El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

El artículo / video que has solicitado no existe todavía.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L'articolo / video che hai richiesto non esiste ancora.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

요청한 문서 / 비디오는 아직 존재하지 않습니다.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

המאמר / הסרטון שביקשת אינו קיים עדיין.

The article/video you have requested doesn't exist yet.

L’histoire d’Adam (partie 1 de 5) : Le premier homme

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: L’histoire émouvante d’Adam, décrite sur la base des textes de la révélation.

  • par Aisha Stacey (© 2009 IslamReligion.com)
  • Publié le 04 May 2009
  • Dernière mise à jour le 17 May 2009
  • Imprimés: 2705
  • Lus: 543690 (moyenne quotidienne: 181)
  • Évaluation: 4.4 de 5
  • Évalué par: 16
  • Envoyés: 4
  • Commentés: 2

L’islam nous fournit tous les surprenants détails de la création d’Adam[1].  La tradition judéo-chrétienne, elle, nous fournit des détails à la fois similaires et très différents de ceux que l’on retrouve dans l’islam.  La Genèse affirme qu’Adam fut créé à partir de la poussière du sol et le Talmud affirme qu’il fut modelé à partir de boue.

Le Coran rapporte ce qui suit :

« Et lorsque ton Seigneur dit aux anges: « Je vais établir un vice-roi sur la terre », ils dirent : « Vas-tu en établir un qui y sèmera la corruption et y répandra le sang, tandis que nous sommes là à Te glorifier et à Te sanctifier ? »  Il dit : « En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas. » (Coran 2:30)

C’est ainsi que débute l’histoire d’Adam, le premier être humain, le premier homme.  Dieu créa Adam d’une poignée de terre.  Des anges furent envoyés aux quatre coins du monde afin d’y cueillir la terre à partir de laquelle allait être créé Adam.  La terre rapportée était rouge, blanche, brune et noire; elle était à la fois molle et malléable, dure et sablonneuse; elle provenait de montagnes et de vallées, de déserts arides, de plaines fertiles et verdoyantes, et de tous les lieux se trouvant entre eux.  Les descendants d’Adam allaient être aussi diversifiés que cette poignée de terre à partir de laquelle était créé leur ancêtre.  Et en effet, les hommes ont tous des apparences, des caractéristiques et des attributs différents.

Terre ou argile?

Le Coran utilise plus d’un terme pour faire référence à la terre utilisée pour créer Adam, et ce sont ces termes qui nous ont permis de comprendre l’évolution de sa création, car un terme différent est utilisé pour chaque stade de création.  La terre est appelée terre, mais Dieu l’appelle également argile.  Lorsqu’elle est mêlée à de l’eau, elle devient de la boue; lorsqu’on la laisse reposer, une partie de son eau s’évapore et elle devient collante, telle une boue qui commence à sécher.  Si elle est laissée ainsi, elle dégage bientôt une odeur et sa couleur devient plus foncée, comme l’argile.  C’est à partir de cette substance que Dieu a modelé Adam.  Son corps, dépourvu d’âme, fut laissé à sécher et devint ce que le Coran appelle l’argile sonnante.  Adam fut modelé à partir d’une substance semblable à l’argile utilisée par les potiers; lorsque l’on tape dessus, elle produit un tintement.[2]

Le premier homme honoré

Le Coran poursuit :

« Quand ton Seigneur dit aux anges : « Je vais créer un être humain à partir d’argile sonnante.  Lorsque Je l’aurai bien façonné et que Je lui aurai insufflé de Mon esprit, jetez-vous prosternés devant lui. » (Coran 38:71-72)

Dieu honora de plusieurs façons ce premier humain.  Il lui insuffla son âme, Il le façonna de Ses propres mains et Il ordonna aux anges de se prosterner devant lui.  Et Il dit aux anges :

« Prosternez-vous devant Adam! »  Et ils se prosternèrent tous, à l’exception d’Iblis, qui refusa [de s’exécuter]. » (Coran 7:11)

Bien que la prosternation soit normalement réservée uniquement à Dieu, cette prosternation des anges devant Adam était un signe de respect et d’honneur.  Il a été rapporté que lorsque le corps d’Adam trembla en prenant vie, il éternua et dit aussitôt : « Louanges à Dieu » et Dieu répondit en lui accordant Sa miséricorde.  Bien que ce récit ne se trouve ni dans le Coran ni dans les narrations du prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), on le trouve dans certains commentaires explicatifs du Coran.  Ainsi, dès les premières secondes de sa vie, le premier homme fut considéré comme une créature honorable, enveloppée par l’infinie miséricorde de Dieu.[3]

Par ailleurs, le prophète Mohammed a affirmé que Dieu avait créé Adam à Son image.[4]  Cela ne signifie pas qu’Adam ressemblait physiquement à Dieu, puisque Dieu est unique en tous points et qu’il nous est impossible de L’imaginer ou de Le comprendre dans Sa totalité.  Mais cela signifie que Dieu a donné à Adam quelques qualités similaires aux Siennes, quoique incomparables (des qualités comme la miséricorde, l’amour, le libre arbitre, etc).

