您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Le pourquoi de la vie (partie 2 de 3): le point de vue islamique

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: L’explication islamique du pourquoi de notre existence, suivie d’une brève discussion sur le sens à donner au concept d’adoration.

  • par IslamReligion.com
  • Publié le 30 Jun 2008
  • Dernière mise à jour le 30 Jun 2008
  • Imprimés: 625
  • Lus: 21219 (moyenne quotidienne: 5)
  • Évaluation: 5 de 5
  • Évalué par: 1
  • Envoyés: 4
  • Commentés: 0

Le christianisme peut-il apporter une réponse à cette question?

Dans le christianisme, le sens à donner à sa vie prend racine dans la foi en l’Évangile de Jésus et dans le fait de considérer Jésus comme un sauveur.  « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. » (Jean 3:16)  Cependant, cette proposition n’est pas sans contenir de sérieux problèmes.  Premièrement, si c’est là le pourquoi de notre existence et la condition préalable à la vie éternelle, pourquoi tous les prophètes qui ont été envoyés sur terre n’ont-ils pas transmis ce message à leurs peuples respectifs ?  Deuxièmement, en supposant que Dieu se soit vraiment fait homme, s’Il l’avait fait à la même époque où Il a créé Adam, toute l’humanité aurait eu une chance égale d’accéder à la vie éternelle… à moins que la raison d’être de tous ceux qui sont nés avant Jésus ait été différente !  Troisièmement, comment les gens qui, de nos jours, n’ont pas entendu parler du message de Jésus peuvent-ils s’y conformer et avoir ainsi droit à la vie éternelle ?  Il est évident qu’un tel concept existentiel est beaucoup trop étroit et va à l’encontre de la justice divine.

La réponse

L’islam est la réponse à cette quête de sens de l’humanité.  La raison pour laquelle les hommes et les femmes ont été créés a de tout temps été la même : connaître Dieu et L’adorer.

Le Coran nous enseigne que chaque être humain est né avec une conscience de Dieu :

« Et (rappelle-toi) quand ton Seigneur tira des reins des fils d’Adam une descendance et les fit témoigner à propos d’eux-mêmes (en disant) : « Ne suis-Je pas votre Seigneur? »  Ils dirent : « Oui, en vérité.  Nous en témoignons. »  (Cela) afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : « Certes, nous n’étions pas au courant de tout cela », ou que vous ne disiez : « C’est que nos ancêtres, autrefois, attribuaient des associés à Dieu, et nous sommes leurs descendants.  Vas-Tu nous détruire à cause de ce que faisaient ces imposteurs ? » (Coran 7:172-173)

Le Prophète de l’islam nous enseigne que Dieu a créé ce besoin primordial dans la nature humaine au moment de la création d’Adam.  Dieu a prit d’Adam un engagement au moment où Il l’a créé.  Il a extrait d’Adam tous ses descendants qui allaient naître, génération après génération, Il les a disposés devant Lui et les a fait prêter serment.  Il s’est adressé directement à leur âme, les faisant attester qu’Il est leur Seigneur.  Puisque Dieu a fait reconnaître, sous serment, à tous les êtres humains qu’Il est leur Seigneur, ce serment est gravé sur l’âme humaine avant même qu’elle n’entre dans le fœtus; c’est ce qui fait que chaque enfant naît avec une croyance naturelle en Dieu.  Cette croyance naturelle est appelée fitrah, en arabe.  Par conséquent, chaque personne porte en elle le germe de la foi qui est trop souvent enfoui sous de nombreuses couches de négligence et de conditionnement social.  Si l’enfant était laissé à lui-même, cette conscience de Dieu, comme unique Créateur, grandirait en lui; mais tous les enfants sont affectés par leur environnement.  Le Prophète de Dieu a dit :

« Chaque enfant naît dans un état de fitrah [c’est-à-dire de croyance naturelle en Dieu], mais ce sont ses parents qui en font un juif ou un chrétien.  C’est comme les animaux qui donnent naissance à des rejetons tout à fait normaux ; avez-vous déjà vu le petit d’une bête naître mutilé avant que vous ne l’ayez mutilé vous-mêmes ? »[1]

 

Le prodige de la vie.  Un fœtus à naître suçant son pouce.

