La religion de l'Islam  
 

 
 

Recommander ce site
| More
 

Eric Schrody, ex-catholique, USA (partie 1 de 2)

  
Description: Interview avec l’ancien chanteur de rap Everlast sur son cheminement vers l’islam.  Partie 1.
par Adisa Banjoko (interviewer)
Publié le 08 Dec 2008 - Dernière mise à jour le 14 Dec 2008
Lus: 18443 (moyenne quotidienne: 9) - Évaluation: 4 de 5 - Évalué par: 4
Imprimés: 577 - Envoyés: 6 - Commentés: 0

Catégorie: Articles > Histoires de musulmans convertis > Hommes

La musique rap a souvent été influencée par l’islam.  De groupes comme Public Enemy, qui chantent leur respect pour la Nation de l’islam, à des artistes comme Q-Tip of a Tribe Called Quest qui se convertissent à l’islam, cette religion semble être un thème récurrent dans le genre, tant dans les paroles de chansons que dans la vie de ceux qui les chantent.  Un autre artiste, Eric Schrody, mieux connu sous le nom d’Everlast, s’est récemment converti à l’islam.

Bien qu’Everlast ait commencé sa carrière musicale en faisant du rap, il a récemment montré une autre facette de son talent, à la fois plus profonde et plus diversifiée.  Il en fait la démonstration dans son dernier album, Whitey Ford Sings the Blues, dont le ton plus réfléchi et philosophe nous laisse entrevoir l’influence que l’islam a maintenant sur sa vie.

Ce qui suit est une interview dans laquelle Everlast parle de son cheminement vers l’islam et des défis auxquels il doit maintenant faire face en tant que musulman.

AB : Parle-moi de la première fois où tu as entendu parler de l’islam.

E : C’était probablement vers la fin des années 80.  J’étais copain avec Divine Styler (un chanteur rap populaire de Los Angeles).  Il sortait petit à petit de sa période 5% (qui fait référence à la secte pseudo-islamique « la nation des dieux et des terres ») et il s’intéressait de plus en plus au véritable islam.  Il vivait avec une famille musulmane, la famille Bachir.  Abdoullah Bachir était en quelque sorte son mentor et allait plus tard devenir le mien.  Pendant que Divine Styler vivait cette transition, je faisais partie de son entourage et c’est ainsi que j’en entendais parler de temps à autre.

J’essaie de me souvenir à quel moment exactement j’ai pris conscience pour de bon qu’il s’agissait de l’islam.  Je crois que c’est lorsqu’un des amis de Divine s’est converti et que j’étais présent.  Je l’ai entendu dire : « J’atteste qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que Mohammed est Son serviteur et messager. »  Et je me souviens m’être dit : « Qu’est-ce que c’est que ça?  Je suis Blanc; suis-je censé être ici? »  J’imagine que c’était tout simplement de l’ignorance.  Car ici, aux États-Unis, l’islam est souvent considéré comme une religion de Noirs.  Mais quelqu’un me fit remarquer qu’il y avait un nombre élevé de musulmans Blancs dans le monde.  J’en fus étonné, car je n’en avais jamais entendu parler.

AB : Ressens-tu une pression supplémentaire en tant que musulman Blanc vivant aux États-Unis?

E : Je ne pense pas à cela à grande échelle.  Pour moi, l’islam est une chose personnelle.  Allah est le dieu de tout l’univers et de tous les hommes.  L’islam, c’est ma relation personnelle avec Dieu; alors nul ne peut mettre plus de pression sur moi que je ne peux m’en imposer moi-même.  Quant à la mosquée où je vais habituellement prier, je ne me suis jamais sentie aussi bienvenu; j’y suis à l’aise comme chez moi.  Je ne me rappelle d’aucune mosquée que j’ai visitée où je ne me suis pas senti à l’aise.  À New York, par exemple, la mosquée est immense et tant de gens la fréquentent, mais personne ne vous regarde étrangement ni ne vous remarque, même.  Je me souviens y avoir vu des Chinois, des Coréens, des Espagnols, etc, ce qui m’a tout de suite mis à l’aise, car à la mosquée que je fréquente habituellement, je suis le seul Blanc (bien qu’il y ait quelques femmes blanches).

Je crois que les deux premières fois où j’ai assisté à la prière du vendredi, j’y pensais beaucoup, j’étais conscient de ma différence.  La première fois, c’était à New York, où un ami m’avait amené, à Brooklyn in Bed-Stuy (Bedford Stuyvestant).  Le voisinage me rendait nerveux, mais pas la mosquée comme telle.  Mais une fois à l’intérieur, je me sentis très à l’aise et pas vraiment différent des autres personnes qui y prenaient place.

