieu guide qui Il veut.

      Pensez-vous accéder au Paradis sans avoir traversé d’épreuves semblables à celles que subirent les gens qui vécurent avant vous?  Afflictions et adversités s’abattirent sur eux, au point où le messager de Dieu et ses fidèles implorèrent Dieu de les secourir.  Le secours de Dieu est certainement tout proche.

      S’ils te demandent quoi dépenser en charité, dis-leur que ce qu’ils dépensent doit aller aux parents, aux proches, aux orphelins, aux indigents et aux voyageurs. Quelque bien que vous fassiez, Dieu le sait parfaitement. La guerre vous est prescrite, bien qu’elle vous soit détestable.  Mais il se peut que vous détestiez une chose alors qu’elle est bonne pour vous, et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle est mauvaise pour vous.  Dieu sait, tandis que vous ne savez pas.

La guerre, durant les mois sacrés, est une grave transgression, car la persécution est plus grave que le meurtre.[1]  Quand ils t’interrogent au sujet de la charité, dis-leur de dépenser l’excédent de leurs biens.  Dis-leur de se montrer justes envers les orphelins. N’épousez pas les polythéistes tant qu’ils ne croiront pas.  Et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un idolâtre libre, même si celui-ci vous plaît.  Les polythéistes invitent au Feu, tandis que Dieu, de par Sa grâce, invite au Jardin éternel et au pardon.

      Laissez vos épouses tranquilles lorsqu’elles ont leurs règles, et n’ayez de rapports avec elles que lorsqu’elles sont pures.  Dieu aime ceux qui se purifient. Ayez des rapports avec elle quand vous le voulez, tout en respectant les commandements de Dieu.  N’utilisez pas vainement le nom de Dieu dans vos serments.  Il ne vous demandera pas de comptes sur ce que vous dites sans réfléchir dans vos serments. 

      Ceux qui font le serment de s’abstenir de rapports avec leurs femmes doivent observer un délai de quatre mois.  Puis, soit ils se réconcilient, soit ils divorcent.  Les femmes divorcées doivent observer un délai équivalant à trois périodes de menstruations avant de se remarier et n’ont pas le droit de taire une grossesse.  Durant cette période, elle peut, si elle le souhaite, se réconcilier avec son mari.  Les femmes ont, sur les hommes, des droits similaires aux droits de ces derniers, mais les hommes ont un degré de responsabilité supérieur au leur.  Le divorce est permis seulement deux fois et le troisième est irrévocable. Et il n’est pas permis à l’homme de à sa femme quoi que ce soit qui lui avait donné, à moins d’entente mutuelle.  Après le troisième divorce, un couple ne peut se remarier à moins que la femme, entretemps, se soit remariée et ait divorcé avec un autre homme.  Durant le divorce, Dieu vous enjoint de vous comporter avec dignité et honneur et de ne point chercher à causer des problèmes à l’autre.  Et Dieu est Omniscient.

L’allaitement peut durer jusqu’à deux ans et le père doit soutenir financièrement la mère et l’enfant.  Nulle mère ne devrait souffrir outre mesure à cause de son enfant.  Traitez les nourrices de façon honorable.  Une veuve doit attendre quatre mois et dix jours avant de se remarier.  Il est permis à un homme de lui demander sa main durant cette période d’attente, mais il devra attendre la fin de ce délai.  Il est acceptable de divorcer avant que le mariage n’ait été consommé et avant d’avoir convenu du montant de la dot, mais l’homme doit alors donner à la femme une compensation raisonnable, à moins que la femme n’y renonce, ce qui est plus proche de la piété.  Et soyez assidus à vos prières, surtout la prière médiane.  Si vous êtes en danger, priez en marchant ou sur vos montures.  Si vous êtes sur le point de mourir, laissez à vos épouses suffisamment d’argent pour couvrir leurs dépenses pour un an et ne les chassez pas de leur maison.[2] Traitez les femmes divorcées de façon juste.

Versets 243 – 260   Histoires et réflexions

      As-tu considéré ceux qui, jadis, sortirent de leurs demeures par milliers, par crainte de la mort ?  Dieu les a fait mourir, après quoi Il les a fait revivre.  Luttez dans le sentier de Dieu et faite, de bonne grâce, un prêt à Dieu afin qu’Il vous le rende multiplié plusieurs fois.  Méditez sur ce qui se passe après la mort de Moïse.  Dieu ordonna aux juifs de combattre pour Sa cause, mais ils refusèrent.  Dieu vous a envoyé Saül pour qu’il soit leur roi, mais ils remirent en question son mérite. Et leur prophète leur dit : « Certes, le signe prouvant que son royaume provient de Dieu est que vous recevrez l’arche contenant une promesse de quiétude de la part de votre Seigneur. »  Puis, à la rivière, la plupart échouèrent le test de Dieu.  Les croyants parmi eux savaient que souvent, Dieu fait triompher un petit nombre contre un plus grand nombre.  Puis, par la volonté de Dieu, David tua Goliath et reçut le royaume de Saül.  Dieu freine parfois certains peuples par d’autres.

