El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

O artigo / vídeo que você requisitou não existe ainda.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

あなたが要求した記事/ビデオはまだ存在していません。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

O artigo / vídeo que você requisitou não existe ainda.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

 « Il n’y a pas de préférence… sauf au niveau de la vertu »

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: Explication d’une narration prophétique qui démontre clairement le point de vue de l’islam sur l’égalité et comment cela a favorisé l’intégration d’une grande diversité de nations au sein de l’islam.

  • par Dr. Ghazi al-Tawbah (islamtoday.net) [éditépar IslamReligion.com)
  • Publié le 23 Oct 2017
  • Dernière mise à jour le 23 Oct 2017
  • Imprimés: 2
  • Lus: 1854 (moyenne quotidienne: 3)
  • Évaluation: 5 de 5
  • Évalué par: 1
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

 Le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit, lors de son dernier sermon, à Mina : « Ô vous qui m’écoutez!  Votre Seigneur est unique et vous avez tous le même père.  Un Arabe n’est pas meilleur qu’un non-Arabe et un non-Arabe n’est pas meilleur qu’un Arabe.  Et un Blanc n’est pas meilleur qu’un Noir, ni un Noir meilleur qu’un Blanc.  Il n’y a de préférence qu’au niveau de la vertu. »  Puis il ajouta : « Vous ai-je bien transmis le message? », et les gens confirmèrent qu’il l’avait bien transmis.[1]

Lorsque nous étudions l’histoire des peuples musulmans, nous remarquons que l’une des principales caractéristiques de la civilisation islamique est son universalité.  La civilisation islamique a réussi une intégration interraciale et interethnique jamais vue ailleurs.  Elle a offert à chaque nationalité et à chaque groupe ethnique la chance de participer pleinement à son développement.

Nous le constatons en voyant les différents personnages de l’histoire de l’islam qui ont représenté l’excellence en arts, en sciences et diverses autres vocations qui donnent son caractère à une civilisation.  Les grands penseurs, leaders et artistes de l’islam sont issus de diverses ethnies et nationalités.  Nous retrouvons, parmi eux, des Turcs, des Kurdes, des Arabes, de Persans, des Berbères, des Africains, des Indiens et des Asiatiques.

La raison est simple : la religion qui a uni ces peuples pour en faire une seule et unique civilisation n’est pas une religion pour les Arabes et ce, même si son prophète était arabe.  Le prophète Mohammed a été envoyé à l’humanité tout entière et le message du Coran est universel.

Dieu dit, au sujet de Son prophète : « Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde à l’univers. » (Coran 21:107)

Dieu commande à Son messager : « Dis, (ô Mohammed) : « Ô hommes!  Certes, je suis pour vous tous le messager de Dieu, à qui appartient le pouvoir suprême sur les cieux et la terre.  Nul ne doit être adoré à part Dieu. » (Coran 7:158)

Dieu décrit ainsi le Coran : « Ce n’est là qu’un rappel adressé à l’humanité tout entière. » (Coran 12:104)

Une autre raison pour laquelle l’islam a atteint un idéal d’universalité est qu’il a établi comme principe que la supériorité d’une personne sur une autre ne se fonde que sur sa piété et sa vertu.  Des considérations telles la couleur de la peau, la race, la lignée et la nationalité n’ont aucun poids.

Dieu le confirme de façon non-équivoque, dans le Coran, lorsqu’Il dit : « Ô hommes!  Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, afin que vous fassiez connaissance entre vous.  Certes, le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est celui qui a la meilleure conduite. » (Coran 49:13)

C’est pourquoi l’islam a réussi à faire de diverses nations une seule civilisation, à une époque où le reste du monde en était incapable.

Et pourtant, d’autres avaient essayé auparavant.  L’une des plus grandes tentatives du genre, avant l’islam, fut faite par Alexandre III de Macédoine, aussi connu sous le nom d’Alexandre le Grand.  Sous la tutelle d’Aristote, Alexandre s’efforça d’établir une civilisation universelle qui allait réunir tous les peuples de son empire sous une culture et une vision hellénistiques.  Pour ce faire, il établit, dans chaque province qu’il visita, une ville portant le nom d’Alexandrie, qui était censée devenir un centre de culture et d’apprentissage.

Il chercha également à faire des Grecs et des Persans un seul peuple à travers un programme de mariages mixtes.  Il organisa d’ailleurs un grand mariage commun entre ses officiers supérieurs et de femmes persanes à Suse, qui est sise, aujourd’hui, dans l’ouest de l’Iran.  Il épousa lui-même la fille d’un monarque persan.  Il fit tant qu’il put la promotion des mariages mixtes entre les gens de son empire.  Malheureusement, le rêve d’Alexandre et de son mentor Aristote ne se réalisa pas entièrement.  En fait, il s’évapora après la mort d’Alexandre.

On peut également comparer la civilisation islamique à la civilisation occidentale, qui fut, durant très longtemps, dominée par la suprématie blanche.  Les non-Blancs ne jouissaient d’aucun statut d’égalité et ne pouvaient d’aucune façon participer positivement à cette civilisation.  Même aux États-Unis, une nation d’immigrants où de nombreux groupes raciaux et ethniques sont représentés, la ségrégation fut la norme jusqu’à récemment.

C’est l’islam qui transmit à sa civilisation les idéaux d’égalité et d’universalité et c’est là l’une de ses plus grandes réussites.



Note de bas de page:

[1] Mousnad Ahmad

Ajouter un commentaire

Autres articles dans la même catégorie

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version