El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

あなたが要求した記事/ビデオはまだ存在していません。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Tous les musulmans sont-ils de bonsrepr駸entants de l段slam? (partie 1 de 3) :Introduction

ノvaluation:   
Taille des caract鑽es:

Description: Ce ne sont pas tous les musulmans qui comprennent et suivent correctement leur religion.

  • par Aisha Stacey (ゥ 2013 IslamReligion.com)
  • Publi le 02 Dec 2013
  • Derni鑽e mise jour le 29 Mar 2015
  • Imprim駸: 165
  • Lus: 9435 (moyenne quotidienne: 4)
  • ノvaluation: 5 de 5
  • ノvalu par: 1
  • Envoy駸: 0
  • Comment駸: 0

De nos jours, l段slam et les musulmans sont souvent mentionn駸 dans les m馘ias. Partout, dans le monde, des d饕ats font rage sur divers sujets relatifs l段slam et/ou aux musulmans. Malheureusement, la plupart des gens fondent leurs opinions sur ce que rapportent les m馘ias et, dans le cas qui nous int駻esse, sur les actions de certaines personnes qui se disent musulmanes, mais qui connaissent tr鑚 mal leur religion.

Toutefois, une portion non n馮ligeable de la population sait prendre la peine d誕ller chercher des informations ailleurs que dans les 馗rits ou les 駑issions populaires. Mais il demeure important de r駱ondre la question : les musulmans sont-ils tous de bons repr駸entants de l段slam?

La r駱onse cette question est 騅idemment non. Nous savons que tous les Allemands, par exemple, ne sont pas de parfaits repr駸entants de l但llemagne, que tous les catholiques ne sont pas de parfaits repr駸entants du catholicisme, ni les hindous de l檀indouisme. ノtrangement, tandis qu置n pays ou une religion ne sont g駭駻alement pas jug駸 sur les actions de ses ressortissants ou de ses fid鑞es, cela n弾st pas le cas pour l段slam, surtout depuis les 騅駭ements du 11 septembre.

C弾st un fait p駭ible reconnatre qu置n grand nombre de crimes graves ont 騁 perp騁r駸 par des individus, groupes ou pays qui pr騁endaient agir au nom de l段slam. Il est devenu acceptable, lorsque ces atrocit駸 surviennent, de bl穃er l段slam plutt que les responsables eux-m麥es. En 1987, quand des sikhs arm駸 ont ouvert le feu sur un autobus rempli d檀indous, dans l帝tat du Pendjab, tuant 38 personnes, les m馘ias n弛nt pas accus la religion sikhe d底tre sanguinaire ni condamn tous les sikhs de la terre pour cet acte insens.

En Espagne, l脱TA (mouvement s駱aratiste basque) a revendiqu plus de 800 assassinats depuis 1968. M麥e si l脱spagne est 94% catholique, ces atrocit駸 ne furent jamais attribu馥s aux catholiques, pas plus que l痛glise catholique ne fut condamn馥 comme une religion faisant la promotion de la violence. Si une personne commet un crime et se proclame ensuite musulmane ou crie les mots Allahou Akbar (Dieu est grand), cela ne fait pas de cette personne une repr駸entante de l段slam.

Cependant, savoir et reconnatre que tous les musulmans ne sont pas de bons repr駸entants de l段slam ne r鑒le pas le probl鑪e. Pourquoi autant de personnes se r馗lamant de l段slam se comportent-elles de fa輟n salir l段mage de cette religion? De nombreux musulmans, de par le monde, sont marginalis駸 et peinent surmonter leur pass de peuples colonis駸. Le colonialisme qui eut lieu entre les quinzi鑪e et vingti鑪e si鐵les a laiss derri鑽e lui des g駭駻ations enti鑽es de musulmans affect駸 par la pauvret et la marginalisation qui doivent maintenant faire face la r饌lit du monde d誕ujourd檀ui.

Ce n弾st 騅idemment pas une excuse pour justifier les mauvais comportements ou la perp騁ration d誕trocit駸 sur des innocents. Aucune excuse ne peut justifier de tels crimes. Mais comprendre le pass de ces gens nous aide comprendre pourquoi certains d弾ntre eux ont recours la violence contre autrui, contre eux-m麥es et, ultimement, contre leur propre religion. Lorsque nous entendons parler d置n soi-disant musulman qui a commis un crime dont l誕trocit nous r騅ulse, il est important de faire la part des choses et de comprendre que cet individu ne repr駸ente pas l段slam. On peut d誕illeurs dire la m麥e chose de toutes les religions. De tout temps, les hommes ont utilis la religion pour justifier des actes indicibles.

