El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Der Artikel / Video anzubieten existiert noch nicht.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

O artigo / vídeo que você requisitou não existe ainda.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

あなたが要求した記事/ビデオはまだ存在していません。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Der Artikel / Video anzubieten existiert noch nicht.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

O artigo / vídeo que você requisitou não existe ainda.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Chapitre 26, Ash-Shou’ara (Les poètes)

Évaluation:
Taille des caractères:

Description: Dans la sourate Les poètes, nous retrouvons des histoires sur les premiers prophètes et une confirmation de l’origine divine du Coran.

  • par Aisha Stacey (© 2018 IslamReligion.com)
  • Publié le 12 Nov 2018
  • Dernière mise à jour le 12 Nov 2018
  • Imprimés: 0
  • Lus: 249 (moyenne quotidienne: 7)
  • Évaluation: pas encore évalué
  • Évalué par: 0
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

Introduction

Cette sourate de 227 versets courts fut révélée à La Mecque.  Comme toutes les sourates mecquoises, elle se concentre surtout sur l’unicité de Dieu.

Versets 1 – 9 Révélations claires

Chapter-27.jpg      Les poètes est l’une des vingt-neuf sourates du Coran qui commence par une association de lettres arabes.  Dieu ne nous a pas révélé de signification particulière pour ces lettres et nul ne peut prétendre la connaître.

      Les révélations de ce Livre sont explicites.  Pourtant, le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) se tourmentait parce des gens refusaient de croire.  Dieu aurait pu leur envoyer un signe irréfutable, mais ils se détournaient de toutes les révélations.  Maintenant que le Coran est révélé, ils verront d’eux-mêmes ce dont ils se moquaient.  Ils n’ont pourtant qu’à regarder autour d’eux pour voir les signes de la création de Dieu; ce sont des preuves de la puissance et de la miséricorde de Dieu.

Versets 10 – 68 Moïse et Pharaon

Moïse fut envoyé au peuple de Pharaon, mais craignait qu’on se moque de lui à cause de son bégaiement.  Dieu le rassura en lui permettant d’amener son frère Aaron avec lui.  Moïse demanda à Pharaon de libérer les Enfants d’Israël.  Pharaon rappela à Moïse ses années passées en Égypte et le traita d’ingrat.  Moïse lui parla de la gloire de Dieu, mais Pharaon, en se moquant de lui et de son Dieu, menaça de l’envoyer en prison.  Mais Moïse accomplit devant lui divers miracles, par la permission de Dieu.  Il lança son bâton par terre et celui-ci se transforma en serpent.  Et, de sa tunique, il sortit sa main, qui était devenue toute blanche et scintillante.  Il fut traité de sorcier et Pharaon et ses conseillers le mirent au défi de faire compétition avec les sorciers de la cour.

C’est alors que les sorciers lancèrent leurs cordes, qui se transformèrent en serpents, mais le bâton que Moïse lança se transforma en un autre serpent qui avala tous ceux des sorciers.  C’est alors que les sorciers se prosternèrent à Dieu et Pharaon, hors de lui, les fit crucifier.  Dieu inspira Moïse de fuir au cours de la nuit avec les Enfants d’Israël.  Pharaon envoya une armée pour les en empêcher et, au matin, son armée piégea les Enfants d’Israël au bord de la Mer Rouge.  Sur les ordres de Dieu, Moïse frappa l’eau avec son bâton et la mer se sépara en deux, formant ainsi un passage par lequel ils purent fuir.  Quant à leurs poursuivants, ils furent noyés.  C’est là un signe pour ceux qui croient.  Dieu est Puissant et Miséricordieux.

Versets 69 – 104  Le prophète Abraham

Abraham interrogea son père et son peuple au sujet de leur adoration des idoles.  Il leur fit remarquer que les idoles ne pouvaient ni leur apporter de bienfaits ni leur nuire, mais ils répliquèrent qu’ils ne faisaient que suivre les pratiques de leurs ancêtres.  Abraham condamna leurs pratiques et prêta serment à Dieu, Celui qui le guide, qui le soutient, qui le guérit et qui le ressuscitera.  Abraham demanda à Dieu de lui faire rejoindre les pieux, de faire en sorte que les gens l’honorent dans les générations futures et qu’Il lui accorde le repos dans les Jardins d’Éden.  Il demanda également à Dieu de pardonner à son père.  Au Jour du Jugement, les biens et les enfants de chacun ne lui sera d’aucun secours.  Seuls ceux qui se présenteront devant Dieu avec un cœur pur se réjouiront.

Le Paradis sera rapproché des pieux et l’Enfer sera rendu visible aux égarés.  On les interrogera sur ce qu’ils adoraient en dehors de Dieu et seront jetés en Enfer avec les idoles qu’ils adoraient, incluant toutes les armées d’Iblis (Satan).  Ils se disputeront entre eux et souhaiteront retourner sur terre pour avoir une autre chance.  Il y a une grande leçon à tirer de cette histoire.  Dieu est Puissant et Miséricordieux.

