La religion de l'Islam  
 

 
 

Recommander ce site
| More
 

La croyance en Dieu (partie 2 de 3)

  
Description: Les deux premiers aspects de la croyance en Dieu,  c’est-à-dire la croyance en Son existence et la croyance en Sa souveraineté suprême.
par IslamReligion.com
Publié le 31 Mar 2008 - Dernière mise à jour le 31 Mar 2008
Lus: 16989 (moyenne quotidienne: 7) - Évaluation: 4.3 de 5 - Évalué par: 7
Imprimés: 667 - Envoyés: 2 - Commentés: 0

Catégorie: Articles > Les croyances de l'islam > Les six piliers de la foi et autres croyances islamiques

En islam, la croyance en Dieu comprend quatre aspects :

(I)   La croyance en l’existence de Dieu

(II)  La croyance en Sa souveraineté suprême

(III)     Croire que Dieu seul mérite d’être adoré

(IV)                 Croire que Dieu possède les plus beaux noms et attributs

(I)     La croyance en l’existence de Dieu

L’existence de Dieu n’a pas besoin d’être prouvée par des arguments scientifiques, mathématiques ou philosophiques.  Son existence n’est pas une « découverte » à faire par des méthodes scientifiques ou par un théorème mathématique, qui viendraient la prouver.  Le simple bon sens suffit pour reconnaître l’existence de Dieu.  Comme le navire nous en apprend sur celui qui l’a construit, l’univers nous en apprend sur son Créateur.  L’existence de Dieu se manifeste aussi dans les prières exaucées, dans les miracles des prophètes et dans les enseignements que l’on retrouve dans les Écritures révélées.

En islam, l’être humain n’est pas considéré comme une créature à qui le message divin est envoyé pour panser la plaie du péché originel.  L’être humain, en islam, est un être qui porte en lui sa nature primitive (al-fitrah), une empreinte sur son âme qui est profondément ensevelie sous une négligence accumulée au fil des ans.  Les hommes ne sont pas nés pécheurs, mais enclins à l’oubli.  Dieu, dans le Coran, affirme avoir demandé aux hommes :

« Ne suis-Je pas votre Seigneur? »  Ils dirent : « Oui, en vérité.  Nous en témoignons. » (Coran 7:172)

Dans ce verset, le « ils » fait référence à tous les êtres humains, hommes et femmes.  Le « oui » est celui que tous ces humains (nous y compris) ont prononcé alors qu’ils étaient dans une autre dimension, avant d’être envoyés sur terre; c’est un « oui » qui atteste de l’unicité de Dieu.  Selon la doctrine islamique, les hommes et les femmes portent toujours, au fond de leur âme, l’écho de ce « oui » qu’ils ont prononcé.  L’appel de l’islam s’adresse à cette nature primitive au fond de chacun de nous, ce « moi » qui a prononcé ce « oui » avant même d’être envoyé sur terre.  En islam, donc, on considère que le fait de croire qu’un Créateur se trouve derrière la conception de l’univers fait partie de l’instinct de l’homme et ne nécessite pas de preuve.  Des scientifiques tels que Andrew Newberg et Eugène d’Aquili, tous deux affiliés à l’université de Pennsylvanie et pionniers dans le domaine de la recherche neurologique, affirment que nous sommes conçus pour croire en Dieu.[1]

Le Coran pose la question :

« Peut-il y avoir un doute au sujet de Dieu, Créateur des cieux et de la terre? » (Coran 14:10)

On peut se demander : « si la croyance en Dieu est une chose naturelle et instinctive, pourquoi y a-t-il tant de gens qui ne croient pas? »  La réponse est simple.  Chaque être humain naît avec une croyance innée en son Créateur, mais  cette croyance n’est pas le résultat d’un apprentissage ou d’une déduction personnelle.  Avec le temps, différentes influences extérieures affectent cette croyance innée et embrouillent la personne.  L’environnement d’une personne et son éducation ont tendance à jeter un voile sur cette nature primitive et à éloigner cette personne de la vérité.  Le prophète de l’islam (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), a dit :

« Chaque enfant naît dans un état de fitrah [c’est-à-dire de croyance naturelle en Dieu], mais ce sont ses parents qui en font un juif, un chrétien ou un mazdéen. » (Sahih Mouslim)

Souvent, ce voile qui recouvre la nature primitive de l’être humain est levé lorsque ce dernier se retrouve en état de crise spirituelle et qu’il se sent impuissant et vulnérable.

(II)    La souveraineté suprême de Dieu

Dieu est le seul Seigneur des cieux et de la terre.  Il est le Seigneur de l’univers physique et le Législateur des êtres humains.  Il est le Maître du monde physique et le Souverain des affaires des hommes.  Dieu est le Seigneur de chaque homme, chaque femme et chaque enfant.  Historiquement, assez peu de gens ont nié l’existence de Dieu, ce qui signifie qu’à travers les âges, la plupart des gens ont cru en un Dieu unique, en un Être Suprême, en un Créateur surnaturel. 

Dieu est le seul Seigneur et Souverain du monde physique.  Lorsque l’on dit qu’Il est le Seigneur, cela signifie qu’Il est le Créateur, le Contrôleur et le Maître du Royaume des cieux et de la terre, et que ces derniers Lui appartiennent exclusivement.  Lui seul crée la vie à partir du néant, et le maintien de toute existence dépend de Lui.  Dieu n’a pas créé l’univers pour ensuite le laisser poursuivre sa propre évolution, selon des lois fixes, et y perdre tout intérêt.  Le pouvoir du Dieu Vivant est nécessaire à chaque instant au maintien de l’existence de chaque créature.  La création n’a aucun autre Seigneur à part Lui.

