El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Статьи / видео вы запросили еще не существует.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

您所请求的文章/视频尚不存在。

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

Les dix plus grands mythes sur l’islam (partie 1 de 2): L’accès à l’information ne semble pas faire obstacle aux conceptions erronées

Évaluation:
Taille des caractères:

Description: Regard sur les trois premiers des dix mythes les plus répandus sur l’islam.

  • par Aisha Stacey (© 2016 IslamReligion.com)
  • Publié le 19 Sep 2016
  • Dernière mise à jour le 19 Sep 2016
  • Imprimés: 16
  • Lus: 10139 (moyenne quotidienne: 5)
  • Évaluation: pas encore évalué
  • Évalué par: 0
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 2

TopTenMyths1.jpgDepuis aussi loin que l’époque où des musulmans ont quitté la Péninsule arabique pour répandre le message de l’islam, il y a eu des mythes et des conceptions erronées sur le mode de vie islamique.  Il y a près de 1500 ans, l’adoration d’un Dieu unique a changé le monde tel qu’on l’avait connu jusqu’alors.  De nos jours, malgré un accès à l’information plus facile que jamais, les mythes entourant l’islam persistent.  Dans ces deux articles, nous jetterons un regard sur les 10 mythes les plus répandus qui causent de nombreux malentendus et beaucoup d’intolérance.

1.     L’islam encourage le terrorisme

Au cours de cette deuxième décennie du 21e siècle, il s’agit probablement du mythe le plus répandu sur l’islam.  À notre époque où certains groupes semblent être devenus complètement fous en tuant nombre d’innocents, il faut réitérer haut et fort que l’islam a établi des règles très claires et accorde une grande valeur au caractère sacré de la vie.

« C’est pourquoi Nous avons décrété, pour les enfants d’Israël, que quiconque tue une personne – à moins qu’elle n’ait commis un meurtre ou semé la corruption – c’est comme s’il avait tué tous les hommes.  Et quiconque sauve la vie d’une personne, c’est comme s’il avait sauvé tous les hommes. » (Coran 5:32)

Le meurtre d’innocents est totalement interdit.  Quand le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) envoyait ses hommes sur le champ de bataille, il leur disait : « Allez-y au nom de Dieu et ne tuez point de vieillards, de nourrissons, d’enfants ou de femmes.  Répandez la bienveillance et faites le bien, car Dieu aime ceux qui font le bien. »[1]  Il leur disait aussi : « Ne tuez pas les moines dans les monastères » et « Ne tuez pas les gens assis dans les lieux de culte. »[2] Une fois, après une bataille, le Prophète aperçut le corps d’une femme sur le sol et dit : « Elle ne combattait pas; comment se fait-il qu’elle ait été tuée? » 

             Abou Bakr, le premier calife de l’islam, mit l’accent encore davantage sur cette règle.  Il dit aux combattants, avant d’aller sur le champ de bataille : « Je vous ordonne dix choses : « Ne tuez pas de femmes ni d’enfants ni de vieillard ni d’infirmes.  N’abattez pas d’arbres fruitiers.  Ne détruisez pas d’endroits habités.  N’égorgez pas de chameaux ni de moutons, sauf pour manger.  Ne brûlez jamais des abeilles et ne les dispersez pas de force.  Ne volez rien du butin et ne vous montrez point lâches. »[3]  En plus de cela, il est interdit aux musulmans de s’adonner à des actes d’agression injustifiables.  Il n’est jamais permis de tuer une personne n’ayant démontré aucune hostilité.

« Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent, mais n’initiez pas les hostilités.  Certes, Dieu n’aime pas les transgresseurs. » (Coran 2:190)

2.      L’islam opprime les femmes

      L’islam tient la femme en haute estime et ce, dans toutes les phases de sa vie.  En tant que fille, elle ouvre la porte du Paradis à son père.[4]  En tant qu’épouse, elle complète la moitié de la religion de son mari.[5]  En tant que mère, le Paradis se trouve sous ses pieds.[6]  Les hommes musulmans doivent traiter les femmes avec respect en toutes circonstances, car l’islam exige qu’elles soient traitées avec honneur et équité.