La première salutation

Dieu ordonna à Adam d’aborder un groupe d’anges assis non loin de lui et de les saluer en utilisant la formule « assalam’alaikum » (qui signifie : que la paix de Dieu soit sur vous).  Ils répondirent : « que la paix de Dieu soit sur toi également, de même que Sa miséricorde et Ses bénédictions ».   Depuis ce jour, cette salutation devint celle que s’échangent entre eux ceux qui se soumettent à Dieu.  Depuis la création d’Adam, nous, ses descendants, avons reçu l’ordre de répandre la paix.

Dieu a affirmé à l’humanité ne l’avoir créée que pour qu’elle L’adore.  Tout, dans ce monde, a été créé pour Adam et ses descendants, pour les aider à mieux connaître Dieu et à L’adorer comme il se doit.  De par Son infinie sagesse, Dieu a fait d’Adam et de ses descendants les gardiens de la terre, et c’est pourquoi Il a enseigné à Adam tout ce qu’il avait besoin de savoir pour mener à bien cette tâche.

« Et Il apprit à Adam les noms (de toutes choses) » (Coran 2:31)

Dieu a donné à Adam la capacité d’identifier et de nommer toute chose.  Il lui a enseigné le langage, de même que l’art de s’exprimer et de communiquer.  Dieu a imprégné Adam d’une soif inaltérable et d’un amour profond pour le savoir.  Après qu’Adam eût appris les noms de toutes choses, Dieu dit aux anges :

« Dites-moi les noms de ces choses si vous êtes véridiques. »  Ils dirent : « Gloire à Toi !  Nous n’avons de savoir que ce que Tu nous as enseigné.  Certes, c’est Toi l’Omniscient, le Sage. » (Coran 2:31-32)

Puis Dieu Se tourna vers Adam et dit :

« Ô Adam!  Informe-les de ces noms ».  Puis lorsque Adam les eût informés de ces noms, Dieu dit : « Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les secrets des cieux et de la terre ?  Et Je sais ce que vous divulguez, de même que ce que vous cachez. » (Coran 2:33)

Adam tenta de s’adresser aux anges, mais ils étaient occupés à adorer Dieu.  Les anges ont été créés dépourvus de libre arbitre; ils n’existent que pour glorifier et adorer Dieu.  Adam, de son côté, fut créé avec la faculté de raisonner, de faire des choix, d’identifier les choses qui l’entourent et de comprendre leur utilité, ce qui le prépara à sa prochaine étape, sur terre.  Il connaissait le nom de toute chose, mais il était seul au Paradis.  Alors un matin, lorsqu’il s’éveilla, il vit une femme qui l’observait.[5]



Footnotes:

[1] Que l’on retrouve dans l’ouvrage d’Al Imam ibn Kathir, The Stories of the Prophets (histoires des prophètes).

[2] Sahih Al-Boukhari

[3] Al Imam ibn Kathir. The Stories of the Prophets.

[4] Sahih Mouslim

[5] Ibn Kathir

 

 

L’histoire d’Adam (partie 2 de 5) : La création d’Ève et le rôle joué par Satan

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: La création de la première femme, la demeure paisible du Paradis et le début de l’inimitié entre Satan et les hommes.

  • par Aisha Stacey (© 2009 IslamReligion.com)
  • Publié le 01 Jun 2009
  • Dernière mise à jour le 01 Jun 2009
  • Imprimés: 2210
  • Lus: 447228 (moyenne quotidienne: 150)
  • Évaluation: 4.9 de 5
  • Évalué par: 9
  • Envoyés: 2
  • Commentés: 0

Adam ouvrit les yeux et vit une jolie femme qui l’observait, penchée sur lui.  Surpris, il demanda à la femme pourquoi elle avait été créée.  Elle lui dit qu’elle était là pour combler sa solitude et pour qu’il puisse vivre en toute tranquillité auprès d’elle.  Les anges questionnèrent Adam; ils savaient que celui-ci possédait un savoir qui leur faisait défaut et qui était essentiel à la vie des hommes sur terre.  Ils demandèrent : « Qui est-ce? »  Et Adam répondit : « C’est Ève ».

Ève est appelée Hawwa, en arabe; ce nom provient du mot-racine hay, qui signifie « vivre ».  Ève est également une variante de l’ancien nom hébreu Havva, qui tire aussi ses origines du mot-racine hay.  Adam dit aux anges qu’Ève avait été ainsi nommée parce que créée d’une partie de lui-même et qu’il était lui-même un être vivant.

La tradition judéo-chrétienne affirme elle aussi qu’Ève fut créée à partir d’une côte d’Adam, bien que la traduction littérale des textes du judaïsme fasse référence au flanc plutôt qu’à une côte.