Il est inconcevable qu置ne seule personne puisse parler ou agir au nom de tous les musulmans. L置n des probl鑪es courants, de nos jours, est que des gens sans 馘ucation et sans aucune qualification lisent un ou des livres mal traduits de l誕rabe (ou m麥e en arabe, mais sans les comprendre) et s段maginent 黎re aussitt en mesure de prononcer des jugements sur des sujets qu段ls ne matrisent pas du tout. Des gens ne poss馘ant que tr鑚 peu de savoir islamique deviennent des ォ experts サ du jour au lendemain, tandis que les v駻itables experts n誕rrivent plus se faire entendre. Des groupes extr駑istes pr鹹hent une id駮logie extr駑iste qui n誕 aucune place en islam. L段slam est la religion du juste milieu et les pens馥s extr麥es n馳 ont pas leur place.

Lorsqu弛n dit que l段slam est une religion de paix, c弾st au sens litt駻al. Le mot ォ islam サ vient du mot-racine ォ sa-la-ma サ et, parmi ses diverses significations, on retrouve ォ paix サ, ォ s馗urit サ et ォ soumission Dieu サ. La paix et la s馗urit sont inh駻entes la soumission Dieu. Quand une personne se soumet la volont de Dieu, elle ressent une profonde s馗urit et une grande paix int駻ieure.

Tous les musulmans ne sont pas de bons repr駸entants de l段slam et tous les musulmans ne comprennent pas n馗essairement tr鑚 bien leur religion ni ne la suivent correctement. Malheureusement, la culture a souvent une profonde influence sur les actions des individus. Il est donc essentiel de comprendre que ce n弾st pas parce qu置ne personne, un groupe ou un pays s段dentifient comme musulmans qu段ls appliquent automatiquement la loi de Dieu comme il se doit. Le Coran fut r騅駘 pour toute l檀umanit et le proph鑼e Mohammed fut envoy comme une mis駻icorde pour les peuples de la terre. Une personne n弾st pas plus digne qu置ne autre de jouir de la paix et de la s馗urit, dans sa vie. Toute personne a droit une subsistance, un logis et la s馗urit. Et si on nie certains ces droits pourtant octroy駸 par Dieu, il est de la responsabilit des autres de leur rendre ces droits s段ls en ont la possibilit.

Dans les articles suivants, nous parlerons du rle de la culture et des coutumes et de la position de l段slam sur la violence et la guerre. Nous verrons 馮alement comment l段gnorance fait ombrage aux authentiques enseignements de l段slam.

 

 

Tous les musulmans sont-ils de bonsrepr駸entants de l段slam? (partie 2 de 3) :L段slam exige la justice entoutes circonstances, m麥e sous la contrainte

ノvaluation:
Taille des caract鑽es:

Description: La position de l段slam sur la violence et la guerre.

  • par Aisha Stacey (ゥ 2013 IslamReligion.com)
  • Publi le 02 Dec 2013
  • Derni鑽e mise jour le 02 Dec 2013
  • Imprim駸: 141
  • Lus: 9012 (moyenne quotidienne: 4)
  • ノvaluation: pas encore 騅alu
  • ノvalu par: 0
  • Envoy駸: 1
  • Comment駸: 0

Essayer de convaincre les gens que les musulmans ne sont pas tous des terroristes, que les musulmanes ne sont pas opprim馥s ou encore que tous les musulmans ne sont pas de parfaits repr駸entants de l段slam est devenu de plus en plus difficile. Un musulman portant une barbe un peu longue est tout de suite soup輟nn d底tre en train de planifier une attaque quelconque. Si une musulmane choisit de s檀abiller de fa輟n modeste, on prend pour acquis qu弾lle a 騁 forc馥 de se v黎ir de la sorte. La grande majorit des articles traitant de l段slam ou des musulmans, dans les journaux, sont n馮atifs ou tendancieux.