 

Tout comme le corps de l’enfant est soumis à des lois physiques établies par Dieu, son âme se soumet naturellement au fait que Dieu est son Seigneur et Créateur.  Cependant, ce sont ses parents qui l’éduquent d’une certaine façon et mentalement, l’enfant est incapable de résister à ce conditionnement.  La religion que l’enfant suit, à ce stade de sa vie, est celle qu’on lui a inculquée dans son éducation et dans la culture qui l’entoure et Dieu ne lui en tient pas rigueur.  Mais lorsqu’il devient adulte, il doit suivre la religion qui est fondée sur la connaissance et la raison.  En tant qu’adultes, les gens doivent lutter contre leurs désirs et laisser s’exprimer leur inclination naturelle à la croyance afin de trouver la bonne voie.  L’appel de l’islam s’adresse essentiellement à cette nature primordiale, à cette disposition naturelle, à cette empreinte de Dieu sur chaque âme, la fitrah, qui fait en sorte que l’âme de chaque être vivant reconnaît que Celui qui l’a créée est son Seigneur, chose qu’elle avait déjà reconnue avant même que ne soient créés les cieux et la terre :

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Coran 51:56)

Selon l’islam, Dieu a révélé, par l’intermédiaire de tous Ses prophètes, d’Adam jusqu’à Mohammed, le même message de base.  Tous les prophètes envoyés par Dieu ont transmis à l’humanité le même message.

« Nous avons envoyé à chaque nation un messager (pour lui dire) : « Adorez Dieu et bannissez les fausses divinités. » (Coran 16:36)

Les prophètes ont donc apporté la même réponse à la grande question existentielle des hommes, une réponse qui s’adresse directement à l’aspiration de l’âme vers Dieu.

Qu’est-ce que l’adoration?

Le mot « islam » signifie « soumission », et l’adoration, en islam, signifie « soumission à la volonté de Dieu ».

Chaque être créé « se soumet » au Créateur en ce sens qu’il est soumis, malgré lui, aux lois physiques créées par Dieu.

« C’est à Lui qu’appartiennent tous ceux [qui peuplent] les cieux et la terre.  Et tous Lui sont entièrement soumis. » (Coran 30:26)

Ils ne sont cependant pas récompensés pour cette « soumission », car elle n’implique aucune volonté de leur part.  La récompense s’applique à ceux qui adorent Dieu, qui se soumettent de plein gré aux lois morales et religieuses de Dieu.  Cette adoration est l’essence même du message prêché par tous les prophètes de Dieu à l’humanité.  Par exemple, cette conception de l’adoration a été clairement exprimée par Jésus :

Aucun de ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entrera dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. » (Matthieu 7:21)

« La volonté » fait référence à ce que Dieu souhaite que les êtres humains fassent.  Cette « volonté de Dieu » fait partie des lois divines révélées que les prophètes ont enseignées à leurs fidèles.   Il faut donc comprendre que l’obéissance aux lois divines constitue le fondement de l’adoration.  Ce n’est que lorsque les êtres humains adorent Dieu en se soumettant à Ses lois religieuses qu’ils peuvent trouver la paix et l’harmonie dans leur vie et entretenir l’espoir du Paradis, tout comme l’univers évolue de façon harmonieuse en étant soumis aux lois physiques établies par Dieu.  S’il n’y avait pas l’espoir du Paradis, il n’y aurait pas, non plus, de raison d’être à notre existence.  Sinon, quelle mérite y aurait-il à vivre une vie vertueuse par opposition à une vie de débauche si le sort ultime de chacun était de toute façon le même?



Footnotes:

[1] Sahih Al-Boukhari, Sahih Mouslim. Avant l’islam, les Arabes fendaient les oreilles des chameaux et d’autres animaux en offrande à leurs divinités.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version