« Et Dieu dit : « Ô hommes!  Craignez votre Seigneur, qui vous a créés d’un seul être et qui a créé, à partir de celui-ci, sa compagne; puis, de [l’union de] ces deux-là, Il a fait proliférer de tous côtés une multitude d’hommes et de femmes. » (Coran 4:1)

Des narrations du prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), nous apprenons qu’Ève fut créée à partir de la côte gauche la plus courte d’Adam durant le sommeil de celui-ci et que par la suite, Dieu la recouvra de peau.  Le Prophète a d’ailleurs utilisé l’histoire de la création d’Ève à partir d’une côte d’Adam pour faire comprendre aux musulmans à quel point il est important qu’ils se montrent bons envers les femmes.  Il leur a dit : « Ô musulmans!  Soyez bons envers les femmes, car elles ont été créées à partir d’une côte, et la partie la plus courbée de la côte est sa partie supérieure.  Si vous tentez de la redresser, elle se brisera; mais si vous la laissez telle quelle, elle demeurera courbée.  Je vous implore donc de prendre grand soin des femmes. »

La demeure du Paradis

Adam et Ève, donc, vivaient heureux au Paradis.  Le judaïsme, le christianisme et l’islam s’entendent tous sur ce fait.  L’islam nous apprend qu’Adam et Ève avaient tout le Paradis pour eux seuls et que Dieu dit à Adam : « Ô Adam !  Habitez le Paradis, toi et ton épouse, et mangez de tous ses fruits à votre guise... » (Coran 2:35).  Le Coran ne révèle pas l’emplacement exact du Paradis, mais les exégètes s’entendent pour dire qu’il n’est pas sur terre et que la connaissance de son emplacement n’est pas essentielle aux humains.  Ce qui compte, c’est de comprendre la signification des événements qui ont eu lieu.

Dieu continue de s’adresser à Adam et Ève en les mettant en garde : « ...n’approchez pas de l’arbre que voici, sinon vous seriez du nombre des injustes. » (Coran 2:35)  Le Coran ne mentionne pas le type d’arbre dont il s’agissait et chercher à le savoir ne nous est d’aucune utilité.  Adam et Ève vivaient en toute tranquillité et savaient qu’il leur était interdit de manger de cet arbre en particulier.  Cependant, Satan attendait le moment opportun pour exploiter la faiblesse de l’être humain.

Qui est Satan?

Satan est une créature provenant du monde des djinns.  Les djinns ont été créés par Dieu à partir de feu.  Ils sont différents des anges et des hommes; mais, comme les hommes, ils possèdent la faculté de raisonner et de choisir entre le bien et le mal.  Les djinns existaient avant la création d’Adam[1], et Satan était le plus vertueux d’entre eux, si vertueux, en fait, qu’il occupait une position élevée parmi les anges.

« Alors les anges se prosternèrent tous ensemble, à l’exception d’Iblis, qui refusa d’être de ceux qui se prosternent.  Alors (Dieu) dit : « Ô Iblis!  Pourquoi n’es-tu pas au nombre des prosternés? »  Il dit : « Je ne suis pas tel à me prosterner devant un homme que Tu as créé d’argile sonnante, extraite d’une boue malléable. »  (Dieu) dit : « Alors sors d’ici, car te voilà banni!  Et la malédiction sera sur toi jusqu’au Jour du Jugement! » (Coran 15:30-35)

Le rôle de Satan

Satan était donc dans le Paradis avec Adam et Ève, et il avait juré de les égarer et de les tromper, eux et leurs descendants.  Il dit : « ... je me tiendrai à l’affût d’eux sur Ton droit chemin.  Puis je les assaillirai par devant, par derrière, par la droite et par la gauche. » (Coran 7:16-17)  Arrogant, Satan se croyait meilleur qu’Adam et toute l’humanité qui descendrait de lui.  Satan est très rusé et sait très bien où se cachent les faiblesses des hommes; il connaît leurs désirs et leurs passions.[2]

Satan n’a jamais dit à Adam et Ève « allez manger de cet arbre », tout comme il ne leur a pas ouvertement dit de désobéir à Dieu.  Il l’a plutôt chuchoté dans leur cœur et y a semé des pensées et des envies troublantes : « Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des anges ou de devenir immortels. » (Coran 7:20)  C’est ainsi que l’arbre devint, pour eux, une véritable obsession.  Puis, un jour, n’y tenant plus, ils mangèrent de ses fruits.  Adam et Ève se comportèrent comme tous les êtres humains : l’esprit occupé de pensées de toutes sortes et du murmure de Satan, ils oublièrent la mise en garde de Dieu.

C’est à ce stade de l’histoire d’Adam que les textes de la tradition judéo-chrétienne diffèrent grandement des textes islamiques.  Nulle part dans le Coran ni dans les narrations du prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) il n’est mentionné que Satan se serait présenté à Adam et Ève sous la forme d’un serpent.

