El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

La Bible nie la nature divine de Jésus (partie 4 de 7) : Le plus important commandement de la Bible et du Coran

Évaluation:
Taille des caractères:

Description: Le premier et plus important commandement de la Bible, sur lequel Jésus a insisté.

  • par Shabir Ally
  • Publié le 22 Sep 2008
  • Dernière mise à jour le 22 Sep 2008
  • Imprimés: 881
  • Lus: 21474 (moyenne quotidienne: 5)
  • Évaluation: pas encore évalué
  • Évalué par: 0
  • Envoyés: 3
  • Commentés: 0

Certains diront que toute cette discussion sur la nature divine de Jésus est futile.  Ils diront que ce qui compte vraiment, c’est d’accepter Jésus comme sauveur personnel.  Mais au contraire, les auteurs de la Bible ont insisté sur le fait que pour être sauvé, il est essentiel de comprendre qui est Dieu.  Ne pas comprendre cela va à l’encontre du premier et plus important de tous les commandements de la Bible.  Jésus a lui aussi insisté sur l’importance de ce commandement lorsqu’un spécialiste de la Loi de Moïse est venu lui demander :

« Quel est le commandement le plus important de tous?  Jésus répondit:
   « Voici le commandement le plus important: Écoute, Israël, le Seigneur est notre Dieu, il est le seul Dieu; tu aimeras donc le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ton énergie. » (Marc 12:28-30)

 

Jésus, ici, citait le premier commandement du Deutéronome (6:4-5).  Non seulement confirmait-il que ce commandement était encore valide, mais aussi qu’il était le plus important de tous.  Si Jésus avait pensé un instant qu’il était l’incarnation de Dieu, pourquoi ne le disait-il pas?  Au contraire, en rappelant ce commandement, il insistait sur l’unicité de Dieu.  L’homme qui interrogeait Jésus comprit cela et ce qu’il répondit à Jésus démontre clairement que Jésus n’était pas l’incarnation de Dieu :

« C'est bien, Maître, lui dit le spécialiste de la Loi, tu as dit vrai: il n'y a qu'un seul Dieu, il n'y en a pas d'autre que Lui. » (Marc 12:32)

Maintenant, si Jésus avait été Dieu, il l’aurait dit à cet homme.  Mais il a plutôt fait référence à Dieu sans L’associer à sa personne et il a même souligné la sagesse de l’homme :

« Jésus, voyant qu'il avait répondu avec intelligence, lui dit: « Tu n'es pas loin du royaume de Dieu. » (Marc 12:34)

De même, si Jésus avait pensé que Dieu est trois, il l’aurait également dit; il aurait dit que Dieu est un en trois ou trois en un.  Mais il a plutôt dit à l’homme que Dieu est un.  Ceux qui prétendent suivre les traces de Jésus doivent aussi parler comme lui et affirmer l’unicité de Dieu, sans ajouter le mot « trois » alors que Jésus ne l’a jamais prononcé.

Le salut dépend-il du respect de ce commandement?  Oui, dit la Bible.  Jésus l’a clairement affirmé lorsqu’un autre homme est venu le voir pour l’interroger (voir Marc 10 :17-29).  L’homme se jeta à genoux devant lui et lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour obtenir la vie éternelle? »  Jésus lui répondit : « Pourquoi m'appelles-tu bon? lui répondit Jésus. Personne n'est bon, sinon Dieu seul. » (Marc 10:17-18)

En parlant ainsi, Jésus établit une distinction claire entre Dieu et lui-même.  Puis il répondit à la question de l’homme, qui lui demandait de quelle façon il pouvait obtenir le salut : « Si tu veux entrer dans la vie [éternelle], applique les commandements. » (Matthieu 19:17.  Voir aussi Marc 10:19)

Rappelez-vous que le plus important des commandements, aux yeux de Jésus, est de reconnaître qu’il n’y a qu’un seul et unique Dieu.  Jésus le souligne encore dans l’évangile de Jean 17:3, où il s’adresse ainsi à Dieu : « Or, la vie éternelle consiste à te connaître, toi le Dieu unique et véritable, et celui que tu as envoyé: Jésus-Christ. »

Cela prouve de façon irréfutable que si les gens veulent obtenir la vie éternelle, ils doivent savoir et reconnaître que Celui à qui Jésus adressait ses prières est le seul et unique véritable Dieu et que Jésus a été envoyé aux hommes par ce même Dieu.  Certains avancent que le Père est Dieu, le Fils est Dieu et le Saint Esprit est Dieu.  Mais Jésus affirme que seul le Père est Dieu.  Ceux qui prétendent suivre Jésus doivent le suivre là aussi.  Car Jésus a affirmé que ses véritables disciples sont ceux qui suivent ses enseignements : « Si vous vous attachez à la Parole que je vous ai annoncée, vous êtes vraiment mes disciples. » (Jean 8:31)  Jésus a enseigné aux gens à observer les commandements, et surtout le premier, qui met l’accent sur l’unicité de Dieu et qui nous rappelle que nous devons aimer Dieu de toutes nos forces et de tout notre cœur.

Nous aimons Jésus, mais nous ne devons pas l’aimer comme un Dieu.  De nos jours, nombreux sont ceux qui aiment Jésus encore plus qu’ils aiment Dieu.  Cela parce qu’ils perçoivent Dieu comme un être vengeur qui cherche à leur infliger un châtiment, tandis qu’ils voient en Jésus le sauveur qui les a sauvés de la colère de Dieu.  Et pourtant, Dieu est notre seul et unique sauveur.  Selon Ésaïe 43:11, Dieu a dit : « Moi, je suis l'Eternel et, en dehors de moi, il n'est pas de Sauveur. »  Aussi, dans Ésaïe 45:21-22 : « N'est-ce pas moi, moi, l'Éternel?  Et en dehors de moi, il n'y a pas de Dieu. Oui, en dehors de moi, il n'est pas de Dieu juste, de Dieu qui sauve.  Tournez-vous donc vers moi, et vous serez sauvés, vous tous qui habitez les confins de la terre!  Car moi seul je suis Dieu, il n'y en a pas d'autre. »

Le Coran confirme le premier commandement et l’adresse à toute l’humanité (voir Coran 2:163).   Et Dieu déclare que les véritables croyants L’aiment plus que tout et plus que quiconque (Coran 2:165).

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version