 

En islam, les femmes comme les hommes se doivent d’obéir à Dieu et de L’adorer.  Les femmes sont égales aux hommes en termes de rétribution dans l’au-delà.

« Et quiconque, homme ou femme, accomplit de bonnes œuvres tout en étant croyant, voilà ceux qui entreront au Paradis. Et ils ne seront point lésés, fût-ce d’une pellicule de noyau de datte. » (Coran 4:124)

En islam, les femmes possèdent leurs propres biens et ont le plein contrôle sur leurs finances.  Elles ont par ailleurs droit aux héritages et droit à une éducation équivalente à celle des hommes.  Elles ont le droit d’accepter ou de refuser une demande en mariage et ne sont nullement tenues de contribuer aux dépenses du foyer (elles peuvent cependant le faire de bonne grâce).  Enfin, elles peuvent prendre la décision de demander le divorce si elles le croient nécessaire.

Il est vrai qu’un nombre important de musulmanes sont opprimées.  Malheureusement, plusieurs d’entre elles ne connaissent pas leurs droits et sont victimes d’aberrations culturelles qui n’ont pas leur place en islam.  De puissants individus, groupes et gouvernements prétendent être musulmans, mais échouent lamentablement à appliquer les principes de l’islam.  Si l’on reconnaissait aux femmes les droits que Dieu leur a accordés, l’oppression généralisée des femmes cesserait du jour au lendemain.  Le prophète Mohammed a dit : « Seul un homme noble traite les femmes de façon honorable.  Et seul un ignoble traite les femmes de manière honteuse. »[7]

 

3.     Tous les musulmans sont arabes

L’islam fut révélé pour tous les peuples, peu importe l’époque et le pays.  Le Coran fut révélé en langue arabe et le prophète Mohammed était un Arabe, mais on aurait tort de croire que tous les musulmans sont arabes ou que tous les Arabes sont musulmans.  En fait, la grande majorité des 1.57 milliards[8] de musulmans, dans le monde, ne sont pas arabes.

Bien que beaucoup de gens, surtout en Occident, associent l’islam aux pays du Moyen-Orient, selon le Pew Research Centre, près des deux tiers (62%) des musulmans vivent dans la région de l’Asie-Pacifique et plus de musulmans vivent en Inde et au Pakistan (344 millions) que dans tout le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (317 millions).

Toujours selon le Pew Research Center, « les musulmans forment la majorité de la population dans 49 pays à travers le monde.  Le pays abritant le plus grand nombre de musulmans est l’Indonésie (209 millions), où 87.2% de la population s’identifie comme musulmane.  L’Inde abrite la deuxième plus grande population musulmane (près de 176 millions), bien que les musulmans ne comptent que pour 14.4% de la population de ce pays. »

L’islam n’est pas une race ou une nationalité – c’est une religion.  C’est ainsi que des musulmans vivent partout à travers le monde, de la Scandinavie aux Îles Fidji.

« Ô hommes!  Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, afin que vous fassiez connaissance entre vous. » (Coran 49:13)



Note de bas de page:

[1] Abou Daoud

[2] Imam Ahmad

[3] Tabari, Al (1993), The Conquest of Arabia (La conquête de l’Arabie), State University of New York Press, p. 16

[4]  Sahih Mouslim. Dans Ahmad et Ibn Majah il est fait référence à la fille comme à  « bouclier contre le feu » pour son père.

[5] Al-Bayhaqi

[6] Ahmad, An-Nasai

[7] At-Tirmidhi

[8] Selon le rapport, "Mapping the Global Muslim Population," par le Pew Forum on Religion & Public Life.

 

 

Les dix plus grands mythes sur l’islam (partie 2 de 2): D’autres mythes déconstruits

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: Suite de la première partie.

  • par Aisha Stacey (© 2016 IslamReligion.com)
  • Publié le 19 Sep 2016
  • Dernière mise à jour le 19 Sep 2016
  • Imprimés: 17
  • Lus: 7231 (moyenne quotidienne: 4)
  • Évaluation: 4 de 5
  • Évalué par: 2
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

4.     L’islam ne tolère pas les autres croyances et religions.

TopTenMyths2.jpgHistoriquement, l’islam a toujours respecté et fait respecter la liberté de religion.  Le Coran et les hadiths du prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) prêchent la tolérance envers les autres religions et les non-musulmans.  Si ces derniers vivent en terre d’islam, ils ont le droit de pratiquer leur religion et même d’avoir leurs propres cours de justice.

