La religion de l'Islam  
 

 
 

Recommander ce site
| More
 

Les érudits chrétiens reconnaissent les contradictions dans la Bible (partie 1 de 7) : Introduction

  
Description: Regard sur ce que certains des plus grands érudits chrétiens ont dit au sujet de l’authenticité de la Bible. 
par Misha’al ibn Abdullah (tiré du livre : What did Jesus really Say? (Quel était le véritable message de Jésus?))
Publié le 01 Mar 2010 - Dernière mise à jour le 04 Sep 2011
Lus: 12464 (moyenne quotidienne: 8) - Évaluation: 4.5 de 5 - Évalué par: 2
Imprimés: 607 - Envoyés: 0 - Commentés: 0

Catégorie: Articles > Religion comparée > La Bible

« Malheur, donc, à ceux qui, de leurs propres mains, écrivent un livre et disent : « Ceci vient de Dieu » pour en tirer un prix misérable.  Malheur à eux pour ce que leurs mains ont écrit et malheur à eux pour le profit qu’ils en tirent! »  (Coran 2:79)

« Et lorsque leur vint un messager de Dieu qui leur confirma ce qu’ils avaient déjà, certains de ceux à qui le Livre avait été donné jetèrent le Livre de Dieu par-dessus leur épaule comme s’ils ne savaient rien. »  (Coran 2:101)

« Vous n'ajouterez rien à ce que je vous commande et vous n'en retrancherez rien. Vous obéirez aux commandements de l'Éternel votre Dieu, que je vous transmets. »  (Deutéronome 4:2)

Commençons par le début.  Aucun spécialiste de la Bible, en ce monde, n’affirmera jamais que c’est Jésus qui a rédigé cet ouvrage.  Tous sont d’accord sur le fait que la plus grande partie de la Bible a été rédigée par ses fidèles, après son départ.  Le docteur W.Graham Scroggie de la Moody Bible Institute, une prestigieuse mission évangélique située à Chicago, a dit :

« Oui, la Bible est d’origine humaine, bien que certains aient affirmé le contraire, plus par zèle que par érudition.  Les livres qui composent la Bible ont été pensés par des hommes, rédigés dans le langage des hommes, écrits par la main des hommes et leur style est caractéristique de celui des hommes...  C’est un livre humain, mais aussi divin. »[1]

Un autre érudit chrétien, Kenneth Cragg, l’évêque anglican de Jérusalem, a dit :

« Dans le Nouveau Testament... [il y a des textes] condensés et révisés, des reproductions de choix et des témoignages.  Les évangiles ont survécu à leurs auteurs et sont demeurés présents dans l’esprit de l’Église.  Ils représentent à la fois l’expérience et l’histoire... »[2]

« C’est un fait connu que l’Évangile original fut transmis oralement et que de cette tradition orale ont découlé toutes sortes de variantes.  Il est également vrai que lorsque les faits historiques du christianisme furent mis par écrit, ils continuèrent, oralement, à être l’objet de variantes diverses, volontaires ou non, ce qui eut une influence sur les scribes et les rédacteurs. » [3]

« En fait, chaque livre du Nouveau Testament, à l’exception des quatre épîtres de Paul, est, de nos jours, plus ou moins sujet à controverse et diverses insertions y sont maintenues. »[4]

Le docteur Lobegott Friedrich Konstantin Von Tischendorf, un des plus inflexibles défenseurs chrétiens de la trinité, dû lui-même admettre :

« Plusieurs passages [du Nouveau Testament] ont subi de si profondes modifications de sens qu’ils nous laissent dans une douloureuse incertitude sur ce que les apôtres avaient réellement écrit. »[5]

Après avoir énuméré plusieurs exemples d’affirmations contradictoires dans la Bible, le docteur Frederic Kenyon dit :

« En plus des contradictions flagrantes comme celles [que je viens d’énumérer], il n’y a guère de versets dans lesquels nous ne retrouvons pas de variantes [dans les copies des anciens manuscrits à partir desquels la Bible a été assemblée].  Personne ne peut se dire indifférent à ces ajouts, omissions ou altérations. »[6]

Tout au long de ce texte, vous trouverez de nombreuses autres citations d’éminents érudits chrétiens.

Les chrétiens sont, de façon générale, de bonnes et honnêtes personnes; et plus leur foi est profonde, meilleurs ils sont.  Le Coran en fait d’ailleurs mention :

« Tu trouveras certainement que les juifs et les idolâtres sont les ennemis les plus acharnés des croyants.  Et tu trouveras que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : « Nous sommes chrétiens. »  C’est qu’ils comptent parmi eux des prêtres et des moines, et qu’ils ne sont point orgueilleux.  Quand ils écoutent ce qui a été révélé au messager, tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu’ils ont reconnu la vérité.  Ils disent : « Seigneur !  Nous croyons!  Inscris-nous parmi ceux qui témoignent (de la vérité). »  (Coran 5:82-83)

