El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Der Artikel / Video anzubieten existiert noch nicht.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

O artigo / vídeo que você requisitou não existe ainda.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

あなたが要求した記事/ビデオはまだ存在していません。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Der Artikel / Video anzubieten existiert noch nicht.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

O artigo / vídeo que você requisitou não existe ainda.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Qu’est-ce que la Shariah?

Évaluation:
Taille des caractères:

Description: Explication du mot Shariah et la place qu’elle occupe dans la vie du musulman.

  • par Aisha Stacey (© 2018 IslamReligion.com)
  • Publié le 08 Oct 2018
  • Dernière mise à jour le 08 Oct 2018
  • Imprimés: 0
  • Lus: 302 (moyenne quotidienne: 20)
  • Évaluation: pas encore évalué
  • Évalué par: 0
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

What-is-Shariah.jpg Ces derniers temps, le mot Shariah est devenu de plus en plus familier.  Un peu partout sur la planète, nombreux sont ceux qui l’utilisent sans vraiment comprendre de quoi il s’agit.  Certains médias et groupes d’extrême-droite aiment à présenter la Shariah comme un ensemble de lois barbares visant, entre autres, à amputer des mains et à trancher des têtes.  Le terme Shariah signifie, littéralement, un sentier battu menant à une source d’eau et, islamiquement, c’est un terme utilisé pour décrire l’islam comme un mode de vie complet.  L’eau est essentielle à la vie et l’islam est essentiel à un bien-être spirituel complet.  La Shariah est donc un ensemble de lois menant à un chemin clair et droit et visant à l’épanouissement dans cette vie et au succès dans l’au-delà.

La Shariah est composée de commandements, de lois et de règles créées par Dieu pour protéger l’humanité et assurer son bien-être.  Il est vrai que la Shariah inclut un code pénal et un système de loi, mais ce n’est qu’une de ses facettes.  Elle fournit également une structure encadrant le fonctionnement de la société, avec des codes de conduite moraux, éthiques, sociaux et politiques.  La Shariah permet à chaque individu de fonder une relation durable avec Dieu et ses lois guident les êtres humains de façon à ce que le bien triomphe du mal.

La Shariah couvre deux domaines principaux : l’adoration et le code de vie.  Dans les deux, les érudits musulmans s’entendent pour affirmer que la miséricorde prime.  Dieu dit, dans le Coran, que le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a été envoyé comme une miséricorde à l’humanité (Coran 21:107).  Le Prophète a réitéré ce concept lorsqu’il a dit à ses fidèles : « Dieu est miséricordieux envers ceux qui le sont envers les autres.  Soyez miséricordieux envers les créatures de la terre et Celui qui est au-dessus du ciel sera miséricordieux envers vous. »[1]

La Shariah est basée sur les deux sources de savoir, en islam : le Coran et les hadiths (i.e. enseignements du prophète Mohammed).  Le Coran fournit les principes généraux, tandis que les hadiths nous présentent en détail la façon de les appliquer.  Par exemple, quand le Coran nous dit d’accomplir les prières quotidiennes, nous devons consulter les hadiths pour savoir de quelle façon nous devons les accomplir.  La Shariah inclut également les consensus des érudits, les analogies légales et les interprétations.  Ces deux dernières permettent à la Shariah de demeurer à jour et de s’adapter aux changements sociaux et culturels.

La loi sur la famille, dans la Shariah, inclut, entre autres, le mariage, le divorce, la garde et le traitement des enfants et l’héritage.  Le droit commun inclut les achats et les ventes, les contrats commerciaux et les affaires financières.  Le code pénal inclut le vol, le meurtre, l’adultère, le viol et la diffamation.

Il y a cinq objectifs au travers desquels la Shariah préserve les droits humains.  Ces droits sont la foi, la vie, la famille, l’intellect et les richesses.  Ibn al-Qayyim, un érudit du quatorzième siècle, a écrit que le fondement de la Shariah est la sagesse et la sauvegarde des droits de l’homme.

1.     La foi (religion).  Dieu a rendu obligatoires la religion et l’adoration.  Le premier objectif de la Shariah est donc de faire respecter le droit de Dieu à être adoré de la façon qu’Il l’a ordonné.  La Shariah contient également des lois et des règlements relatifs à l’apprentissage et à la transmission du savoir religieux.

2.     La vie.  La Shariah est conçue pour préserver la vie humaine.  La vie est sacrée car elle est un cadeau de Dieu.  Tuer une personne équivaut à tuer toute l’humanité.  De même, sauver une vie équivaut à sauver toute l’humanité. (Coran 5:32)

3.     La famille.  Le mariage est réglementé par la Shariah et les relations sexuelles hors mariage sont interdites.  Chaque enfant a le droit de grandir en sécurité au sein d’une famille.  C’est pourquoi s’occuper de sa famille et pourvoir aux besoins des orphelins est une partie essentielle de la Shariah.

4.     L’intellect.  La Shariah met l’accent sur le concept d’un esprit sain dans un corps sain.  C’est pourquoi tout ce qui est susceptible de corrompre l’esprit, tels les drogues et l’alcool, sont strictement interdits.  Un intellect fort est un bienfait pour l’humanité et c’est pourquoi la Shariah encourage l’éducation des filles autant que des garçons.

5.     Les richesses.  Les gens ont le droit de posséder des richesses et de chercher à les protéger.  Le vol est évidemment interdit, les transactions sont réglementées et l’intérêt usuraire est interdit.  La Shariah offre des lois encourageant la justice et les transactions justes et équitables.  Par le biais de la charité obligatoire (zakat), les richesses de la communauté sont redistribuées à ceux dans le besoin.

La Shariah est un ensemble de lignes directrices décidées par Dieu qui, lorsque suivies correctement, assurent à chaque croyant le succès ultime dans l’au-delà.  Dieu a dit, au sujet de la Shariah : « Et maintenant, Nous te faisons suivre, (ô Mohammed), la voie claire de Notre commandement.  Alors suis-la et ne suis point les passions des ignorants, car ils ne te seront jamais d’aucune utilité contre Dieu. » (Coran 45:18)  La Shariah encourage donc la justice, la compassion, la sagesse et la vertu.  Toute opinion ou décret islamique qui remplacerait la justice par l’injustice, la compassion par son opposé, le bien par le mal ou la sagesse par l’absurdité n’est que cela : une opinion, non soutenue par la Shariah, même si elle le prétend.[2]

Ces dernières années ont vu augmenter le nombre d’érudits auto-proclamés qui n’hésitent pas à prononcer divers décrets islamiques.  Il est important de toujours garder à l’esprit que le comportement d’un musulman ne reflète pas forcément l’esprit de la Shariah et que son opinion n’est pas forcément basée sur la Shariah.  De même, les actions d’un groupe de personnes se réclamant de l’islam ou d’un « état » s’auto-proclamant « islamique » n’ont souvent rien à voir avec la Shariah, peu importe ce qu’ils affirment haut et fort.  La Shariah est définie par les objectifs moraux et les principes éthiques établis dans le Coran et les hadiths authentiques du prophète Mohammed.  Toute interprétation qui va à l’encontre de ces doctrines ne peut être considérée comme faisant partie de l’islam.



Note de bas de page:

[1] At-Tirmidhi

[2] Ibn Al-Qayyim.  I'lam al-Muwaqqi'in 'an Rabb al-'Alamin.

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version