您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Oum Abdulaziz, ex-chrétienne, États-Unis (partie 1 de 4): L’islam et le christianisme

Évaluation:
Taille des caractères:

Description: Comment elle a découvert des différences majeures entre l’islam et le christianisme au sujet de la nature de Dieu et de la divinité de Jésus.

  • par Oum Abdulaziz
  • Publié le 01 Oct 2012
  • Dernière mise à jour le 06 Oct 2012
  • Imprimés: 160
  • Lus: 8371 (moyenne quotidienne: 3)
  • Évaluation: pas encore évalué
  • Évalué par: 0
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

Je ne suis pas devenue musulmane du jour au lendemain.  En fait, l’islam est arrivé dans ma vie de manière inattendue.  J’avais fait la rencontre de quelques musulmans et les avais questionnés sur leur religion, par curiosité.  Je fus alors étonnée de découvrir de nombreuses similitudes entre les enseignements de l’islam et ceux du christianisme.  Et je compris que je ne pouvais juger l’islam à partir des actions de quelques « musulmans » que j’avais connus ou dont j’avais entendu parler.  Pour apprendre le véritable islam, j’allais devoir laisser tomber mes préjugés et l’aborder avec une certaine ouverture d’esprit.  Je réalisai toutefois qu’il y avait beaucoup de malentendus entre les communautés chrétienne et musulmane et qu’ils étaient largement dus aux médias et aux chrétiens et musulmans qui ne pratiquaient pas correctement leur religion respective.  Tout comme les enseignements du christianisme ne nous apparaissent pas évidents simplement en observant le comportement du chrétien américain typique, je compris que pour comprendre l’islam, je devrais regarder au-delà du simple comportement de certains musulmans.  Je fus encouragée à aller de l’avant par une amitié naissante avec une musulmane aimable et sincère.  Et comme j’avais toujours aimé lire, je me mis à la recherche de bons livres sur l’islam.

Ce qui me surprit le plus, je crois, fut le fait que les musulmans avec lesquels je discutai en connaissaient beaucoup sur le christianisme, car ils croyaient, eux aussi, à la mission prophétique de Jésus.  J’appris que le mot « islam » signifie la paix par la soumission à Dieu (laquelle se manifeste par la croyance en Son unicité et par l’obéissance à Ses lois).  L’islam est la religion prêchée par tous les prophètes de Dieu envoyés avant Mohammed et auxquels croient les musulmans.  Parmi ces prophètes, nous retrouvons, entre autres, Noé, Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, David, Jean-le-Baptiste et Jésus.  Le Coran dit :

 « Et Nous n’avons envoyé aucun messager, avant toi, à qui Nous n’ayons révélé : « Nul ne doit être adoré en dehors de Moi; adorez-Moi donc. » (Coran 21:25)

L’islam encourage le mariage pour prévenir les relations sexuelles illicites et pour que les hommes et les femmes se sentent bien et puissent jouir d’une stabilité, dans leur vie.  Le mariage est considéré comme un contrat entre un homme et une femme, chaque partie ayant à la fois des droits et des responsabilités.  En se mariant, une femme ne perd ni son nom de famille ni le contrôle sur ses avoirs.  En fait, je découvris que l’islam n’opprime pas les femmes comme nous le dépeignent sans cesse les médias.  J’appris que des siècles durant, les musulmanes ont eu des droits que les femmes occidentales n’ont obtenus que récemment.

J’appris également que les musulmans adorent Dieu d’une manière qui ressemble de façon frappante à ce qui est décrit dans la Bible.  Les musulmans prient au moins cinq fois par jour en récitant ces paroles du Coran :

 « Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.  Louange à Dieu, Seigneur des Mondes, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Maître du Jour du Jugement. C’est Toi (seul) que nous adorons et c’est Toi (seul) dont nous implorons le secours. Guide-nous vers le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs et non pas (le chemin) de ceux qui ont encouru Ta colère ni des égarés. » (Coran 1:1-7)

Le Coran fait référence aux chrétiens en tant que « Gens du Livre » et s’adresse directement à eux :

 « Dis : « Ô gens du Livre!  Convenons d’un point commun entre vous et nous: que nous n’adorions que Dieu sans Lui attribuer d’associés, et que nous ne nous prenions pas les uns les autres comme seigneurs en dehors de Lui. » (Coran 3:64)

Par ailleurs, les chrétiens et les juifs y sont informés que leurs propres écritures contiennent la vérité en ce qui concerne le Coran et la mission prophétique de Mohammed (2:146, 5:41-47, 7:157).  Dans la Bible, on retrouve plusieurs passages qui font référence à l’unicité de Dieu telle qu’enseignée par l’islam.  Le Deutéronome 32 :39, par exemple, affirme : « C'est moi seul qui suis Dieu,
il n'y en a pas d'autre! 
».  Dans Ésaïe 43 :10, on peut lire : « Avant moi aucun dieu ne fut jamais formé, et après moi, jamais il n'en existera. »  Et Jérémie 10 :6, de son côté, va comme suit : « Personne n'est semblable à toi, ô Éternel! ».