Toutes les « versions » de la Bible ayant précédé la version révisée de 1881 dépendaient des « anciennes copies » (celles datant d’entre cinq et six cents ans après Jésus).  Les réviseurs de la Version Standard Révisée de 1952 furent les premiers spécialistes de la Bible à avoir accès aux copies les plus anciennes datant de trois à quatre cents ans après Jésus.  Il va de soi que plus un document est temporellement proche de sa source, plus son authenticité devrait être grande.  Voyons quelle est l’opinion de la chrétienté par rapport à la plus révisée des versions de la Bible (révisée d’abord en 1952, puis en 1971) :

« La meilleure version qui ait été produite au cours de ce siècle. » - (Journal Church of England)

« Une toute nouvelle traduction faite par des érudits de la plus haute éminence. »  (Times, supplément littéraire)

« Toutes les caractéristiques hautement appréciées de la version autorisée alliées à une nouvelle justesse dans la traduction. » - (Life and Work)

« La traduction la plus fidèle, qui se rapproche le plus de l’original. » - (The Times)

Même la maison d’édition (Collins) mentionne dans ses notes, à la page 10 :

« Cette Bible est issue du travail de trente-deux érudits secondés par un comité consultatif représentant cinquante dénominations ayant coopéré entre elles. »

Voyons maintenant ce que ces trente-deux érudits chrétiens de la plus haute éminence, secondés par cinquante dénominations chrétiennes ayant coopéré entre elles, ont à dire au sujet de la version autorisée (connue, en anglais, sous l’appellation de King James Version (KJV)).  Dans la préface de la Version Standard Révisée de 1971, on peut lire :

« ... La King James Version comporte de graves erreurs... »

Le groupe d’érudits affirme également:

« ... ces erreurs sont si nombreuses et si graves qu’elles nécessitent une révision du texte en profondeur. »

Le magazine « Awake » du 8 septembre 1957 des Témoins de Jéhovah titrait : « 50 000 erreurs dans la Bible! » et l’article en question affirmait : « ... la Bible contient probablement plus de 50 000 erreurs... qui se sont immiscées dans le texte...  50 000 erreurs graves... ».  Puis, après des révélations aussi percutantes, ils ajoutent : « ... mais prise dans son ensemble, la Bible demeure un ouvrage fiable. »  Dans les textes qui suivent, nous jetterons un coup d’œil sur seulement quelques-unes de ces erreurs.



Footnotes:

[1] W Graham Scroggie, p. 17

[2] The Call of the Minaret, Kenneth Cragg, p 277

[3] Peake’s Commentary on the Bible, p. 633

[4] Encyclopaedia Brittanica, 12th Ed. Vol. 3, p. 643

[5] Secrets of Mount Sinai, James Bentley, p. 117

[6] Our Bible and the Ancient Manuscripts, Dr. Frederic Kenyon, Eyre et Spottiswoode, p. 3

  Suivant > Les érudits chrétiens reconnaissent les contradictions dans la Bible (partie 2 de 7) : Exemples de falsifications
Parties de cet article
Les érudits chrétiens reconnaissent les contradictions dans la Bible (partie 1 de 7) : Introduction
Les érudits chrétiens reconnaissent les contradictions dans la Bible (partie 2 de 7) : Exemples de falsifications
Les érudits chrétiens reconnaissent les contradictions dans la Bible (partie 3 de 7) : Auteurs présumés du Nouveau Testament
Les érudits chrétiens reconnaissent les contradictions dans la Bible (partie 4 de 7) : Corruption des Écritures chrétiennes
Voir toutes les parties en même temps
Boîte à outils de l'article
Faible Meilleur  Évaluer cet article Évaluer
Retour en haut Retour en haut
Imprimer Imprimer Sauvegarder cet article Sauvegarder Envoyer cet article à un ami Courriel PDF PDF
Commenter cet article Ajouter un commentaire Voir ou cacher les commentaires sur cet article Voir les commentaires (aucun commentaire) Ajouter cet article à vos favoris sur ce site Les favoris du site Ajouter cet article à vos favoris sur Explorer Les favoris d'Explorer
| More
Autres articles dans la même catégorie
Catégorie: Articles > Religion comparée > La Bible
Les prophéties bibliques sur Mohammed (partie 1 de 4): le témoignage des érudits
Les prophéties bibliques sur Mohammed (partie 2 de 4): Les prophéties de l’Ancien Testament
Prophéties bibliques sur Mohammed (partie 3 de 4): Les prophéties du Nouveau Testament sur Mohammed
Les prophéties bibliques sur Mohammed (partie 4 de 4): autres prophéties du Nouveau Testament sur Mohammed
Où est le « Christ » dans le « christianisme »?
L’Ancien Testament
Le Nouveau Testament
Mystères religieux 101 : la crucifixion
   

Page d'accueil Page d'accueil

Contactez-nous Contactez-nous

EnglishEspañol
FrançaisDeutsch
РусскийPortuguês
中文日本語
Italian

  Aide en direct par Chat  
En ligne tous les jours
De  à 
(selon l'heure de votre ordinateur)

  Connecter  
Nom d'utilisateur
Mot de passe
Me connecter automatiquement à chaque visite
Vous avez oublié votre mot de passe?
Vous ne possédez pas de compte? S'inscrire et pourquoi

  Plus populaires  

  Afficher les articles  

  Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.


  Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

Désactiver l'enregistrement de mon historique