AB : Quelle a été la réaction de ta famille face à ta conversion à l’islam?  Car tu as été élevé dans le catholicisme, n’est-ce pas?

E : Vous savez, ma mère est très ouverte d’esprit, très progressiste.  Elle habite avec moi.  Et j’ai été élevé non pas avec la croyance en Dieu, mais avec la certitude profonde de Son existence.  On m’a appris que s’il y a une chose vraiment importante que je dois savoir en cette vie, c’est que Dieu existe.  Et ma mère, bien que catholique, est la première à montrer du doigt l’hypocrisie qui existe au sein de l’Église.  Il y a bien longtemps qu’elle n’a pas assisté à une messe.  Mais autant que je sache, elle est heureuse de savoir que Dieu occupe une telle place dans ma vie.

Elle me regarde faire mes prières.  Et Divine est une des personnes qu’elle aime le plus.  Nous ayant connus plus jeunes, elle sait à quel point nous avons changé.  Lorsque Divine et moi nous sommes connus, nous étions de jeunes fous; nous faisions la fête, nous nous battions et errions sans but.  Nous pensions que c’était cela être un homme, nous étions de vraies petites brutes.

Mais elle a vu à quel point l’islam nous a changés et à quel point cette religion a apporté la paix dans nos vies, surtout depuis que je me suis mis à la pratiquer de façon sérieuse.  L’autre jour, j’ai eu une longue conversation avec ma mère au sujet de la religion en général.  Nous parlions de la vie et de la mort, et de l’avenir, du moment où elle allait mourir, et je lui ai demandé de faire quelque chose.  Je lui ai dit : « Maman, quand tu mourras, des anges viendront de poser des questions et tu devras y répondre.  Je ne sais pas exactement comment ça se passera, car je ne suis jamais passé par là...  Mais garde à l’esprit qu’il n’y a qu’un seul Dieu et qu’il n’a jamais été homme. »

Elle m’a répondu : « Je comprends ce que tu essaies de me dire. »  Et j’ai dit : « Jésus n’était pas Dieu, maman. »

Je vois petit à petit les effets de mes enseignements sur ma mère.  Elle n’est pas musulmane, mais elle sait qu’il n’y a qu’un seul Dieu.  Et cela me rend heureux.  Je connais des gens qui se sont convertis à l’islam et qui ont été rejetés par leur famille.