« Dis-leur, (ô Mohammed) : « Qui vous attribue votre subsistance à partir du ciel et de la terre?  Qui détient l’ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et le mort du vivant?  Et qui administre tout? »  Ils diront : « Dieu ».  Alors dis-leur: « Ne Le craindrez-vous donc pas? »  (Coran 10:31)

Il est le Roi dont le règne est permanent, le Sauveur, le Dieu Aimant, plein de sagesse.  Rien ni personne ne peut aller à l’encontre de Ses décisions.  Les anges, les prophètes, les êtres humains, la faune et la flore sont tous sous Sa domination.

 

Une merveille de la nature.  Chutes de la rivière Chaudière, près de Saint-Georges, Québec.  (AP Photo/Robert F. Bukaty)

 

Dieu est l’unique Souverain, et c’est Lui seul qui administre les affaires des hommes.  Il est le Législateur suprême, le Juge absolu qui définit le bien et le mal.  Tout comme le monde physique est soumis à son Seigneur, les êtres humains doivent se soumettre aux enseignements moraux et religieux de leur Seigneur qui a déterminé, pour eux, ce qui est bien et ce qui est mal.  Autrement dit, Dieu seul possède l’autorité pour légiférer, pour décider des actes d’adoration auxquels les gens doivent se soumettre et des valeurs morales qu’ils doivent respecter; c’est Lui qui établit les règles régissant les interactions des hommes, entre eux, et leur comportement en général.  Le commandement Lui appartient exclusivement :

« En vérité, la création et le commandement n’appartiennent qu’à Lui.  Béni soit Dieu, le Seigneur des mondes! »(Coran 7:54)



Footnotes:

[1] Why God Won’t Go Away” (Pourquoi Dieu ne disparaîtra pas : quand la science explique la religion). p. 107.

< Préc. La croyance en Dieu (partie 1 de 3)   Suivant > La croyance en Dieu (partie 3 de 3)
Parties de cet article
La croyance en Dieu (partie 1 de 3)
La croyance en Dieu (partie 2 de 3)
La croyance en Dieu (partie 3 de 3)
Voir toutes les parties en même temps
Boîte à outils de l'article
Faible Meilleur  Évaluer cet article Évaluer
Retour en haut Retour en haut
Imprimer Imprimer Sauvegarder cet article Sauvegarder Envoyer cet article à un ami Courriel PDF PDF
Commenter cet article Ajouter un commentaire Voir ou cacher les commentaires sur cet article Voir les commentaires (aucun commentaire) Ajouter cet article à vos favoris sur ce site Les favoris du site Ajouter cet article à vos favoris sur Explorer Les favoris d'Explorer
| More
Autres articles dans la même catégorie
Catégorie: Articles > Les croyances de l'islam > Les six piliers de la foi et autres croyances islamiques
La croyance aux anges
Croire aux Écritures
Croire aux prophètes
La croyance en la vie après la mort
La croyance au destin
Le fondement de l’islam
La mission prophétique en islam (partie 1 de 2): La nature de la prophétie
La prophétie en islam (partie 2 de 2): Croire en tous les prophètes, sans distinction
L’universalité de l’islam (partie 1 de 3) : La finalité de la mission prophétique
L’universalité de l’islam (partie 2 de 3) : Une religion pour toute l’humanité
L’universalité de l’islam (partie 3 de 3) : Un guide complet et suffisant, pour l’homme, jusqu’à la fin des temps
Le monde des djinns (partie 1 de 2)
Le monde des djinns (partie 2 de 2)
Les anges (partie 1 de 3) : Créés pour adorer Dieu et Lui obéir
Les anges (partie 2 de 3) : Dieu a doté les anges d’une grande puissance et de pouvoirs divers
Les anges (partie 3 de 3) : Protégés par les anges
Le monothéisme – un Dieu unique
Le salut en islam (partie 1 de 3): Qu’est-ce que le salut?
Le salut en islam (partie 2 de 3): Adorer Dieu et Lui obéir
Le salut en islam (partie 3 de 3): Le repentir
La divination (partie 1 de 3)
La divination (partie 2 de 3)
La divination (partie 3 de 3)
Sommes-nousseuls? (partie 1 de 3): Le monde des djinns
Sommes-nous seuls? (partie 2 de 3): Qui estSatan?
Sommes-nous seuls? (partie 3 de 3): Lesdjinns vivent parmi nous, mais séparés de nous
Les rites funéraires en islam (partie 1 de 3) : Chaque personne goûtera la mort
Les rites funéraires en islam (partie 2 de 3) : La prière funéraire et l’enterrement
Les rites funéraires en islam (partie 3 de 3) : Condoléances et comparaisons avec les autres religions
   

Page d'accueil Page d'accueil

Contactez-nous Contactez-nous

EnglishEspañol
FrançaisDeutsch
РусскийPortuguês
中文日本語
Italian

  Aide en direct par Chat  
En ligne tous les jours
De  à 
(selon l'heure de votre ordinateur)

  Connecter  
Nom d'utilisateur
Mot de passe
Me connecter automatiquement à chaque visite
Vous avez oublié votre mot de passe?
Vous ne possédez pas de compte? S'inscrire et pourquoi

  Plus populaires  

  Afficher les articles  

  Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.


  Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

Désactiver l'enregistrement de mon historique