      Parmi les messagers, Nous en avons privilégié certains par rapport aux autres.  Et il y en a certains à qui Dieu a parlé directement.  Et Nous avons donné à Jésus, fils de Marie, des preuves claires, et Nous l’avons fortifié du Saint-Esprit.  Et si Dieu avait voulu, les gens qui sont venus après les messagers ne se seraient pas entretués après avoir reçu des preuves claires.  Dépensez de ce que Nous vous avons donné avant que ne vienne le jour où il n’y aura plus de marchandage ni d’amitié ni d’intercession. 

      Dieu!  Nul ne doit être adoré en dehors de Lui, le Vivant, l’Éternel qui subsiste par Lui-même.  Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent.  À Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre.  Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission?  Il sait ce qui se trouve devant eux et ce qui se trouve derrière eux, tandis qu’ils ne connaissent, de Son savoir, que ce qu’Il veut.  Son Trône s’étend au-delà des cieux et de la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine.  Il est le Très-Haut, le Très-Grand.

      Nulle contrainte en religion.  Celui qui rejette les fausses divinités et croit en Dieu a saisi l’anse la plus solide, qui ne se brisera jamais.  Dieu fait sortir les gens des ténèbres pour les guider vers la lumière, mais Satan les fait sortir de la lumière pour les guider vers les ténèbres.  Méditez sur l’histoire d’Abraham et Nimrod.  Nimrod se prenait pour un dieu, mais Abraham ne se retint pas de le confronter à ce sujet.  Et rappelez-vous le prophète Ezra, que Dieu fit mourir pendant cent ans avant de le ramener à la vie.  Ezra put ainsi constater que Dieu détient vraiment le pouvoir sur la vie et la mort.  Et rappelez-vous quand Dieu montra à Abraham comment ramener à la vie quatre oiseaux morts.

Versets 261 – 283   Charité et contrats

      Ceux qui dépensent pour plaire à Dieu seront récompensés au centuple.  Ne rendez pas vaines vos aumônes en les faisant suivre d’un rappel ou d’un tort.  Dieu vous rappelle tout cela à l’aide de paraboles et nous met en garde contre le fait de rendre nulles nos charités.  Il nous dit également de ne jamais donner ce que nous-mêmes n’accepterions que les yeux fermés. 

      Satan vous fait craindre la misère et vous pousse au péché, tandis que Dieu vous promet un pardon de Sa part, de même que Sa générosité.  Il donne la sagesse à qui Il veut; et celui à qui a été donnée la sagesse a vraiment reçu un bien immense.  Quelque aumône ou quelque vœu que vous fassiez, certes Dieu le sait.  Si vous donnez ouvertement vos aumônes, c’est bien; mais si vous le faites discrètement et que vous les donnez aux pauvres, ce sera meilleur pour vous, et cela effacera certains de vos péchés.  Il n’incombe pas au prophète Mohammed de guider les gens vers la bonne voie; c’est Dieu qui guide qui Il veut.  Et tout ce que vous dépensez de vos biens, c’est à votre avantage si vous ne le faites que pour la recherche de l’agrément de Dieu.  Et pour tout ce que vous dépensez de vos biens, vous serez pleinement récompensés et nullement lésés.  Les aumônes sont destinées aux pauvres qui sont confinés dans le sentier de Dieu.  Vous les reconnaîtrez à leur aspect.  Et tout ce que vous dépensez de bien, certes Dieu le sait.  Ceux qui, de nuit et de jour, en secret et ouvertement, dépensent leurs biens en charité, leur récompense est auprès de Dieu.  Le commerce est légal, mais l’intérêt usuraire mène tout droit au feu de l’Enfer.  L’intérêt est maudit, tandis que la charité est bénie.  Lorsque vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la par écrit et faite-la signer par des témoins.  Cela est plus juste, mais non nécessaire pour de petites transactions.  Lors d’un voyage, une promesse peut remplacer un contrat. Et ne taisez jamais un témoignage. 

Versets 284 – 286  Foi et invocations

      C’est à Dieu qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Dieu vous demandera compte de tout.  Il pardonnera à qui Il voudra et Il châtiera qui Il voudra.  Et Dieu est Tout-Puissant.  Le messager croit en ce qui lui a été révélé de la part de son Seigneur, et les croyants y croient aussi.  Chacun d’entre eux croit en Dieu, en Ses anges, en Ses livres et en Ses messagers.  Ils entendent et ils obéissent.  Dieu n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.  En sa faveur, elle n’aura que ce qu’elle aura acquis, et en sa défaveur, elle n’aura que ce qu’elle aura mérité.  Les croyants disent : « Seigneur!  Ne nous blâme pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur!  Seigneur! Ne nous charge pas d’un fardeau aussi lourd que celui dont Tu as chargé nos prédécesseurs. Seigneur! Ne nous impose pas ce que nous n’avons pas la force de supporter!  Efface nos péchés, pardonne-nous et aies pitié de nous.  Tu es notre Protecteur; accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles. »

 



Note de bas de page:

[1] Ce verset (2:17) fut plus tard abrogé par le verset 9:36.

[2] Ce verset 2:240 fut plus tard abrogé par le verset 4:12.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version