De plus, jamais les textes islamiques ne laissent entendre qu’Ève aurait été la plus faible des deux, qu’elle aurait été la première à céder à la tentation ou que ce serait elle qui aurait poussé Adam à désobéir à Dieu.  Adam et Ève ont tous deux commis l’erreur de manger des fruits de l’arbre interdit et ils en portent tous deux la responsabilité.  Le « péché originel » de la tradition judéo-chrétienne n’existe pas en islam et les descendants d’Adam ne sont pas punis pour le péché qu’Adam et Ève ont commis.  Ils ont commis une erreur et Dieu, dans Son infinie sagesse et miséricorde, leur a pardonné à tous deux.



Footnotes:

[1] Al Ashqar, U. (2003). The World of Jinn and Devils. Islamic Creed Series. International Islamic Publishing House: Riyadh.

[2] Sheikh ibn Al Qayyim dans Ighaathat al Lahfaan.

 

 

L’histoire d’Adam (partie 3 de 5) : La descendance

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: La tromperie de Satan envers Adam et Ève, au Paradis, et les leçons que nous pouvons en tirer.

  • par Aisha Stacey (© 2009 IslamReligion.com)
  • Publié le 08 Jun 2009
  • Dernière mise à jour le 08 Jun 2009
  • Imprimés: 2056
  • Lus: 430318 (moyenne quotidienne: 145)
  • Évaluation: 4.9 de 5
  • Évalué par: 13
  • Envoyés: 0
  • Commentés: 0

L’islam rejette le concept chrétien du péché originel et la notion selon laquelle tous les êtres humains naissent pécheurs à cause des actions d’Adam.  Dieu dit, dans le Coran :

« Nulle âme ne portera le fardeau d’une autre, en plus du sien. » (Coran 35:18)

Chaque être humain naît en état de pureté, dépourvu de tout péché, et chacun est responsable de ses propres actions.  Adam et Ève ont commis une erreur, ils se sont repentis et Dieu, dans Son infinie sagesse, leur a pardonné :

« Alors tous deux, (Adam et Ève), mangèrent (des fruits) de l’arbre.  (Et c’est ainsi que) leur nudité leur apparut, et qu’ils se mirent à se couvrir avec des feuilles du Paradis.  Voilà comment Adam désobéit à son Seigneur et s’égara.  Par la suite, son Seigneur l’accueillit dans Sa grâce, lui pardonna et le remit sur la bonne voie. » (Coran 20:121-122)

L’humanité traîne derrière elle une longue histoire d’erreurs et d’oublis.  On peut se demander comment Adam a pu commettre une telle erreur.  La vérité, c’est qu’il n’avait jamais connu les chuchotements et les stratagèmes de Satan.  Adam avait bien vu Satan désobéir aux ordres de Dieu; il savait que Satan était son ennemi; mais il n’était pas familier, en tant qu’être humain, avec les façons d’éviter les ruses de Satan.  Le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit :

« Connaître une chose n’est pas comme avoir vu cette chose. » (Sahih Mouslim)

Dieu dit, dans le Coran :

« À force de séduction, il [Satan] entraîna leur chute. » (Coran 7:22)

Cette épreuve avait préparé Adam à son rôle sur terre en tant que vice-roi et prophète de Dieu.  Il avait appris à quel point Satan était rusé et ingrat, et l’ennemi déclaré des hommes.  Adam, Ève et leurs descendants savent que c’est Satan qui a provoqué leur expulsion du Paradis.  L’obéissance envers Dieu et l’inimitié envers Satan, voilà donc l’unique voie à suivre pour accéder au Paradis.

Dieu dit :

« Descendez d’ici!  Vous serez sans cesse ennemis les uns des autres!  Et si un guide vous vient de Ma part, quiconque le suivra ne s’égarera pas et ne sera point malheureux. » (Coran 20:123)

Le Coran nous apprend que par la suite, Dieu apprit à Adam la façon de Lui demander pardon.  Cette invocation est très belle et peut être utilisée par nous tous pour demander pardon à Dieu :

« Seigneur!  Nous nous sommes fait du tort à nous-mêmes.  Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons certainement du nombre des perdants. » (Coran 7:23)

Nous, êtres humains, continuons de commettre des fautes et de faire des mauvaises actions à notre propre détriment.  Nos fautes et nos péchés ne causent aucun tort à Dieu; ils ne causent du tort qu’à nous-mêmes.  Car si Dieu ne nous pardonne pas et ne nous fait pas miséricorde, c’est nous qui serons du nombre des perdants.  C’est donc nous qui avons besoin de Dieu et non Dieu qui a besoin de nous.