D’autres paroles similaires se trouvent dans Deutéronome (4:35, 4:39, 6:4), Ésaïe (45:5, 45:21-22, 46:9), II Samuel (7:22), I Rois (8:60), I Chroniques (17:20), Psaumes (86:8, 89:6, 113:5), Osée (13:4), et Zacharie (14:9). 

Par ailleurs, lorsqu’on demanda à Jésus : « Quel est le commandement le plus important de tous? », il répondit : « Voici le commandement le plus important: Écoute, Israël, le Seigneur est notre Dieu, il est le seul Dieu. »  Même après le départ de Jésus, ses apôtres demeurèrent fermes dans leur croyance en l’unicité de Dieu.  Nous en retrouvons des preuves claires à travers les Épitres : « Car il n'y a qu'un seul Dieu. » (Romains 3:30); « Il n'y a qu'un seul Dieu. » (I Corinthiens 8:4); « Un seul Dieu. » (Éphésiens 4:6, I Corinthiens 8:6, I Timothée 2:5); et Paul écrit à Jacques (2:19) : « Tu crois qu'il y a un seul Dieu? C'est bien. »

C’est sur la nature de Jésus que l’islam et le christianisme diffèrent réellement.  J’étais d’accord avec mes amis musulmans sur à peu près tout ce qu’ils m’apprenaient, car je trouvais l’islam à la fois simple et rationnel.  Mais pour moi, à ce moment-là, Jésus était toujours le fils de Dieu et faisait toujours partie de la trinité, ce qui est une croyance fondamentale chez les chrétiens, comme, chez les musulmans, la non-divinité de Jésus et le fait qu’il n’était autre qu’un prophète de Dieu est aussi une croyance fondamentale.  Je savais que j’allais devoir défendre ma position si je souhaitais demeurer chrétienne et me prouver à moi-même que la Bible confirme la trinité sans équivoque.  Mais lorsque je me mis à scruter minutieusement les écritures, je ne trouvai rien de concluant sur la trinité.  Je ne trouvai aucune preuve démontrant que Jésus, ou tout autre prophète envoyé avant lui, avait enseigné la trinité.  Tous les prophètes, sans exception, avaient plutôt prêché le monothéisme.  Comment croire que tous ces prophètes avaient été ignorants au point de n’avoir aucune connaissance sur la nature fondamentale de Dieu?  Impossible!  Une étude encore plus approfondie me permit également de découvrir que le mot « trinité » ne se trouve nulle part, dans la Bible.  Le verset qui, des années durant, avait été considéré comme une justification de ce concept fut récemment retiré des versions principales courantes de la Bible, car il ne se trouve dans aucun ancien manuscrit du Nouveau Testament; il fut donc ajouté à la Bible bien plus tard.  Il s’agit du verset 1Jean 5 :7, qui a maintenant été modifié.

Selon des sources chrétiennes, « il existe divers concepts trinitaires, mais d’une manière générale, on enseigne la trinité comme une divinité divisée en trois personnes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, qui forment, ensemble, un Dieu unique.  La doctrine stipule que les trois sont égaux, tout-puissants et non-créés, existant depuis toujours au sein de la divinité » (Watchtower).  C’est là la doctrine fondamentale de la plupart des églises.  Parce qu’il n’y a aucune façon rationnelle ou logique d’expliquer la trinité (1 + 1 + 1 = 1), ces églises parlent de cette doctrine comme d’un « mystère » qui ne peut être démontré et qui doit être accepté sur la seule base de la foi!  C’est en réfléchissant à tout cela que je commençai à remettre en question mon acceptation de cette doctrine, qui n’est même pas enseignée dans la Bible.  S’il ne s’agissait pas d’un enseignement biblique, alors de qui provenait-il?  Il semble que ce concept se soit développé, au fil du temps, pour expliquer la prétendue divinité de Jésus.  Je décidai donc de poursuivre mon investigation de la Bible, mais, cette fois, pour trouver des preuves de la divinité de Jésus.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version