Et, dans cette atmosph鑽e explosive, arrive le musulman lui-m麥e. Parfois, le musulman est son pire ennemi. Il parle sans savoir de quoi il parle et sans soupeser les effets parfois catastrophiques de ses paroles. Il lui arrive 馮alement de r饌gir de fa輟n impulsive, sans avoir pris la peine de consid駻er l弾nsemble de la situation, ou de r饌gir violemment aux propos biais駸 ou aux pr駛ug駸 sans r饌liser que son comportement ne fait que confirmer ces pr駛ug駸. Tous les musulmans ne sont pas de bons repr駸entants de l段slam.

Nous vivons une 駱oque int駻essante et, selon un vieux proverbe chinois ou, peut-黎re, un quelconque matre de la manipulation, il s誕git d置ne b駭馘iction. Les musulmans, pour leur part, appellent une telle 駱oque une fitnah (p駻iode d帝preuves et de tribulations). La vie file toute vitesse, nous attirant vers l段nconnu, mais, 騁rangement, tout semble 黎re du d駛-vu. Car ce n弾st pas la premi鑽e fois de l檀istoire que les musulmans sont les cibles de pr駛ug駸 et de d駸information. Mais m麥e lorsque les mensonges et la d駸information s弾mpilent les uns par-dessus les autres, l段slam demeure comme l弛r enterr sous terre; il gt l, paisiblement, silencieusement, et ne perd rien de sa beaut et de sa valeur.

La plus grande menace envers les musulmans, de nos jours, est la fameuse ォ guerre au terrorisme サ et, parall鑞ement, la d駑onisation g駭駻alis馥 des musulmans. Les m馘ias concentrent toute leur attention sur les mauvais comportements de certains musulmans qui, la plupart du temps, ont une tr鑚 mauvaise compr馼ension de leur religion. La tr鑚 grande majorit des 1,6 milliards de musulmans de par le monde, de m麥e que la majorit de leurs 駻udits et leaders, condamne les actes de terreur et le meurtre injustifiable de civils innocents. Mais, malheureusement, il est douloureux de constater que l段slam est quasi invariablement impliqu dans la pens馥 et le comportement de certains criminels.

Les m馭aits de certains musulmans sont souvent utilis駸 pour justifier ou encourager la haine envers d段nnocents musulmans ou l段slam lui-m麥e. Encore et encore, on pr駸ente des versets du Coran hors contexte et on mart鑞e que ces criminels suivent bel et bien l段slam alors qu弾n r饌lit, cela ne saurait 黎re plus 駘oign de la v駻it. Pour comprendre la position de l段slam sur la violence et la guerre, on doit se r馭駻er aux sources originales de l段slam, soit le Coran et la sounnah authentique du proph鑼e Mohammed (que la paix et les b駭馘ictions de Dieu soient sur lui). Il est impossible de prendre au hasard un verset du Coran et de tenter de l段nterpr騁er sans avoir au moins lu le verset qui le pr馗鐡e et celui qui le suit. Parfaitement saisir la profondeur et la subtilit du Coran n弾st possible que si l弛n comprend 馮alement le contexte historique et la raison de la r騅駘ation de tel ou tel verset et que l弛n connat dans le d騁ail la vie du proph鑼e Mohammed.

Alors que dit l段slam, exactement, sur la violence et la guerre?

L段slam est une religion r騅駘馥 par Dieu pour le bienfait de toute l檀umanit et elle interdit totalement de causer du tort, de quelque fa輟n que ce soit, des 黎res innocents. Nul n誕 le droit de porter atteinte l段nt馮rit physique, mat駻ielle ou morale d誕utrui. L段slam enseigne aux musulmans de traiter tout le monde avec bont et respect, quels que soient leur religion, leur ethnie, leur couleur ou leur statut social. L段slam interdit l弛ppression et prot鑒e les droits de l檀omme; il encourage les musulmans vivre en paix et en harmonie et se montrer justes, m麥e envers leurs propres ennemis et en temps de guerre. Il n弾st jamais permis de tuer une personne qui ne se montre pas hostile ou avec qui un trait de paix a 騁 sign.