« Il y aura pour vous, sur terre, un séjour et des moyens de subsistance pour un temps. »  Puis Il dit : « Là vous vivrez, là vous mourrez, et de là on vous fera sortir. » (Coran 7:24–25)

Adam et Ève descendirent donc du Paradis et s’installèrent sur terre.  Nous aurions tort de croire que leur descendance fut marquée et humiliée par leur péché; au contraire, elle peupla la terre avec dignité.  Dans la langue française, nous sommes habitués à ce que grammaticalement, les choses ou les personnes soient au singulier ou au pluriel, sans autre possibilité.  Ce n’est pas le cas avec l’arabe, où il y a le singulier, mais aussi un pluriel n’incluant que deux personnes, puis un pluriel incluant trois personnes ou plus.

Quand Dieu dit « descendez d’ici », Il utilise le pluriel qui inclut trois personnes ou plus, indiquant ainsi qu’Il ne s’adresse pas uniquement à Adam et Ève, mais aussi à leurs descendants – c’est-à-dire l’humanité tout entière.  Nous, descendants d’Adam, n’appartenons pas à cette terre; nous ne sommes ici que de façon temporaire, comme l’indiquent le mots « pour un temps », dans le verset ci-haut.  Nous appartenons à l’au-delà et sommes destinés soit au Paradis, soit à l’Enfer.

Le libre-arbitre

Cette expérience que vécut Adam démontre également que l’homme possède un véritable libre-arbitre.  Comme il était déjà prévu qu’Adam et Ève habiteraient sur terre, il fallait qu’ils soient conscients des ruses de Satan, qu’ils comprennent que les péchés peuvent avoir de lourdes conséquences, mais aussi que Dieu est Pardonneur et Très Miséricordieux.  Dieu savait qu’Adam et Ève mangeraient de l’arbre défendu et que Satan leur ferait perdre leur innocence.

Il est important de comprendre que même si Dieu connaît tous les événements avant même qu’ils ne surviennent et qu’Il les permet, cela ne change rien au fait que les hommes jouissent bel et bien d’un libre-arbitre.  Adam possédait un libre-arbitre et c’est pour cette raison qu’il dut supporter les conséquences de ses actes.  Tous les êtres humains jouissent d’un libre-arbitre; ils sont libres de désobéir à Dieu, mais ils doivent en supporter les conséquences.  Dieu loue ceux qui obéissent à Ses commandements et leur promet une récompense énorme, tout comme Il condamne ceux qui Lui désobéissent et les met en garde contre un châtiment s’ils persistent dans leur désobéissance.[1]

L’endroit où Adam et Ève sont descendus

Plusieurs suppositions ont été émises sur l’endroit exact, sur terre, où Adam et Ève sont descendus, mais aucune de ces informations ne provient du Coran ou de la sounnah.  De toute façon, il ne s’agit pas d’une information essentielle et même si nous le savions, nous ne tirerions aucun bénéfice de cette information.

Nous savons, cependant, qu’Adam et Ève sont descendus sur terre un vendredi.  Dans un hadith où il parle de l’importance du vendredi, le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) dit :

« Le meilleur des jours sur lesquels se lève le soleil est le vendredi.  C’est ce jour-là qu’Adam fut créé et c’est ce jour-là qu’il fut descendu sur terre. » (Sahih al-Boukhari)



Footnotes:

[1] Mohammad ibn Al Houssayn al Ajjourri.

 

 

L’histoire d’Adam (partie 4 de 5): La vie sur terre

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: Adam, ses enfants, le premier meurtre, sa mort.

  • par Aisha Stacey (© 2009 IslamReligion.com)
  • Publié le 15 Jun 2009
  • Dernière mise à jour le 20 Oct 2010
  • Imprimés: 2095
  • Lus: 427770 (moyenne quotidienne: 144)
  • Évaluation: 4.4 de 5
  • Évalué par: 5
  • Envoyés: 2
  • Commentés: 0

Adam et Ève descendirent donc du Paradis et commencèrent une nouvelle vie sur terre.  Dieu leur avait pavé la voie de plusieurs façons.  Il leur avait fait connaître les chuchotements de Satan et ils savaient qu’ils devaient maintenant chercher à s’en prémunir.  Il avait appris à Adam le nom de toutes choses et lui avait appris leurs caractéristiques et leur utilité.  Adam entreprit donc de jouer son rôle de vice-roi et de prophète de Dieu, sur terre.

Dieu donna à Adam, Son premier prophète, la responsabilité d’enseigner à son épouse et à ses enfants la façon d’adorer Dieu et de Lui demander pardon.  Adam établit les lois de Dieu sur terre et s’efforça de subvenir aux besoins des siens en travaillant la terre.  Sa tâche consistait à perpétuer la race humaine, à cultiver la terre et à construire des abris pour les siens.  Il devait également élever des enfants qui allaient vivre en conformité avec les lois de Dieu et qui allaient prendre soin de la terre.

