Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

あなたが要求した記事/ビデオはまだ存在していません。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Les inexactitudes de la Bible et Jean 3:16 (partie 5 de 5)

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: Une analyse du fameux verset biblique qui dit : « Oui, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu'ils aient la vie éternelle. »  Partie 5 : encore plus de raisons de ne pas croire au verset Jean 3 :16.

  • par Laurence B. Brown, MD
  • Publié le 11 Jan 2016
  • Dernière mise à jour le 11 Jan 2016
  • Imprimés: 27
  • Lus: 6008 (moyenne quotidienne: 5)
  • Évaluation: 3 de 5
  • Évalué par: 2
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

BiblicalInaccuracy5.jpgPour récapituler, dans les quatre derniers articles de cette série, nous avons parlé du verset Jean 3 :16, qui dit : « Oui, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu'ils aient la vie éternelle. » 

1)  L’évangile selon « Jean » n’a fort probablement pas été rédigé par le disciple Jean.

2)  Dans Jean 3:16, comme partout ailleurs dans la Bible, des traducteurs ont, sans droit, ajouté des majuscules aux pronoms faisant référence à Jésus afin de lui attribuer un caractère divin.

1)    La Bible, à cause de ses incohérences et de ses inexactitudes factuelles,  n’est pas à la hauteur des exigences de base sur la crédibilité et ne répond donc pas aux normes des écritures sacrées.

2)    L’idéologie de base (les présumés crucifixion, résurrection et sacrifice pour racheter les péchés de l’humanité) est si déficiente que l’on ne peut raisonnablement se fier à Jean 3 :16 (ni, d’ailleurs, à toute la Bible en général) pour assurer son salut.

Ce qui nous amène à nous demander pourquoi des gens croient à Jean 3 :16 alors qu’autant de preuves s’accumulent pour démontrer qu’il n’est pas fiable.  Le fait est que Jean 3 :16 plaît aux chrétiens, qu’il soit vrai ou non.  Dans l’article précédent, j’ai parlé de quelques-unes des erreurs logiques liées au sacrifice de Jésus.  Je vous ai gardé le meilleur pour la fin : selon la Bible, Dieu n’a pas besoin du sacrifice de qui que ce soit.  Mettons de côté, un instant, les arguments basés sur le gros bon sens (que le pardon n’a pas à être payé, qu’une personne ne peut porter le poids des péchés d’une autre, que si Dieu avait voulu, Il aurait pardonné les péchés de toute l’humanité, etc) et attardons-nous sur le simple fait que la Bible elle-même nous dit que Dieu ne souhaite voir qui que ce soit sacrifié.  Matthieu 9 :13 dit : « Je désire que vous fassiez preuve d'amour envers les autres plutôt que vous m'offriez des sacrifices. » et il reprend les mêmes paroles au verset 12 :7.  Quel est l’argument des chrétiens, déjà?  Que Dieu avait besoin du sacrifice de Jésus pour pardonner aux gens?  Au mieux, ce concept est sérieusement problématique.

Il y a plusieurs autres raisons pour ne pas croire à Jean 3 :16 et l’une des meilleures est que nous ne pouvons être sûrs de rien en ce qui concerne « l’Évangile selon Jean ».  Malgré le fait que personne ne sait qui a rédigé cet évangile, le Jesus Seminar a pris la peine d’analyser les paroles attribuées à Jésus qui s’y trouvent et « a été incapable de trouver une seule citation pouvant être retracée avec certitude jusqu’à Jésus.  Les paroles attribuées à Jésus, dans ce quatrième évangile, sont, pour la plupart, la création d’un évangéliste. »[1]  Maintenant, pourquoi un évangéliste ferait-il une telle chose?  On nous répond que telle est la raison : « Les fidèles de Jésus étaient enclins à adopter et à adapter ses paroles selon leurs propres besoins.  Cela les a amenés à inventer des contextes narratifs basés sur leurs propres expériences, dans lesquels ils importèrent Jésus comme figure d’autorité. »[2]  Le Jesus Seminar documente ainsi des centaines d’exemples dans les évangiles, incluant des cas où « les fidèles de Jésus empruntèrent librement à la sagesse populaire et inventèrent leurs propres adages et paraboles, qu’ils attribuèrent ensuite à Jésus. »[3]