ォ Dieu ne vous interdit pas d底tre bons et justes envers ceux qui ne vous ont pas combattus cause de votre religion et qui ne vous ont pas expuls駸 de vos demeures. Car Dieu aime ceux qui traitent (les autres) de fa輟n 駲uitable. サ (Coran 60:8)

Quand le proph鑼e Mohammed envoyait ses compagnons sur le champ de bataille, il leur disait : ォ Allez-y au nom de Dieu et ne tuez jamais un vieillard, un enfant ou une femme. Dites de bonnes paroles et faites le bien, car Dieu aime ceux qui font le bien. [1] Il leur disait 馮alement : ォ Ne tuez pas les moines dans les monast鑽es サ et ォ Ne tuez pas les gens qui sont assis dans des lieux de culte. サ[2] Une fois, apr鑚 une bataille, le Proph鑼e vit le corps d置ne femme gisant au sol et il s弾xclama : ォ Elle ne combattait pas contre vous; comment a-t-elle donc 騁 tu馥?! 

 

Cette fa輟n de se comporter en temps de guerre fut appliqu馥 diligemment par Abou Bakr, le leader des musulmans apr鑚 la mort du Proph鑼e. Il dit : ォ Je vous ordonne dix choses : ne tuez pas de femmes ni d弾nfants, ni de personnes 稟馥s ni d檀andicap駸. N誕battez pas d誕rbres fruitiers. Ne d騁ruisez pas de lieux habit駸. N帝gorgez pas de moutons ni de chameaux, sauf pour vous nourrir. Ne brlez jamais d誕beilles et ne les forcez pas se disperser. Ne volez pas m麥e le butin et ne vous montrez pas l稍hes. サ

Si un ennemi inflige du mal des musulmans ou les contraint sortir de leurs demeures ou s弾xiler, alors Dieu leur donne la permission de se d馭endre. Mais m麥e dans ce cas, Il insiste pour qu段ls se montrent justes et 駲uitables.

ォ Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent, mais n段nitiez pas les hostilit駸. Certes, Dieu n誕ime pas les transgresseurs. () Et combattez-les jusqu亭 ce qu段l n馳 ait plus de pers馗ution et que la religion [et toute forme d誕doration soient dirig馥s] exclusivement vers Dieu. Mais s段ls renoncent, alors qu段l n馳 ait plus d檀ostilit駸, sauf contre les oppresseurs. サ (Coran 2:190-193)

ォ ヤ vous qui croyez! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Dieu et (soyez) des t駑oins 駲uitables. Et ne laissez point votre haine pour un peuple vous inciter 黎re injustes. Soyez justes; cela est plus proche de la pi騁. Et craignez Dieu, car Il sait parfaitement ce que vous faites. サ (Coran 5:8)

Le message du Coran est clair : voler la vie d置n 黎re innocent, sans aucune justification, est un grave p馗h. Le Coran et la sounnah du Proph鑼e sont tous deux empreints d置n grand sens de la justice et du pardon. Le message de l段slam s誕dresse toute l檀umanit et l段slam encourage la compassion et la sagesse dans la fa輟n de traiter avec l弾nnemi. Quand des atrocit駸 d馭iant l弾ntendement sont commises, il est important de garder l弾sprit que ce ne sont pas tous les musulmans qui repr駸entent correctement l段slam.

ォ C弾st pourquoi Nous avons d馗r騁, pour les enfants d棚sral, que quiconque tue une personne moins qu弾lle n誕it commis un meurtre ou sem la corruption c弾st comme s段l avait tu tous les hommes. Et quiconque sauve la vie d置ne personne, c弾st comme s段l avait sauv tous les hommes. サ (Coran 5:32)



Footnotes:

[1] Abou Daoud

[2] Imam Ahmad

 

 

Tous les musulmans sont-ils de bonsrepr駸entants de l段slam? (partie 3 de 3): D帝tranges superst itionsqui ne font pas partie de l段slam

ノvaluation:   
Taille des caract鑽es:

Description: Parfois, les fondements de l段slam sont rendus flous par l段gnorance.

  • par Aisha Stacey (ゥ 2013 IslamReligion.com)
  • Publi le 09 Dec 2013
  • Derni鑽e mise jour le 10 Dec 2013
  • Imprim駸: 141
  • Lus: 9229 (moyenne quotidienne: 4)
  • ノvaluation: 5 de 5
  • ノvalu par: 1
  • Envoy駸: 2
  • Comment駸: 0

Dans les deux articles pr馗馘ents, nous avons parl du fait que tous les musulmans ne sont pas n馗essairement de bons repr駸entants de l段slam. Nous avons 馮alement parl de la position de l段slam sur la violence, la guerre et le terrorisme. Nous avons d駑ontr que l段slam est une religion de paix et que le meurtre sans justification est totalement interdit. Malheureusement, de nombreux musulmans, travers le monde, ont souill le nom de l段slam en commettant des atrocit駸 qui n弛nt aucune place au sein d置ne religion fond馥 sur la justice et la compassion. Mais ce n弾st pas l l置nique fa輟n par laquelle certains musulmans d駭aturent l段slam.