5.     L’islam est apparu il y a 1400 ans.

La racine du mot islam (sa-la-ma) est la même que celle du mot arabe salam (paix).  Essentiellement, l’islam signifie la soumission à la volonté de Dieu et le terme fait référence à la paix et à la sécurité que l’on ressent lorsque l’on vit en se soumettant à la volonté de Dieu.  Ainsi, à travers l’histoire de l’humanité, quiconque a pratiqué le monothéisme en se soumettant à la volonté de Dieu était forcément musulman.  Des êtres humains ont pratiqué l’islam depuis la création d’Adam.  À diverses périodes, Dieu a envoyé des prophètes et des messagers pour guider leur peuple.  Le message principal de tous les prophètes a toujours été un message d’unicité divine et de monothéisme exclusif.  Cette lignée de prophètes a débuté avec Adam, qui a été suivi, entre autres, par Noé, Abraham, Moïse, David, Salomon, Jean-le-Baptiste et Jésus (que la paix soit sur eux tous).  Dieu dit, dans le Coran :

« Et Nous n’avons envoyé aucun messager, avant toi (ô Mohammed), à qui Nous n’ayons révélé : « Nul ne doit être adoré en dehors de Moi; adorez-Moi donc. » (Coran 21:25)

Toutefois, le message initial de ces prophètes fut soit perdu, soit corrompu avec le temps.  Même les livres sacrés plus récents, comme la Torah et l’Évangile, ont été abondamment altérés et ont donc perdu leur crédibilité.  Par conséquent, ils ne peuvent plus être utilisés comme sources pour guider les gens vers la bonne voie.  C’est pourquoi 600 ans après Jésus (que la paix soit sur lui), Dieu a transmis à nouveau le message perdu des prophètes précédents par l’intermédiaire du prophète Mohammed.  Le livre contenant ce dernier message s’adressant à l’humanité tout entière est le Coran.  Dieu dit, dans le Coran :

« Et Nous ne t’avons envoyé à l’humanité, (ô Mohammed), que pour annoncer la bonne nouvelle et avertir.  Mais la plupart des gens ne savent pas. » (Coran 34:28)

« Et quiconque désire une religion autre que l’islam, elle ne sera pas acceptée de lui et il sera, dans l’au-delà, du nombre des perdants. » (Coran 3:85)

6.     Les musulmans ne croient pas en Jésus.

Les musulmans aiment et respectent tous les prophètes de Dieu, car en rejeter un revient à les rejeter tous.  Il va donc sans dire que les musulmans croient en Jésus, l’aiment et le respectent.  La différence, avec les chrétiens, est que les musulmans perçoivent son rôle, sur cette terre, en fonction de ce qu’en dit le Coran et les hadiths du prophète Mohammed.  Ils ne croient pas que Jésus était Dieu ni fils de Dieu et ils ne croient pas au concept de trinité.

Trois sourates du Coran font abondamment mention de la vie de Jésus, de sa famille élargie et de sa mère, Marie, et chacune révèle des détails de la vie de Jésus que l’on ne retrouve pas dans la Bible.  Les musulmans croient qu’il est né de façon miraculeuse (i.e. que sa mère était vierge et qu’il n’a jamais eu de père), qu’il n’a jamais, à aucun moment, prétendu être le fils de Dieu et qu’il n’a jamais demandé ou suggéré à quiconque qu’il devait être adoré.  Les musulmans croient également que Jésus reviendra sur terre avant la fin du monde.

7.     Le prophète Mohammed a rédigé le Coran

Cette accusation fut lancée, pour la première fois, du vivant même du prophète Mohammed.  Ses opposants désespéraient de protéger leurs intérêts et tentaient de semer le doute quant au caractère divin du Coran. 