  Suivant > Eric Schrody, ex-catholique, USA (partie 2 de 2)
Parties de cet article
Eric Schrody, ex-catholique, USA (partie 1 de 2)
Eric Schrody, ex-catholique, USA (partie 2 de 2)
Voir toutes les parties en même temps
Boîte à outils de l'article
Faible Meilleur  Évaluer cet article Évaluer
Retour en haut Retour en haut
Imprimer Imprimer Sauvegarder cet article Sauvegarder Envoyer cet article à un ami Courriel PDF PDF
Commenter cet article Ajouter un commentaire Voir ou cacher les commentaires sur cet article Voir les commentaires (aucun commentaire) Ajouter cet article à vos favoris sur ce site Les favoris du site Ajouter cet article à vos favoris sur Explorer Les favoris d'Explorer
| More
Autres articles dans la même catégorie
Catégorie: Articles > Histoires de musulmans convertis > Hommes
Bruce Paterson, ex-chrétien, Royaume-Uni
Dawood Kinney, ex-catholique, USA
Clinton Sipes, ex-chrétien, USA (partie 1 de 2)
Clinton Sipes, ex-chrétien, USA (partie 2 de 2)
Malik Mohammed Hassan, Canada
Yusuf Estes, ex-chrétien et ancien aumônier carcéral (partie 1 de 5)
Yusuf Estes, ex-chrétien et ancien aumônier carcéral (partie 2 de 5)
Yusuf Estes, ex-chrétien et ancien aumônier carcéral (partie 3 de 5)
Yusuf Estes, ex-chrétien et ancien aumônier carcéral (partie 4 de 5)
Yusuf Estes, ex-chrétien et ancien aumônier carcéral (partie 5 de 5)
Indrani et Chandara, anciennement adeptes de l’hindouisme, Singapour (partie 1 de 3)
Indrani et Chandara, anciennement adeptes de l’hindouisme, Singapour (partie 2 de 3)
Indrani et Chandara, anciennement adeptes de l’hindouisme, Singapour (partie 3 de 3)
Radko, ex-athée, tchèque (partie 1 de 2) : De l’athéisme au christianisme
Radko, ex-athée, tchèque (partie 2 de 2) : Une graine semée devient grande et forte
Brandon Toropov, ex-chrétien, États-Unis (partie 1 de 2)
Brandon Toropov, ex-chrétien, États-Unis (partie 2 de 2)
Moussa Caplan, ex-juif, USA
Muhammed Umar Rao, ex-hindou, brahmane
Youssef al Khattab, ex-juif
C.S. Mathos, ex-athée, États-Unis
Richard Leiman, ex-juif, États-Unis
Abdul-Lateef Abdullah, ex-protestant, États-Unis (partie 1/2) : Apprendre l’islam
Abdul-Lateef Abdullah, ex-protestant, États-Unis (partie 2/2) : Comment l’islam a changé ma vie
Hussein Abdulwaheed Amin, ex-catholique, Irlande (partie 1 de 4): Introduction et parcours personnel
Hussein Abdulwaheed Amin, ex-catholique, Irlande (partie 2 de 4): Étude des sources de savoir chrétiennes
Hussein Abdulwaheed Amin, ex-catholique, Irlande (partie 3 de 4): De la doctrine de la trinité à l’unitarisme
Hussein Abdulwaheed Amin, ex-catholique, Irlande (partie 4 de 4): Profession de foi théologique
Anthony Greene, ex-chrétien, Royaume-Uni
Dr Ali Selman Benoist, ex-catholique, France
Ali, ex-chrétien, États-Unis
Yahya Schroder, ex-défenseur de la laïcité, Allemagne
Jim Cate, ex-chrétien, États-Unis
Michael David Shapiro, ex-juif, Russie
Melech Yacov, ex-juif, États-Unis (partie1 de 2)
Melech Yacov, ex-juif, États-Unis (partie 2de 2)
Mariano Ricardo Calle, ex-catholique, Argentine
William, ex-juif, États-Unis
Abdullah DeLancey, ex-chrétien, Canada
Donald W. Flood, ex-chrétien, États-Unis (partie 1 de 4)
Donald W. Flood, ex-chrétien, États-Unis (partie 2/4)
Donald W. Flood, ex-chrétien, États-Unis (partie 3 de 4)
Donald W. Flood, Ex-Christian, USA (part 4 of 4)
Poncardas Romas, ex-chrétien, Philippines
Muhammad Nazeeh Khalid, Ex-Christian, Egypt
Converti à l’islam à treize ans
Thomas Webber, ex-chrétien, Royaume-Uni
Heinz, ex-chrétien, Royaume-Uni
Khalil Ibrahim Abdulmajid, ex-chrétien, États-Unis(partie 1 de 2)
Khalil Ibrahim Abdulmajid, ex-chrétien, États-Unis (partie 2 de 2)
Jonathan Beale, ex-catholique, Royaume-Uni (partie 1 de 2)
Jonathan Beale, ex-catholique, Royaume-Uni (partie 2 de 2)
Jonathan Abdillah, ex-chrétien, Canada
Charlie Alcala, ex-chrétien, Philippines
Troy Bagnall, ex-chrétien, États-Unis
Anthony, ex-mormon, États-Unis
Frank Estrada, ex-catholique, Roumanie
Wildeman, Pays-Bas
Jeremy Ben Royston Boulter, ex-chrétien, Royaume-Uni (partie 1 de 7)
Jeremy Ben Royston Boulter, ex-chrétien, Royaume-Uni (partie 2 de 7)
Jeremy Ben Royston Boulter, ex-chrétien, Royaume-Uni (partie 3 de 7)
Jeremy Ben Royston Boulter, ex-chrétien, Royaume-Uni (partie 4 de 7)
Jeremy Ben Royston Boulter, ex-chrétien, Royaume-Uni (partie 5 de 7)
Jeremy Ben Royston Boulter, ex-chrétien, Royaume-Uni (partie 6 de 7)
Jeremy Ben Royston Boulter, ex-chrétien, Royaume-Uni (partie 7 de 7)
   

Page d'accueil Page d'accueil

Contactez-nous Contactez-nous

EnglishEspañol
FrançaisDeutsch
РусскийPortuguês
中文日本語
Italian

  Aide en direct par Chat  
En ligne tous les jours
De  à 
(selon l'heure de votre ordinateur)

  Connecter  
Nom d'utilisateur
Mot de passe
Me connecter automatiquement à chaque visite
Vous avez oublié votre mot de passe?
Vous ne possédez pas de compte? S'inscrire et pourquoi

  Plus populaires  

  Afficher les articles  

  Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.


  Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

Désactiver l'enregistrement de mon historique