Les quatre premiers enfants d’Adam

Adam et Ève eurent d’abord Caïn et sa sœur jumelle; puis, un autre couple de jumeaux, Abel et sa sœur.  Ils jouissaient d’une vie de famille paisible et harmonieuse.  Caïn labourait la terre, tandis qu’Abel élevait du bétail.  Le temps passa et vint le moment, pour les fils d’Adam, de se marier.  Des compagnons du prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), incluant Ibn Abbas et Ibn Masoud, ont rapporté que les mariages entre garçons et filles issus de grossesses différentes étaient autorisés pour les enfants d’Adam. 

Il semble que dans l’attraction hommes-femmes, la beauté ait joué un rôle depuis le début des temps.  Caïn ne se sentait pas attiré par la partenaire choisie pour lui et il se mit à envier son frère.  Il refusa d’obéir à son père et, ce faisant, il désobéit à Dieu également.  Dieu nous a tous créés avec des qualités et des défauts, et la lutte que nous menons contre nos instincts et nos désirs fait partie des tests qu’Il nous envoie.

Dieu ordonna donc que chaque fils Lui fasse une offrande pour voir lequel des deux ferait la meilleur offre.  Caïn offrit son pire grain, tandis qu’Abel offrit son meilleur bétail.  Dieu n’accepta que l’offrande d’Abel, ce qui enragea Caïn, qui menaça de tuer son frère.

« Et raconte-leur en toute vérité l’histoire des deux fils d’Adam.  Les deux firent une offrande; celle de l’un fut acceptée, mais celle de l’autre ne le fut pas.  Ce dernier dit (à son frère) : « Je te tuerai sûrement. » (Coran 5:27)

Abel dit à son frère que Dieu accepte les bonnes actions de ceux qui Le craignent et Le servent, mais rejette celles de deux qui sont arrogants, égoïstes et désobéissants.

« Dieu n’accepte que de la part de ceux qui sont pieux.   Même si tu tends ta main vers moi pour me tuer, je ne tendrai pas la mienne vers toi pour te tuer, car je crains Dieu, le Seigneur des mondes. » (Coran 5:27-28)

Le premier meurtre

 « Mais l’âme de l’autre l’incita à tuer son frère; alors il le tua et fut dès lors du nombre des perdants. » (Coran 5:28)

Le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) nous a dit que Caïn, enragé, frappa son frère sur la tête à l’aide d’une pièce en fer.  Une autre narration rapporte que Caïn aurait frappé son frère alors que ce dernier dormait.

 « Puis Dieu lui envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère.  Il dit : « Malheur à moi!  Suis-je incapable d’être comme ce corbeau et d’ensevelir le cadavre de mon frère? »  Et il fut dès lors du nombre de ceux qui sont rongés par les regrets. » (Coran 5:30)

Adam fut dévasté : il venait de perdre à la fois son premier et son second fils.  Le premier avait été assassiné et le deuxième était tombé dans le piège du pire ennemi de l’humanité – Satan.  Il prit son mal en patience, pria pour ses fils, et continua de remplir ses obligations.  Il parla de Dieu à ses nombreux enfants et petits-enfants.  Il leur parla de sa propre expérience avec Satan et les mit en garde contre sa ruse et sa tromperie.  De nombreuses années passèrent; Adam prit de l’âge et ses enfants peuplèrent la terre.

La mort d’Adam

Toute l’humanité descend d’Adam.  Dans un hadith, le prophète Mohammed nous apprend que Dieu montra tous ses descendants à Adam.  Ce dernier vit une très belle lumière dans les yeux du prophète David et l’aima immédiatement.  Il se tourna alors vers Dieu et dit : « Ô Seigneur, prends quarante ans de ma vie et donne-les lui. »  Dieu acquiesça à sa demande, et le tout fut mis par écrit et scellé.

Adam était censé vivre 1000 ans, mais au bout de 960 ans, l’ange de la mort se présenta à lui.  Surpris, Adam s’exclama : « Mais il me reste encore 40 ans à vivre! ».  L’ange de la mort lui rappela les 40 ans qu’il avait donnés au prophète David, mais Adam nia tout.  De nombreuses années plus tard, le dernier prophète, Mohammed, dit : « Adam a nié, alors les enfants d’Adam nient; Adam a oublié, alors ses enfants oublient; Adam a fait des erreurs, alors ses enfants font des erreurs. » (at-Tirmidhi)

En arabe, le mot pour humanité est insan, qui vient du mot-racine nisyan, qui signifie « oublier ».  Oublier fait partie de la nature humaine et lorsque nous oublions, nous avons tendance à nier.  Adam oublia réellement (il ne mentait pas) et Dieu lui pardonna.  Puis, il se soumit à la volonté de Dieu et mourut.  Les anges descendirent et lavèrent le corps d’Adam un nombre impair de fois.  Puis ils creusèrent une tombe et enterrèrent le corps du père de l’humanité.