Il est important, avant tout, de comprendre le fondement de l段slam, i.e. l置nicit absolue de Dieu. Dieu n誕 ni associ駸, ni fils ni filles ni auxiliaires. Il a tout cr鳬 Seul et c弾st Lui seul qui administre l置nivers. Rien ne survient sans Sa permission.

ォ Dis : ォ Il est Dieu, l旦nique. Dieu, le Seul 黎re implor pour ce que nous d駸irons. Il n誕 jamais engendr et n誕 pas 騁 engendr. Et nul ne peut L帝galer. サ (Coran 112)

ォ Y a-t-il quelque autre divinit en dehors de Dieu? Dieu est tr鑚 駘ev au-dessus de tout ce qu段ls Lui associent! サ (Coran 27:63)

Les musulmans croient fermement qu段l n馳 a pas d誕utre divinit part Allah et que des proph鑼es et messagers furent envoy駸 par Dieu pour guider l檀umanit vers la v駻it. C弾st pourquoi, en islam, l段ntercession est totalement interdite. Les musulmans n誕dorent rien ni personne en dehors de Dieu; c弾st Lui dont ils implorent le secours chaque fois qu段ls en ressentent le besoin. Ce concept d置nicit de Dieu est connu sous le nom de tawhid, en arabe, et le tawhid constitue le fondement de l段slam.

Il est malheureux, cependant, de constater que beaucoup de musulmans perp騁uent des pratiques et des superstitions qui n弛nt rien voir avec l段slam. L誕doration monoth駟ste est trop souvent entach馥 par des coutumes et des traditions locales et trop nombreux sont les musulmans qui refusent d誕dmettre ce fait. Ce sont loin d底tre tous les musulmans qui adorent leur Seigneur comme ils le devraient et, encore une fois, tous les musulmans ne sont pas n馗essairement de bons repr駸entants de l段slam.

L置n des p馗h駸 les plus graves, aux yeux de Dieu, est d誕dorer quelque chose ou quelqu置n d誕utre que Lui. Cela est strictement interdit en islam et pourtant, un peu partout travers le monde, des pratiques culturelles tr鑚 enracin馥s perdurent. Les musulmans qui invoquent l弾sprit des morts pour interc馘er en leur faveur ne repr駸entent pas l段slam. Les musulmans qui croient que des personnes vertueuses peuvent interc馘er pour eux aupr鑚 de Dieu ne repr駸entent pas l段slam. Les musulmans qui portent des amulettes et des porte-bonheur en croyant que ces breloques peuvent repousser le malheur ou attirer la chance ne repr駸entent pas l段slam. Tous ces comportements sont en contradiction directe avec le principe d置nicit de Dieu.

Les superstitions sont, entre autres, tr鑚 nombreuses dans le domaine de la grossesse et de l誕ccouchement. De nombreuses traditions encouragent fortement le port d誕mulettes ou la r馗itation d段ncantations. Le musulman est pourtant cens savoir que tout provient de Dieu et que la chance et le hasard n弾xistent pas. Ces 騁ranges superstitions ne peuvent en aucun cas repousser le mal ou attirer le bien. L段slam enseigne qu段l n馳 a ni pouvoir ni force en dehors de Dieu et c弾st une religion qui est venue lib駻er les gens de ce genre de d駱endance aux mythes et aux traditions.

En gardant cela l弾sprit, 騁udions, ici, les pratiques culturelles de deux femmes fictives. Les femmes, dans ces anecdotes, sont totalement fictives, mais les pratiques sont r馥lles et ne constituent qu置ne toute petite partie des centaines de traditions et pratiques utilis馥s, travers le monde musulman, pour 駘oigner le mal et attirer la chance.