Cela jette le discrédit non seulement sur Jean 3 :16, mais sur tout « Jean ».  Par extension, si la Bible est remplie de contradictions, comment savoir ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas, n’importe où dans la Bible?

Les chrétiens aiment peut-être le message de Jean 3 :16, mais cela n’en fait pas une vérité.  En fait, plus nous examinons ce verset, plus nous découvrons de raisons de ne pas y croire.

Il faut se méfier des propositions attrayantes.  Un vieil adage anglais dit que l’appât cache l’hameçon.  Jean 3 :16 est l’appât par lequel les évangélistes espèrent attraper et embobiner les gens.  Ils nous disent que Dieu a donné « son fils unique », sans même analyser le concept.  Si Jésus était vraiment le « fils unique de Dieu », pourquoi les Psaumes 2 :7 disent de David : « Il [Dieu] m'a dit: «Tu es mon Fils; aujourd'hui, je fais de toi mon enfant. »  Ainsi, Jésus serait le fils unique de Dieu tandis que Dieu aurait fait de David son fils au moins quarante générations auparavant? 

     La Bible décrit plusieurs personnes, Israël et Adam inclus, comme « fils de Dieu ».  2 Samuel 7 :13-14 et 1 Chroniques 22 :10 disent : « C'est lui qui construira un temple en mon honneur et je maintiendrai à toujours son trône royal. Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils… ».

Une fois, George Pettie amenda l’ancien proverbe qui dit : « Errer est humain, pardonner est divin » en y ajoutant : « et persister dans l’erreur est tout simplement bête. »  L’arrogant « l’Esprit Saint est en moi et je ne peux donc commettre aucun tort » qui émane de Jean 3 :16 est offensant pour maintes raisons.  D’abord, ça nous rappelle trop la tactique de l’avocat consistant à argumenter à l’aide de faits lorsqu’il a raison et à gueuler lorsqu’il a tort.

Si je peux me permettre de faire écho à la conclusion de Voltaire : le doute n’est pas une condition agréable, mais la certitude, face aux preuves contraires accablantes,  est totalement absurde.

Malgré les preuves accablantes qui s’accumulent contre Jean 3 :16, une majorité de chrétiens refuse de reconnaître le caractère erroné et faux de ce verset. 

Matthieu 5 :9 cite ainsi Jésus : « Heureux ceux qui répandent autour d'eux la paix, car Dieu les reconnaîtra pour ses fils. »  Peut-être devrions-nous cesser d’argumenter et faire la paix à ce sujet.  Si nous ne pouvons nous rejoindre sur ce point, unissons-nous au moins pour accomplir des actes charitables.  Devenons des gardiens de la paix et appelons-nous les « fils de Dieu ».  Et soulignons qu’il s’agit d’un autre verset qui contredit le concept du « fils de Dieu unique » de Jean 3 :16.  Rien ne dit que nous ne pouvons faire la paix, tout en continuant de maintenir poliment notre position.  C’est là un élément important de tout dialogue religieux : demeurer poli tout en maintenant son opinion.

 

Au sujet de l’auteur :

Laurence B. Brown a rédigé divers articles et livres et l’adresse de son site web officiel est www.leveltruth.com



Note de bas de page:

[1] Funk, Robert W., Roy W.  Hoover, and the Jesus Seminar.  The Five Gospels: The Search for the Authentic Words of Jesusp.  10.

[2] Funk, Robert W., p.  21.

[3] Funk, Robert W., p.  22.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version