Le successeur d’Adam

Avant sa mort, Adam avait rappelé à ses enfants que jamais Dieu ne les abandonnerait.  Il leur avait dit que Dieu enverrait d’autres prophètes possédant des noms et des traits uniques, chacun avec des miracles spécifiques, mais que tous inviteraient les gens à la même chose, c’est-à-dire à l’adoration exclusive du seul véritable Dieu.  Avant de mourir, il nomma comme successeur son fils Seth.

 

 

L’histoire d’Adam (partie 5 de 5) : Le premier homme et la science moderne

Évaluation:   
Taille des caractères:

Description: Quelques découvertes modernes sur l’être humain comparées à certains faits énoncés dans le Coran.

  • par Aisha Stacey (© 2009 IslamReligion.com)
  • Publié le 15 Jun 2009
  • Dernière mise à jour le 15 Jun 2009
  • Imprimés: 2124
  • Lus: 415435 (moyenne quotidienne: 140)
  • Évaluation: 4.7 de 5
  • Évalué par: 30
  • Envoyés: 23
  • Commentés: 4

En islam, il n’existe pas de conflit entre la foi en Dieu et la science moderne.  En fait, durant plusieurs siècles, au Moyen-âge, les musulmans furent à l’avant-garde de la recherche et du savoir scientifique.  Le Coran lui-même, révélé il y a près de 14 siècles, contient plusieurs versets dont le contenu a été confirmé par les découvertes scientifiques modernes.  Nous parlerons de trois d’entre eux.

Le Coran invite les musulmans à méditer sur la création des cieux et de la terre (Coran 3:191).  Une des choses qu’Il nous invite à considérer est la création de l’homme.  Dieu dit :

 « Je vais créer un être humain à partir d’argile sonnante. » (Coran 38:71)

De nombreux éléments présents sur terre font partie du corps humain.  Une des composantes les plus essentielles à la vie sur terre est la terre végétale, cette fine couche de terre organiquement riche de laquelle les plantes se nourrissent en y développant leurs racines.  C’est dans cette fine et vitale couche de terre que les micro-organismes transforment les ressources à l’état brut, les minéraux qui constituent l’argile de cette terre végétale, les rendant disponibles aux innombrables formes de vie au-dessus et autour d’eux.

Les minéraux sont des éléments inorganiques qui viennent de la terre et que le corps ne peut produire.  Ils jouent un rôle important au sein de diverses fonctions du corps et sont essentiels à la vie et au maintien d’une bonne santé.[1]  Ces minéraux ne peuvent être fabriqués par l’homme, ils ne peuvent être produits en laboratoire.

Selon son âge, le corps humain contient entre 65% et 90% d’eau.  Le corps d’un adulte moyen en contient environ 60%.  L’élément le plus présent en masse dans le corps humain est donc l’oxygène.  Le carbone, élément de base des cellules organiques, vient en second.  99% de la masse du corps humain est composée de six éléments : oxygène, carbone, hydrogène, azote, calcium et phosphore.[2]

Le corps humain contient également des traces de presque tous les minéraux que l’on retrouve sur terre, incluant le soufre, le potassium, le zinc, le cuivre, le fer, l’aluminium, le molybdène, le chrome, le platine, le bore, le silicium, le sélénium, le fluor, le chlore, l’iode, le manganèse, le cobalt, le lithium, le strontium, le plomb, le vanadium, l’arsenic, le brome et plus encore.[3]  Sans ces minéraux, les vitamines n’auraient à peu près aucun effet sur nous, car ils agissent comme catalyseurs pour des milliers de réactions enzymatiques essentielles dans notre corps.  Ces traces de minéraux jouent un rôle-clé dans le fonctionnement d’un corps humain en santé.  Il est connu, par exemple, qu’une carence en iode peut provoquer un problème thyroïdien chez l’humain.

Un autre verset qui nous porte à réfléchir est celui qui dit :

« Et Il apprit à Adam les noms (de toutes choses)... » (Coran 2:31)

Dieu a enseigné à Adam les noms de toutes choses, en plus de lui donner la faculté de raisonnement et le libre-arbitre.  Il lui a aussi enseigné à catégoriser les choses et l’utilité de chacune, le langage, la réflexion, l’utilisation de son savoir pour résoudre divers problèmes, la conception de projets d’avenir, la prise de décisions et l’atteinte d’objectifs.  Nous, descendants d’Adam, avons hérité de ces habiletés nous permettant de fonctionner en ce bas-monde et d’adorer Dieu tel qu’il se doit.

Les linguistes estiment qu’il existe, de nos jours, plus de 3000 langues différentes dans le monde.  Et pourtant, ces langues se rejoignent au point où il est possible de parler d’un « langage humain », au singulier.[4]

Le langage est une forme particulière de communication pour laquelle il est nécessaire d’apprendre des règles complexes et diverses combinaisons de symboles (mots ou gestes) qui permettent d’élaborer un nombre infini de phrases significatives.  Le langage existe grâce à deux principes de base : les mots et la grammaire.