Le Coran fut révélé au prophète Mohammed, par l’intermédiaire de l’ange Gabriel, sur une période de 23 ans.  Dieu Lui-même parle de ces accusations dans le Coran :

« Et quand Nos révélations bien claires leur sont récitées, ceux qui ne croient pas disent, à propos de la vérité qui leur est révélée : « C’est de la simple magie. »  Ou alors ils disent : « Il a tout inventé lui-même! » (Coran 46:7–8)

Par ailleurs, le Prophète était un homme illettré, ce à quoi Dieu fait également mention dans le Coran :

« Et tu ne récitais, (ô Mohammed), aucun livre avant celui-ci, pas plus que tu n’en écrivais de ta main droite.  Sinon, ceux qui suivent la voie de l’erreur auraient eu des doutes. » (Coran 29: 48)

Le Coran est rempli de faits étonnants et nous ne pouvons que nous interroger à savoir comment un homme illettré du septième siècle de notre ère aurait pu connaître des choses qui n’ont que récemment été découvertes par la science.  Comment aurait-il pu savoir, avec précision, comment les nuages de pluie et la grêle se forment ou encore que l’univers est en constante expansion?  Comment aurait-il pu décrire, avec moult détails, les différents stades du développement de l’embryon sans l’aide d’aucun instrument scientifique moderne?

8.     Le croissant de lune est un symbole de l’islam

La communauté musulmane dirigée par le prophète Mohammed n’avait pas de symbole.  Les caravanes et les armées utilisaient des drapeaux pour s’identifier, mais de couleur unie, habituellement noir ou vert.  Les musulmans n’ont pas de symbole représentant l’islam comme les chrétiens ont la croix ou les juifs l’étoile de David.

Le croissant de lune fut d’abord associé aux Turcs et, avant même la venue de l’islam, il apparaissait sur leurs pièces de monnaie.  Le croissant de lune et l’étoile devinrent des symboles de l’islam lorsque les Turcs firent la conquête de Constantinople (Istanbul) en 1453.  Ils décidèrent de prendre le drapeau et le symbole de la ville qui existaient déjà et d’en faire le symbole de l’empire Ottoman.  Depuis, le croissant a été adopté par plusieurs pays musulmans et les gens en ont fait, à tort, un symbole de l’islam.

9.     Les musulmans adorent un dieu lunaire.

Certaines personnes font parfois référence à Allah en tant qu’interprétation moderne d’un ancien dieu lunaire.  C’est tout à fait faux.  Allah est l’un des noms de Dieu utilisé par tous les croyants de langue arabe, incluant bon nombre de chrétiens et de juifs.  Allah n’est aucunement associé à l’adoration de la lune.

Nous avons peu d’informations sur la religion des Arabes avant l’époque du prophète Abraham, mais il ne fait aucun doute qu’ils adoraient des idoles, de même que divers corps célestes, arbres et pierres.  Leurs déités les plus populaires étaient Manat, al-Lat et al-Ouzza, mais rien n’indique qu’il s’agissait de divinités lunaires.

10. Le terme jihad signifie « guerre sainte »

Le terme arabe pour « guerre » n’est pas jihad.  Le terme jihad signifie lutte ou effort et comprend plusieurs niveaux de signification.  Il peut faire référence à une lutte intérieure contre soi-même, nécessaire pour se rapprocher de Dieu.  Ou encore à un effort pour faire en sorte qu’une communauté musulmane soit fondée sur la justice sociale et les droits de l’homme.  Enfin, il peut aussi faire référence à une lutte militaire.

Cette lutte peut être défensive ou offensive.  Le jihad défensif a lieu quand les terres des musulmans sont prises d’assaut et que la vie des gens, leurs richesses et leur honneur sont menacés.  Les musulmans se défendent alors contre l’envahisseur.  Dans le jihad offensif, des gens sont combattus s’ils s’opposent à l’établissement de la loi islamique ou tentent d’empêcher l’islam d’être enseigné aux gens.  L’islam est une miséricorde pour l’humanité; c’est une religion qui fut révélée pour que les gens sortent de l’ignorance et cessent d’adorer les pierres et les humains, pour se tourner vers le Dieu unique; pour qu’ils échappent à l’oppression et aux injustices héritées de leurs cultures et de leurs peuples et qu’ils connaissent l’égalité et la justice.  Une fois que l’islam a été enseigné aux gens, ils ne sont nullement tenus de l’embrasser; cette décision leur revient entièrement.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Les plus lus

du quotidien
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Total
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version