El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

あなたが要求した記事/ビデオはまだ存在していません。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Anja, ex-chrétienne, Allemagne (partie 2 de 4)

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: L’intérêt pour l’islam de cette étudiante universitaire grandit sur une période de deux ans et demi.  Partie 2.

  • par Anja
  • Publié le 16 Jun 2014
  • Dernière mise à jour le 16 Jun 2014
  • Imprimés: 78
  • Lus: 5645 (moyenne quotidienne: 3)
  • Évaluation: 5 de 5
  • Évalué par: 1
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

Comme les chrétiens, les musulmans croient que Dieu a envoyé des prophètes pour guider les hommes sur la bonne voie.  En étudiant l’islam de plus près, je découvris des noms qui m’étaient familiers : Noé, Abraham, Moïse, Jonas, Zacharie, Jean (le Baptiste) et Jésus, entre autres.

J’appris que Mohammed, fils d’Abdoullah, qui vécut au 7e siècle de notre ère, en Arabie, était, selon les musulmans, le dernier prophète envoyé par Dieu.  Dieu lui avait transmis le Coran et ce livre constituait donc la base de tous les enseignements islamiques.

Je lus le Coran.  Dès les premières pages, on peut y lire :

 « Voici le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute. » (2:2)

Un autre point intéressant que je découvris par la suite est que plusieurs scientifiques et intellectuels occidentaux et non-musulmans s’accordent pour dire que certains versets du Coran sont tout simplement miraculeux.  Même d’un point de vue purement littéraire et linguistique, le Coran est considéré comme un miracle et c’est lui qui a établi les bases de l’arabe classique.

      Le contenu du Coran est aussi remarquable que sa forme.  On ne peut certainement pas réduire cette œuvre à un simple « livre d’histoire arabe », tel que l’a décrit un orientaliste connu.  Au contraire, il contient des faits étonnants sur la nature, la société et, d’une manière générale, sur tout ce qui a trait à la vie des êtres humains.

Le Coran dit :

 « Lis!  Ton Seigneur est le Très Généreux, qui a enseigné par la plume, a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas. » (96:3-5)

Un des faits historiques étonnants que l’on retrouve dans le Coran a trait au pharaon d’Égypte de l’époque de Moïse.  Dans l’histoire de Joseph, le Coran parle d’un roi, tandis que dans l’histoire de Moïse, il parle d’un pharaon.  La raison de cette différence ne fut connue que lorsque Champollion, à l’aide de la pierre de rosette, parvint à déchiffrer les anciens hiéroglyphes égyptiens.  Il s’est avéré qu’à la fin du moyen empire d’Égypte, les tribus hyksôs, originaires d’Asie, occupaient le Nord de l’Égypte.  Un roi régnait sur cette région à l’époque correspondante à celle du prophète Joseph.  Sous le règne hyksôs, Joseph devint le conseiller du roi et le peuple d’Israël émigra en Égypte, où il fut accueilli à bras ouverts.

Au 16e siècle avant Jésus-Christ, durant le règne du pharaon Ahmôsis, les Égyptiens reprirent le pays.  Le peuple d’Israël était détesté à cause de sa coopération avec le roi qui régnait dans le Nord du pays.  Ce qui explique pourquoi le peuple d’Israël, à l’époque de Moïse, était opprimé et esclave.  Le Coran fait une distinction entre les termes « roi » des Hyksôs et « pharaon » des Égyptiens.

Plus loin, dans l’histoire de Moïse, Dieu dit :

« Nous allons aujourd’hui épargner ton corps afin que tu sois un signe pour ceux qui viendront après toi.  Mais en vérité,  beaucoup de gens ne prêtent aucune attention à Nos signes. » (10:92)  (Ce verset fait allusion à la momification du corps du pharaon.)

Le Coran fait par ailleurs mention de plusieurs fait scientifiques ayant trait à la création des cieux et de la terre.  Dieu dit :

« Ceux qui ne croient pas ne savent-ils pas que les cieux et la terre ne formaient, à l’origine, qu’une masse compacte?  Puis, Nous les avons séparés et fait de l’eau toute chose vivante. » (21:30) (Cette description correspond parfaitement aux plus récentes découvertes scientifiques dans le domaine.)

Le Coran décrit à la perfection divers phénomènes naturels tels la formation des nuages, le développement embryonnaire, la chimie de la digestion et l’expansion de l’univers, entre autres.  Jusqu’à maintenant, aucune découverte scientifique n’est venue contredire quelque verset coranique que ce soit.  Au contraire, certains passages du Coran n’ont été réellement compris que tardivement, suite à certaines découvertes scientifiques, qui sont venues les confirmer.  Et, à de nombreuses reprises, à travers le Coran, Dieu demande aux hommes et aux femmes d’utiliser leur intellect pour reconnaître et apprécier la vérité.

Avec l’aide du Coran, les bédouins arabes et les commerçants réussirent à bâtir des sociétés dans lesquelles non seulement les sciences, mais aussi les beaux-arts connurent un essor remarquable.  Pendant ce temps, l’Europe baignait encore dans le Moyen-Âge.

Sur la croyance et la foi, le Coran dit :

« Nulle contrainte en religion.  La bonne voie est désormais distincte de l’erreur.  Celui qui rejette les fausses divinités et croit en Dieu a saisi l’anse la plus solide, qui ne se brisera jamais.  Dieu entend tout,  et Il est Omniscient. » (2:256)

La théologie islamique est aussi claire que la profession de foi de l’islam : « Nulle divinité ne mérite d’être adorée à part Allah et Mohammed est Son dernier prophète. »

La notion du péché originel n’existe pas, en islam.  Dieu dit :

« Chaque âme n’acquiert le mal qu’à son propre détriment et personne ne portera le fardeau d’autrui. » (6:164) (Après qu’Adam et Ève eurent commis leur péché, Dieu leur apprit à se repentir.)

Le fils de Dieu?  Voici ce que Dieu a à dire, à ce sujet :

« Dis : « Il est Dieu, l’Unique.  Dieu, le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.  Il n’a jamais engendré et n’a pas été engendré.  Et nul ne peut L’égaler. » (Sourate 112)  Jésus n’était rien de plus qu’un prophète de Dieu!

Jésus fut-il un point tournant dans l’histoire de l’humanité?  Absolument pas.  Au contraire, l’histoire démontre qu’il y a eu une continuité constante dans l’envoi de prophètes.  Depuis le tout début, il n’y a jamais eu qu’une seule et unique religion, celle de la soumission à Dieu, c’est-à-dire l’islam.  Cette religion est celle qui fut prêchée par tous les prophètes de Dieu, incluant Abraham, Moïse et Jésus.  Le prophète Mohammed fut le dernier d’entre eux et, comme eux tous, n’était rien de plus qu’un être humain choisi pour transmettre le message de Dieu à l’humanité.  Le sermon que livra son grand ami Abou Bakr, après qu’il se fut éteint, a été préservé jusqu’à aujourd’hui.  Il dit, en s’adressant aux musulmans en deuil : « S’il en est, parmi vous, qui adoraient Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), qu’ils sachent que Mohammed est mort.  Mais à ceux qui adoraient et adorent encore Dieu, je dis : en vérité, Dieu est vivant et jamais Il ne mourra. »  Puis, il rappela aux gens le verset suivant :

 « Mohammed n’est qu’un messager.  Avant sa venue, des messagers (comme lui) sont passés.  S’il mourait, donc, ou s’il était tué, feriez-vous marche arrière?  Celui qui se détourne (de l’islam) ne nuit point à Dieu.  Et Dieu récompensera ceux qui sont reconnaissants. » (3:144)

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version