Un mot est créé à partir d’une union arbitraire entre un son, ou symbole, et une signification.  Par exemple, le mot chat ne ressemble pas à un chat ni ne reproduit le son que fait cet animal, mais il fait référence à un chat pour la simple raison que nous avons tous mémorisé cette union spécifique entre un son et une signification depuis notre plus tendre enfance.  Toutes les personnes qui ont appris une des 3000 langues existantes l’ont apprise sur la base de ces règles fondamentales du langage.[5]

     La première règle du langage est la phonologie – la fonction des sons dans la transmission du message.  Les phonèmes sont les plus petites unités de son.  En les combinant, nous formons des mots, ce qui nous amène à la seconde règle du langage : la morphologie.  La morphologie est le système que nous utilisons pour regrouper des phonèmes et en faire des combinaisons significatives.  Le morphème est la plus petite de ces combinaisons, dans une langue.  Après avoir appris à combiner des morphèmes pour produire des mots, nous apprenons à combiner des mots pour former des phrases significatives.  Cette troisième règle du langage est relative à la syntaxe et à la grammaire.  La quatrième règle est relative à la sémantique, c’est-à-dire la science de la signification de mots et de phrases dans divers contextes.

Grâce à des facteurs innés, tous les enfants, partout à travers le monde, passent à travers ces quatre stades langagiers.  Ces facteurs nous aident à acquérir diverses facultés langagières.  Le linguiste Noam Chomsky affirme que toutes les langues partagent une grammaire universelle commune et que les enfants héritent d’un « programme mental » qui les aide à apprendre cette grammaire universelle.[6]

Un troisième verset qui nous invite à la réflexion est celui qui parle de la progéniture :

« Ô hommes!  Craignez votre Seigneur, qui vous a créés d’un seul être et qui a créé, à partir de celui-ci, sa compagne; puis de [l’union de] ces deux-là, Il a fait proliférer de tous côtés une multitude d’hommes et de femmes. » (Coran 4:1)

La démonstration que toutes les lignées du génome mitochondrial (d’Afrique, d’Asie, d’Europe et des Amériques) tirent leur source d’une même et unique origine est appelée la théorie de l’Ève mitochondriale.  Selon les scientifiques[7] œuvrant dans le domaine et les recherches les plus récentes, le bagage génétique de chaque être humain vivant sur terre, aujourd’hui, remonte à une seule et même femme à travers une partie unique de notre composition génétique, le génome mitochondrial.  Le génome de l’Ève mitochondriale s’est transmis de mères en filles à travers les siècles (les hommes le portent mais ne le transmettent pas) et existe en chaque être humain vivant de nos jours.[8]  On l’appelle la théorie de l’Ève mitochondriale car, comme on peut en déduire de ce qui précède, le génome est transmis par le chromosome X.  Les scientifiques étudient également l’ADN du chromosome Y, qui n’est transmis que du père au fils et ne se recombine pas avec le chromosome X.

Ce n’étaient là que trois des nombreuses merveilles de la création de Dieu sur lesquelles Il nous invite à réfléchir.  L’univers tout entier, créé par Dieu, est soumis à Ses lois.  C’est pourquoi les musulmans sont encouragés à acquérir le savoir, à explorer l’univers qui les entoure et à découvrir les multiples « signes de Dieu » qui se trouvent au sein de Sa création.



Footnotes:

[1] (http://www.faqs.org/nutrition/Met-Obe/Minerals.html)

[2] Anne Marie Helmenstine, Ph.D., Your Guide to Chemistry.

[3] Minerals and Human Health The Rationale for Optimal and Balanced Trace Element Levels par Alexander G. Schauss, Ph.D.

[4] Pinker, S., & Bloom, P. (1992) Natural Language and natural selection.  In Gray.  P. (2002).  Psychology.  4e édition. Worth Publishers: New York

[5] Plotnick, R. (2005) Introduction to Psychology.  7th Ed .Wadsworth:USA

[6] Gray.  P. (2002).  Psychology.  4e édition. Worth Publishers: New York

[7] Douglas C Wallace, professeur de biologie et de médecine moléculaire à l’Université de Californie.

[8] Documentaire de Discovery channel– The Real Eve.

Parties de cet article

Voir toutes les parties en même temps

Ajouter un commentaire

Les plus lus

DAILY
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
TOTAL
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Sélection de l´Editeur

Afficher les articles

Depuis votre dernière visite
La liste est présentement vide.
Classés par date
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Plus populaires

Les mieux évalués
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent envoyés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus souvent imprimés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
Les plus commentés
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)
(En savoir plus...)

Vos favoris

Votre liste de favoris est vide.  Vous pouvez ajouter des articles à cette liste en utilisant la boîte à outils.

Votre historique

Votre liste d'historique est vide.

View Desktop Version