Versets 105 – 140 Noé et Houd

Le peuple de Noé rejeta lui aussi son messager divin.  Noé était bon et digne de foi et ne demandait aucun salaire à qui que ce fût.  Mais son peuple les voyait, lui et ceux qui le suivaient, comme des pauvres et des misérables.  Noé leur dit que jamais il ne repousserait un croyant et qu’il n’était envoyé que pour les mettre en garde.  Ils lui dirent de cesser (de leur parler de Dieu) ou ils le lapideraient.  Noé invoqua Dieu et Lui demanda de juger entre eux et lui.  Dieu sauva Noé et les croyants dans l’arche et les autres furent noyés.  Il y a là une grande leçon, mais la plupart des gens ne croient pas.  Dieu est Puissant et Miséricordieux.

Le peuple des Aad refusa de croire au messager Houd.  Ce dernier lui dit de craindre Dieu et ne demanda aucun salaire.  Les Aad avaient construit des bâtiments très solides, dans la pierre, comme s’ils s’attendaient à vivre éternellement.  Mais ils étaient de cruels tyrans.  Houd leur rappela que c’était Dieu qui avait pourvu à leurs besoins, mais ils répliquèrent qu’ils ne craignaient aucun tourment divin et que ces histoires n’étaient que des mythes anciens.  Dieu les anéantit totalement.  Il est Puissant et Miséricordieux.

Versets 141 – 191  Salih, Lot et Chou’aïb

Les Thamoud rejetèrent leur messager.  Quand Salih leur dit de craindre Dieu, ils lui dirent qu’il était ensorcelé.  Il ne demandait aucun salaire et leur rappela que c’était Dieu qui pourvoyait à leurs besoins.  Il leur dit de se tenir éloignés des transgresseurs, mais cela ne leur suffisait pas; ils voulaient un signe. Salih leur apporta une chamelle qui devait partager leur eau potable.  Il leur dit de ne point lui faire de mal, mais ils la tuèrent.  Au matin, ils furent remplis de regrets car le châtiment divin s’abattit sur eux.  Dieu est Puissant et Miséricordieux.

Le peuple de Lot refusa, lui aussi, de croire.  Lot ne leur demandait aucun salaire et les enjoignit à craindre Dieu.  Il les admonesta pour leurs actes indécents et leur interdit de s’adonner à ces actes sexuels contre nature.  Ils menacèrent alors de l’expulser de la ville.  Lot invoqua Dieu et Lui demanda de les sauver, lui et sa famille.  Dieu les sauva tous, à l’exception de l’épouse de Lot, qui était parmi les injustes.  Une pluie destructrice acheva les mécréants.  Dieu est Puissant et Miséricordieux.

Le peuple de Chou’aïb refusa de croire en lui, même s’il était digne de confiance et qu’il ne leur demandait aucun salaire.  Il avertit les gens d’utiliser des balances non trafiquées pour peser et donner la bonne mesure et de ne pas répandre la corruption, mais ils lui répondirent qu’il était manifestement ensorcelé.  Ils le traitèrent de menteur et lui dirent de faire tomber, sur eux, des fragments de ciel pour prouver qu’il disait la vérité.  À cause de leur entêtement, une ombre s’abattit sur eux et les acheva tous.  Malgré les signes évidents, la plupart des gens persistent à ne pas croire.  Dieu est Puissant et Miséricordieux.

Versets 191 – 227  Révélation

      Ce Coran provient de Dieu; il a été descendu au prophète Mohammed par l’intermédiaire de l’archange Gabriel.  C’est une révélation en langue arabe très claire, qui fut déjà annoncée dans les écritures des envoyés précédents. N’est-ce pas là une preuve suffisante?  Et s’il avait été révélé à un non-arabe, qui l’eût récité devant eux, en arabe, ils n’y auraient pas plus cru.  Ainsi Dieu fait-Il en sorte que le Coran soit sans effet sur le cœur des coupables.  Ils n’y croiront pas tant qu’ils n’auront pas vu de leurs yeux le douloureux châtiment, et ils demanderont alors un répit.  Les plaisirs vécus dans le passé ne serviront jamais de protection contre le tourment.  Dieu n’a jamais détruit une nation sans lui avoir d’abord envoyé un avertisseur.  Dieu n’est jamais injuste.  Ce ne sont pas les djinns qui ont fait descendre le Coran. N’adorez rien en dehors de Dieu.  Mets en garde tes proches (ô Mohammed) et sois bienveillant envers les croyants.  Et s’ils désobéissent, tu n’es point responsable de leurs actions.  Place toute ta confiance en Dieu.  Les diables descendent vers les menteurs et seuls les égarés suivent les poètes, à l’exception des poètes qui croient et qui sont pieux.  Quant à ceux qui commettent des injustices verront bientôt quelle sera leur funeste destination dernière.

 

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version