Dans un petit village en banlieue de Mogadiscio, en Somalie, Noura, 18 ans, vient tout juste de mettre au monde son premier enfant, un magnifique gar輟n en sant. Noura et sa famille croient que le bracelet qu段ls ont attach son poignet et qui est fait de cordes et d檀erbes s馗h馥s, le prot馮era contre le mauvais 彿l. La plupart des Somaliens se disent musulmans, mais ils perp騁uent de nombreuses pratiques datant de l帝poque pr駟slamique. Ils croient fermement aux possessions par les djinns et au zar, un culte dans lequel des femmes se laissent volontairement poss馘er. Aussi, la quasi-totalit des b馘ouins somaliens portent des amulettes. Avant l段slam, les Somaliens 騁aient, pour la plupart, animistes, i.e. qu段ls attribuaient chaque 黎re et chaque objet, anim ou inanim, une 穃e.

Ces traditions et pratiques sont le plus souvent li馥s des 騅駭ements majeurs de la vie des gens, comme la naissance, le mariage et la mort, et incluent souvent l置tilisation d檀erbes et de plantes, la fois pour leurs propri騁駸 m馘icinales et pour la croyance selon laquelle ces plantes apportent une protection contre les esprits malveillants. Ces pratiques sont en totale contradiction avec le principe d置nicit de Dieu. Ces traditions n弛nt aucun sens lorsqu弛n connat la v駻itable nature de Dieu, telle que r騅駘馥 dans le Coran et dans la sounnah du proph鑼e Mohammed (que la paix et les b駭馘ictions de Dieu soient sur lui).

Loin de l, en Turquie, Istanbul, la tante et la m鑽e de Ceylan d馗orent les murs de la chambre dans laquelle celle-ci donnera naissance avec des guirlandes d弛ignon, d誕il et de perles bleues. Elles croient que cela prot鑒era Ceylan et son enfant natre contre le mauvais 彿l et contre un djinn connu, en Turquie, comme le ォ voleur de b饕駸 サ. Les perles bleues, que l弛n retrouve sur les guirlandes, sont tr鑚 r駱andues dans les communaut駸 musulmanes. Les gens portent des amulettes faites partir de ces perles, les offrent en cadeau, les suspendent pr鑚 des portes de leur demeure ou dans leur voiture. Ces perles sont habituellement faites de verre afin, croit-on, de d騁ourner, par r馭lexion, le malheur ou le mal. On croit 馮alement que, comme un miroir, elles attirent de l帝nergie positive et font d騅ier les mauvaises intentions d誕utrui. Toujours selon cette fausse croyance, si le mal est trop fort pour 黎re repouss par la bille bleue (parfois faite sous forme d凋il), la bille se sacrifie elle-m麥e et se brise (!).

L弛rigine de ces perles bleues est difficile retracer. On les retrouve dans presque tous les pays du bassin m馘iterran馥n, incluant la Gr鐵e, Chypre et l痛gypte. Leur origine remonte peut-黎re aussi loin que l誕ncienne ノgypte. L凋il d辿orus (ancien symbole 馮yptien de protection et de pouvoir) est peut-黎re l弛rigine de l置sage r駱andu de ces perles et la couleur bleue est utilis馥 depuis l誕ntiquit en lien avec la protection et la gu駻ison. Pourtant, l段slam est clair sur ce point : la protection et la gu駻ison ne peuvent provenir que de Dieu.

La pratique religieuse corrompue et les pratiques superstitieuses sont r駱andues dans les communaut駸 musulmanes de par le monde. Vous en avez peut-黎re remarqu dans votre propre communaut; mais sachez que les gens qui y croient ne sont pas repr駸entatifs de l段slam. L段slam est une religion de savoir et de bon sens et non une religion de croyance aveugle et de superstitions. Dieu est omnipotent. Quand des musulmans agissent sur la base de mythes ou de traditions 騁ranges, ils ne repr駸entent pas l段slam. Le message de l段slam est clair : il n馳 a pas de pouvoir ni de force en dehors de Dieu et le proph鑼e Mohammed est Son dernier messager.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en m麥e temps

Ajouter un commentaire

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

S駘ection de lエEditeur

Afficher les articles

Depuis votre derni鑽e visite
La liste est pr駸entement vide.
Class駸 par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux 騅alu駸
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoy駸
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprim駸
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus comment駸
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles cette liste en utilisant la bote outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version